Invisibles Awards 2016: Les séries

invisible-awards-2016-serie-francobelgeVoulues au long cours, même si c’est de moins en moins souvent le cas, les séries n’ont pas la côte en France aujourd’hui. De plus en plus, les éditeurs les limitent à quelques tomes, pensant (je ne sais si c’est à tort, peut-être pas) que le public n’attend plus ça.
De ce fait, refusant d’exclure les séries limitées, je ne pouvais que récompenser le sublime album de Larcenet.  Tellement fort graphiquement, tellement riche sur le plan des idées. Il survole largement la sélection.

Mais n’allez pas croire que les albums qui suivent soient au rabais, ils sont juste tous extrêmement différents.

 

 

Le rapport de Brodeck tome 2

 

 

Alvin tome 2bob-morane-renaissance-tome-2Les ogres-dieux tome 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Grocery tome 4Azimut tome 3couleur-de-peau-miel-tome-4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le roy des ribauds tome 2Finnele tome 2Le pouvoir des innocents cycle 2 tome 4

 

 

 

 

 

 

 

 

Alvin tome 2, Régis Hautière, Renaud Dillies, Dargaud

Un petit moment de poésie pure, pas moins. Le duo d’auteurs d’Abelard a superbement récidivé avec Alvin.
Balade aérienne mais engagée dans l’amérique des années 30 et sa haine des noirs. Je ne sais même pas quoi dire pour commenter ce livre… On y réfléchit, on y sourit, on s’y retrouve ému.

C’est tellement beau…

Bob Morane Renaissance tome 2, Luc Brunschwig, Aurélien Ducoudray, Dimitri Armand, Le Lombard

Ou l’histoire du meilleur Reboot de ces dix dernières années gâché par des relations éditeur/ auteurs.
Et par une poignée de fans crépusculaires incapables de percevoir l’intelligence de la reconstruction proposée par Brunschwig et Ducoudray. Les auteurs n’auront pas le temps de déployer leur vision de l’aventurier version 2016. Ils ne développeront pas l’ambiguïté du personnage de l’Ombre Jaune, enfin rendu respectable et pas pitoyable. C’était complexe, extrêmement efficace, péchu, très bien dessiné. Ca a cartonné, d’autres scénaristes feront la suite.

Gâchis…

Les Ogres-Dieux tome 2, Hubert, Bertrand Gatignol, Soleil

Un roman graphique bâti en série, chaque tome des Ogres-Dieux est un bijou, pour l’instant. Une déclaration d’amour aux contes d’antan peuplés de géants dévoreurs, une fresque politique impressionnante et un dessin noir et blanc absolument sublime.

Un soin incroyable apporté à bâtir un univers cohérent et extrêmement riche. N’en jetez plus, je prends, je lis et j’adore!

The Grocery tome 4, Aurélien Ducoudray, Guillaume Singelin, Ankama

Oh, un Ducoudray?
Conclusion de sa saga acide, The Grocery. Contre lecture de l’American Way of life, glaviot percutant craché à la face de l’Amérique, cet album fait partie de la sélection du Festival d’Angoulême et c’est particulièrement mérité.
Avec une conclusion douce amère, The Grocery nous aura percuté autant qu’il nous aura diverti.

Si vous voulez que ça défouraille et que ça vous claque le beignet, c’est une lecture à faire.

Azimut tome 3, Wilfrid Lupano, Jean-Baptiste Andreae, Vents d’Ouest

Mon seul Lupano de la sélection globale 2016… Surprenant… Qu’il n’y ait pas d’autre Lupano, parce que cet album-ci n’est en rien une surprise. C’est un pur mécanique d’horlogerie, une mécanique steampunk folle mais fonctionnelle. Un mélange de science délirante et de mythologie décalée.

Un voyage dont on ne revient pas. Avec de superbes dessins, extrêmement tendres, doux et fous à la fois.
On attend la suite avec une grande impatience.

Couleur de peau Miel tome 4, Jung, Soleil

Ils sont rares, les auteurs solo à faire des séries régulières. Jung, avec Couleur de Peau, fait en fait dans le roman graphique qu’il ne parvient pas à conclure. Mais on ne va pas s’en plaindre. Il creuse son sillon, explore ses souvenirs et nous donne toujours autant à penser autour de son parcours d’enfant adopté. Préparez-vous à vous faire toucher en plein cœur.

Le roy des ribauds tome 2, Vincent Brugeas, Ronan Toulhoat, Akileos

Enfin de fun? De baston sanglante et percutante? De magouilles politiques infâmes? Et vous n’avez pas encore lu le Roy des Ribauds? Mais qu’attendez-vous? Le duo Brugeas/ Toulhoat confirme cette année leur incroyable talent pour mettre en scène cette saga médiévale quasi historique (roh, pas si loin que ça…).

Avec un Toulhoat toujours en grande forme pour proposer de purs découpages cinématographiques, je vous garantie une expérience de lecture extrêmement plaisante.

Finnele tome 2, Anne Teuf, Delcourt

Un peu de simplicité ne nuit pas non plus. J’ai découvert la vie de cette jeune alsacienne du début du XXe siècle et depuis le premier tome, j’ai été captivé. Je ne sais pas exactement pourquoi. Peut-être parce qu’il y a une grande vérité et une grande humanité dans le travail d’Anne Teuf. J’aurai plaisir à me laisser capturer une fois encore avec le tome 3.

Le pouvoir des innocents cycle 2 tome 4, Luc Brunschwig, Laurent Hirn, David Nouhaud, Futuropolis

J’ai pu pinailler sur cet album, mais il n’en reste pas moins que Luc Brunschwig, quand il oeuvre en solo, reste un grand scénariste. Il continue de tracer son sillon autour du Pouvoir des Innocents, et sa cohérence, son regard sur l’Amérique et sa politique, reste marquante. On a hâte de voir comment l’élection de Trump influera sur son écriture.
Voilà une valeur sûre pour qui aime les séries qui durent depuis des plombes…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s