Prends soin de toi, Grégory Mardon, Futuropolis

Si vous avez envie d’un bon road-trip sentimental, alors Prends soin de toi, de Grégory Mardon, est la lecture qu’il vous faut en ce moment.
L’auteur à la bibliographie éclectique (il est le dessinateur de Votez le Teckel ) revient chez Futuropolis avec un album particulièrement inspiré, autant sur les réflexions qu’il transmet que sur son dessin. Un album parfait pour accompagner les beaux jours.

Prends soin de toi: L’amour: ne jamais y penser, tout le temps

Achille vient d’acheter un appartement. Il se donne deux mois pour le mettre à neuf et repartir sur une nouvelle vie. Bien obligé, puisque sa femme l’a quitté. Pendant les travaux, Achille trouve sous le lino une lettre glissée passée dessous par erreur. Une lettre que l’ancienne propriétaire, tout juste décédée, ne reçut jamais. Une lettre qui l’invitait à rejoindre son grand amour pour une toute nouvelle vie.
Achille décide de ramener la lettre à son expéditeur. Un périple de Paris à Marseille, en vespa, historie de prendre le temps. Le temps de fuir?

Le chemin de croix des campings

Quand on veut faire simple, on peut facilement faire chiant.
Grégory Mardon nous propose une histoire simple, avec Prends soin de toi, mais il certainement pas une histoire chiante. Sa simplicité, c’est l’universalité. C’est la rencontre avec des émotions qui vont venir résonner en nous. Pas besoin d’avoir une vie sentimentale compliquée pour comprendre. Achille, son personnage principal, est une forme d’évidence.

Evidemment que le projet fou de rendre une lettre vieille de trente ans en traversant la France à scooter est un prétexte, pour Achille. On le comprend très vite. Grégory Mardon rythme son récit avec des références régulières à cette grande absente, cette femme que le personnage veut laisser derrière lui sans y parvenir. Alors il roule, il sort de la temporalité normale et il enchaîne les stations, dans une forme de repentance qui culminera sur un Golgotha marseillais. Et nous on le regarde faire, on l’écoute cheminer. Jusqu’à une fin surprenante, mais qui s’avère être une véritable respiration pour le lecteur. On n’a pas ce qu’on attendait, c’est différent et c’en est encore meilleur.

La morale étant que la vie avance avec ou sans nous. Alors pourquoi rester en retrait?

Banalité sociologique du quotidien

Alors oui, Prends soin de toi est une histoire sur le romantisme, la séparation, la reconstruction personnelle, mais ce n’est pas que ça et ça rend l’album encore plus plaisant.

A la manière d’un La France sur le pouce, de Courtois et Phicil, paru cette année chez Dargaud, ou d’un antérieur Vive la marée de Prudhomme et Rabaté chez Futuropolis, chaque étape de ce voyage est une occasion de regarder les français.
Chaque chapitre donne à voir une scène de la comédie humaine. Dans sa réjouissante banalité. Une relation père-fils au sommet d’un arbre, la joie d’enfants sur un manège ou le grand barnum des campings du sud de la France… Achille est le témoin de tout ça aussi. Et s’il s’écoute beaucoup, on voit bien qu’il est aussi une éponge sur ce monde qui l’entoure.

Grégory Mardon a bien lu Scott McCloud

Cette succession de chapitres, d’étapes, de stations, s’articule absolument parfaitement parce que Grégory Mardon ose des jeux narratifs au fils des pages. A la manière d’un Scott McCloud, théoricien américain de la bande dessinée, il change ses transitions, passant du très contemplatif, succession de lieux illustrés en une image, au conceptuel complet dans une démonstration sur le temps qui passe.

Et on sent qu’il se fait plaisir, ce faisant. Qu’il ose, qu’il se lâche.
Mais ces transitions accompagnent des scènes qui sont juste de toute beauté. Notamment par sa mise en couleur. Je n’avais jamais remarqué cela chez lui, il ne doit pas souvent se coloriser, mais il excelle dans ce travail là. Le voyage qu’il nous offre est tout autant graphique- ses planches et ses cases sont très détaillées- que coloré. La couleur, c’est l’ambiance, et la chaleur de cet été unique, on la ressent grâce à Grégory Mardon. Elle nous touche.

Et elle nous emmène en voyage.

Prends soin de toi: la bd de vos vacances d’été

Si vous avez envie de vous faire du bien, au moral comme aux yeux, alors partez en vacance cet été avec Prends soin de toi, de Grégory Mardon, édité par Futuropolis. Vous avez le temps de l’acheter (une sortie en juin n’aurait-elle pas été plus adaptée, je me questionne), de le mettre au chaud dans une valise et de le rouvrir sur votre lieu de vacance. Ne faites plus rien, savourez juste ce moment. Avec un beau soleil et une boisson bien fraîche.
Bien-être assuré!

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
18.5/20

Titre: Prends soin de toi
Auteur: Grégory Mardon
Editeur: Futuropolis
Date de publication: Mai 2017

Publicités

2 réflexions sur “Prends soin de toi, Grégory Mardon, Futuropolis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s