Rendez-vous à Phoenix, Tony Sandoval, Paquet

Quand un auteur de bande dessinée est un ancien « migrant« , il est assez logique qu’il en vienne à raconter son expérience, surtout dans notre époque où la désincarnation vient enlever toute trace d’humanité des personnes qui quittent leur pays.On passe au Mexique et on se cale dans les baskets de Tony Sandoval, pour un voyage riche en sensations fortes et en morales.

Rendez-vous à Phoenix: si, si, vous aimez les migrants

Tony Sandoval est un jeune dessinateur de bd mexicain, qui rêve de rejoindre sa petite-amie aux Etats-Unis pour devenir dessinateur chez un des deux grands éditeurs de comic-books. Mais faute de revenus suffisants, il ne se voit pas accorder le visa qui lui permettrait de passer la frontière légalement. Alors pour pouvoir vivre son rêve, il va la passer illégalement, cette frontière. Il va faire appel à un passeur. D’ailleurs, ce sera simple, une affaire réglée en un rien de temps… Mais la police américaine ne va pas faciliter les choses…

Tony Sandoval Clandestino

Peut-être laissez-vous passer quelques notes de cette chanson de Manu Chao pendant que vous me lisez, mais il est bon de rappeler ce qu’a été Tony Sandoval: un clandestin.
Cette possibilité qu’il nous offre de mettre nos pas dans les siens, de vivre par son entremise et d’après ses souvenirs, cette expérience décriée, c’est toujours quelque chose de marquant.

Parce qu’à ce moment précis, Tony Sandoval incarne la figure du clandestin dans toute ses diversités. Son histoire devient universelle. Une histoire d’amour, le désir de s’accomplir, d’accéder aux rêves des pays riches. Tony Sandoval est à la fois banal et unique. Chaque histoire de migrant est une histoire de vie, elles ne peuvent qu’êtres uniques.

Avec lui, on ressent toute l’angoisse de chaque étape du voyage. L’attente infructueuse au sud de la frontière. Les passeurs coûteux. Les infiltrations nocturnes. L’arrivée des policiers américains. Bien entendu, vous avez tous entendu parler de tout ça. Mais grâce à Tony Sandoval, vous allez le vivre. Vous allez devenir, l’espace d’une lecture, un clandestin. Et vous allez vous interroger sur la façon dont vous les perceviez jusque là. Ceux qui partent sont souvent les plus futés, les plus débrouillards. Ils sont compétents. Ce ne sont que rarement des parasites, ils ne veulent pas vivre de cette façon. Alors qu’on leur impose, notamment en France, un tel mode de vie.

Tony Sandoval en plein réalisme

Si vous connaissez un peu la carrière de Tony Sandoval (Doomboy, Le serpent d’eau, entre autres), vous connaissez son amour pour les récits fantastiques dans lesquels il déploie toute sa palette créatrice pour créer des ambiances uniques.
Rendez-vous à Phoenix est un album complètement ancré dans le réel. Et son trait, à mi-chemin entre le gros-nez et le réaliste, nous apparaît plus fortement dans cette dichotomie, de par cet univers réaliste. Comme si jusque là, Sandoval ne suivait pas les règles mais que l’on ne le percevait pas puisqu’il n’était pas dans un monde aux règles formelles. Attention, ce n’est en rien un reproche, l’auteur livre régulièrement de fort belles planches complètement immersives, il ne nous perd jamais.

Mais il semblait intéressant de noter comment ce changement de ton, de genre, pouvait impacter notre perception du dessin d’un artiste.

Vous aussi adoptez un migrant

Vous qui vous questionnez sur votre rapport au monde et à ces mouvements de population, n’hésitez même plus. Achetez Rendez-vous à Phoenix de Tony Sandoval, chez Paquet. Vous aurez droit à une voyage qui vous offrira tout un panel de nouvelles questions. Et ce faisant, vous élaborerez vous-même vos propres réponses, baignées de l’humanité de cette bande dessinée. Une occasion à ne pas rater.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
17.5/20

Titre: Rendez-vous à Phoenix
Auteur: Tony Sandoval
Editeur: Paquet
Date de publication: Avril 2016

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s