Alvin tome 1- L’héritage d’Abélard (La BD de la Semaine)

Alvin tome 1

Série: Alvin
Tome: 1
Titre: L’héritage d’Abélard
Scénariste: Régis Hautière
Dessinateur: Renaud Dillies
Coloriste: Christophe Bouchard
Editeur: Dargaud
Date de publication: Juin 2015

 

La suite d’Abélard? Le diptyque qui avait séduit toute la blogosphère, même moi qui avait fini par me laisser prendre par la deuxième partie de l’histoire? Et vous croyez que je vais laisser passer ça? Dans le doute, j’avais planifié cette chronique pour la bd de la semaine, pensant que le titre serait parfaitement adapté au rendez-vous. Sans même le lire. Pas besoin, on a deux auteurs au top pour ce nouveau rendez-vous.

Gaston s’est installé à New York, comme ils avaient prévu avec son ami Abélard. Mais si le jeune homme est mort, Gaston, lui, est bien obligé de vivre. Il est devenu manoeuvre sur un chantier. La ville ne fait que se développer. Et quand il touche sa paye, il passe chez George, un bar à filles. Et là, il se paye du bon temps avec Purity, une des nanas de la maison. Une fille avec laquelle il s’entend, bien, ils discutent beaucoup. Une fille qui va lui confier son bien le plus précieux, son petit garçon. Gaston avec un môme? Pas croyable! Si pourtant, venez découvrir leur aventure.

Il n’a pas fallu longtemps au duo créateur d’Abélard pour me prendre avec eux. Une case en fait, la première, et ce texte, tiré du chapeau magique d’Abélard: « la fin d’une histoire contient toujours en germe le commencement d’une autre ». Rien que là, j’étais déjà capté. Une façon de justifier subtilement leur souhait de donner une suite à Abélard, de ne pas nous brusquer. Et puis à la vingt-deuxième planche, ce nouvel axiome, « si tu pleures le passé, si tu crains l’avenir, accroche-toi au présent ». Et là, j’ai été totalement conquis. Cette sensibilité que nous avons tous aimé sur Abélard est là de bout en bout. Mais plus encore, ce que j’aime, c’est que cette sensibilité, ce ton un peu enfantin, permet à Régis Hautière d’écrire sur des sujets graves et complexes. Sauf qu’avec lui tout est simple, tout fini par être beau. Gaston et Alvin, c’est donc notre nouveau duo de compères. Pas un père, plus un fils. Les deux n’ont rien à faire ensemble, mais fonctionnent parfaitement. On espère chaudement qu’ils sauront se reconnaître à la fin de l’histoire, parce qu’à nos yeux, à mes yeux, leur futur est évident. Reste à savoir par quel chemin ils passeront pour s’en rendre compte.

Et ce chemin, Renaud Dillies le met encore brillamment en scène. J’ai adoré ses artifices, ses pleines pages servant à raccourcir le voyage de ses moments les moins intéressants. C’est graphiquement bourré d’invention, c’est un régal. Et pour le reste, on retrouve l’artiste que l’on aime, on retrouve son trait fin, son teint charbonneux. Ses célèbres hachures, aussi. Et il est fort agréablement secondé par Christophe Bouchard qui propose une mise en couleur très légère mais toujours juste et douce.

J’avais peu de doutes quand à la lecture de cet album, ils se sont instantanément envolés à l’ouverture de cet album. Vous en connaissez beaucoup, vous, des albums de bd qui vous emportent comme cela?

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

18.75/20

La Blogosphère en parle

23 Peonies

Livresse des mots

Noukette

Alvin tome 1_ plancheBD_de_la_semaine_BIG_redCette semaine on se retrouve chez Un amour de BD

19 réflexions sur “Alvin tome 1- L’héritage d’Abélard (La BD de la Semaine)

  1. Je passe en coup de vent, puisque je me réserve Alvin pour plus tard. Je reviendrai lire avec attention ton billet quand j’aurai savouré ces belles pages…

  2. Visiblement, je suis passé à coté d’un monument. Bon, ben c’est dans la liste d’achat, alors…

  3. Après un immense coup de cœur pour « Abélard », c’est certain, je lirai celle-ci !

  4. Comment ne pas succomber…? Vivement la suite, en espérant que l’avenir d’Alvin soit plus radieux que celui d’Abélard…

  5. Contente de voir que tu as été conquis par cette suite! Cette lecture est prévue pour moi dès que l’album sortira au Québec. J’ai hâte de retrouver ce Gaston grognon 🙂

  6. Pingback: Top 10 2015: Les nouvelles séries Franco-belge | Les Chroniques de l'invisible

  7. Pingback: Alvin – Régis Hautière & Renaud Dillies | Au milieu des livres

  8. Pingback: Alvin tome 1  l’héritage d’Abélard | Les lectures de Caro

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s