Boule à Zéro tome 5- Le nerf de la guerre, Zidrou, Ernst, Bamboo

Boule à zéro tome 5

Boule à Zéro tome 5- le nerf de la guerre

Série: Boule à Zéro
Tome: 5
Titre: Le nerf de la guerre
Scénariste: Zidrou
Dessinateur: Ernst
Coloriste: Laurent Carpentier
Editeur: Bamboo
Date de publication: Février 2016

Qu’il est bon, chaque année maintenant, de retrouver Zita et toute la bande de La Gauffre! Qui plus est, depuis que Zidrou, le scénariste, est passé en mode histoires complètes et non plus gags en planches. Je me régale à chaque fois, et ce nouvel opus ne fait pas exception.

La Gauffre, on y entre parfois plus tôt que ceux qui entrent en religion. Et pourtant, dans les deux cas on sait qu’on risque d’y passer sa vie. Le service des enfants atteint de cancer accueille des enfants très jeunes, et donc, des familles complètement bouleversées. Et il n’y a rien pour accueillir les parents pendant la nuit. Ceux-ci doivent aller dormir dans un hôtel, deux kilomètres plus loin, laissant leur enfant loin d’eux toute la nuit. Et encore, ça, c’est la version rapide… Tout le monde ne peut pas se payer l’hôtel. Alors Zita et ses copains décident de prendre les choses en main pour aider ces parents qui aimeraient, eux, rester auprès de leur enfant.

C’EST LA FETE!

Bon, je vous ai bien sapé le moral? Non, parce que moi, je me suis mis limite les larmes aux yeux. Rappelant ainsi différents passages de l’histoire, durant lesquels cette émotion était déjà là. Il est fort ce Zidrou. Il arrive à nous faire rire plein de fois, dans ce petit bouquin, mais quand il veut nous émouvoir, il est tout sauf manchot. La maman de la petite Ayat, je vous mets au défi de ne pas partager la peine de cette femme. Et je suis certain que des dizaines de femmes comme elle se trouvent dans les services d’oncologie pédiatrique. Mais Zidrou, s’il revient forcément sur l’injustice de la maladie, vient cette fois surtout dénoncer les logiques financières qui guident les hôpitaux, faisant complètement fi des intérêts des patients et de leurs familles. Un hôpital inhumain, où lui fait intervenir son agent humanisant, Zita. C’est presque un programme politique, cet album.

SOLIDE ERNST

Peu de choses à rajouter pour ce qui est du dessin, comme à chaque fois. Alors vantons justement la rigueur et la régularité du dessinateur, qui parvient sans mal à nous faire sourire, notamment quand il met en scène son partenaire un vieillard Alzheimer dans les pages de l’album. C’est du duo qui fonctionne, on est en confiance.

 

Alors oui, lisez Boule à Zéro, laissez-vous émouvoir, laissez-vous rire, tout ça dans le même album. Parce que cette série le mérite. Alors non seulement lisez-la, mais achetez-la tant qu’à faire. Et donnez-la à lire à votre tour.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

Publicités

3 réflexions sur “Boule à Zéro tome 5- Le nerf de la guerre, Zidrou, Ernst, Bamboo

  1. Les élèves m’en parlent parce qu’il parait en épisode dans un magazine jeunesse. Bien envie de me laisser tenter.

  2. Pingback: Invisible Awards 2016: BD Jeunesse | Les Chroniques de l'invisible

  3. Pingback: Invisibles Awards 2016: Les scénaristes bd | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s