Le roy des ribauds tome 1 (La BD de la Semaine)

Le roy des ribauds tome 1

Série: Le roy des ribauds
Tome: 1
Scénariste: Vincent Brugeas
Dessinateur: Ronan Toulhoat
Editeur: Akiléos
Date de publication: Janvier 2015

 

Dès que Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat sortent un nouvel album, pardonnez-moi, mais je réponds présent immédiatement. Depuis que j’ai découvert les deux compères pour la sortie d’Etoile Rouge, je ne peux qu’apprécier à la fois leurs personnes et leurs réalisations. Je suis bon public, j’adhère. Et là, ils nous proposent un album de haut niveau, alors pas de raisons de se priver.

 

On le surnomme le Triste Sire, ou le Roy des Ribauds. Tristan contrôle les bas fonds du Paris de cette fin de 12e siècle, pour le service du roi Philippe. Il est celui qui réalise les basses œuvres du roi, quoi qu’il puisse en coûter. Mais son pouvoir menace de vaciller. Tandis qu’Aliénor d’Aquitaine manœuvre contre le roi de France, les sentiments personnels de Tristan l’amènent à faire ses premières erreurs qui risquent bien de lui coûter sa « couronne ».

 

Quelle intuition de Vincent Brugeas… Il lui suffit de lire un roman, de découvrir un personnage au dernier plan de l’histoire, pour en sentir tout le potentiel. C’est juste brillant! Parce que le Roy des Ribauds, c’est à la fois une ambiance parfaite, un « héros » charismatique, des seconds rôles variés et marquants, et une intrigue historique vraiment intéressante. Une véritable réussite, en sommes. Carton plein!
Parlons d’abord du personnage principal. On sent tout à la fois sa grande force et sa faiblesse. Sans perdre de temps, Vincent met son héros en danger, nous montre ses failles et lance une forme de compte à rebours passionnant. Oui, ce personnage est un foutu manipulateur, mais non il n’est pas infaillible, et c’est ça qui le rend immédiatement attachant. On le voit aller trop loin, être trop gourmand. Et il est accompagné de magnifiques seconds rôles. J’aime beaucoup Michel, personnage ambigüe, le plus chevaleresque de cette bande de corsaires parisiens. Mais il y a aussi Saïf, le mahometan complètement décalé dont on aimerait bien comprendre le passé. Ou encore le jeune La rumeur, ou bien le monstrueux Glaber. Tout ce casting interagit parfaitement, semble sorti d’une réelle page d’Histoire, alors que ce ne sont que des pages d’histoire.
Et ce qui rajoute à ce sentiment, c’est l’intrigue globale passionnante, qui fait appel à des noms connus, Aliénor d’Aquitaine, Richard Coeur de Lion, Jean sans Terre… Ce sont des manœuvres politiques complexes, et pire que tout, ce sont les « méchants » qui sont à la barre. On a tous en tête l’image grandiose de Richard Coeur de Lion issu de Robin des Bois, là, ce sont ses ennemis que nous suivons. Et c’est un excellent point de vue, parce que cela rajoute à la tension de l’histoire. On s’interroge, qui sera le vainqueur de cette guerre?

Pour ce qui est de l’ambiance, ce n’est pas du point de vue du scénario que je vous en parlerai, mais du dessin. Vous ais-je déjà dit que Ronan Toulhoat progresse à chaque album? Oui, je le fais à chaque chronique. Mais c’est parce que c’est la pure vérité. Je reste bluffé. On connaissait Ronan sur des décors et situations contemporaines, voir SF. Des gros mécanoïdes de combat, des vaisseaux spatiaux… Mais sur un décor médiéval, il s’avère complètement pertinent. Il n’y a rien à redire sur son travail. Mieux encore, il accentue l’attention qu’il porte au découpage du scénario de son ami, proposant des points de vue absolument hallucinants et inattendus. Et ça fonctionne, on est emporté, il y a un souffle incroyable. Enfin, gros travail encore sur la mise en couleur. Toulhoat joue sur les noirs, sur les couleurs chaudes en intérieur. Et propose des extérieurs très clairs, très lumineux. Des antagonismes qui nous font voyager autant que les mots du scénariste.

 

Voilà donc une série à surveiller, parce que dans le genre divertissant et intelligent, on est dans le haut de gamme. De la bd grand public de superbe qualité. Je comprends qu’Akiléos ait voulu garder la main sur ce récit, écrit par Vincent depuis un long moment. Il fallait le sortir, il fallait que Ronan progresse comme il l’a fait. Le potentiel était là, les auteurs ont répondu présent. Ne passez pas à côté de ce récit.

Le roy des ribauds tome 1_ planche

BD_de_la_semaine_BIG_redLogo top bd18/20

21 réflexions sur “Le roy des ribauds tome 1 (La BD de la Semaine)

  1. Pingback: Princess Jellyfish T.1 d'Akiko Higashimura | Un Petit Bout de Bib(liothèque)

  2. Salut Yaneck,
    Ton article me tente bien. CA tombe bien. J’attends l’album (TL) qu’un pote m’a acheté à Angoulême. Je t’en dirais plus

  3. Citer Etoile Rouge n’est pas forcement la meilleure façon de commencer une chronique.
    Dans la série Opération Soleil de plomb et Ritter Germania sont de plus belles références.

    Pour le reste, je suis Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat depuis Block 109. Tout ce qu’ils font me plait, je ne sais pas si les titres sont des commandes, mais tous donnent le sentiment d’avoir été fait avec plaisir par les auteurs.
    Le Roy des Ribauds sort demain, je vais peut-être attendre samedi pour l’avoir… ou pas.

    Je n’ai croisé que Ronan en dédicace, c’est juste une super personne. Il reviens en mars vers chez moi, je vais essayer d’aller le voir et j’espère pouvoir croiser un jour Vincent Brugeas.

  4. Oui, d’accord, Etoile Rouge, c’est un peu leur pêché de jeunesse… Mais en dehors de ce petit accroc, tout le reste du parcours est génial.
    Et non, aucune commande. Ce ne sont que leurs envies à eux, qu’ils ont la chance de pouvoir développer.
    Et nous de lire ^^

  5. Pingback: Top 10 2015: Les nouvelles séries Franco-belge | Les Chroniques de l'invisible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s