Sous le tamarinier de Betioky (Mardi Chronique)

Sous le tamarinier de Betioky

Titre: Sous le tamarinier de Betioky
Auteure: Geneviève Marot
Editeur: La Boîte à Bulles
Date de publication: Octobre 2015

Ce que j’aime, chez la Boîte à Bulles, c’est la diversité de leurs propositions. Je prends beaucoup de plaisir à lire leurs témoignages toujours très engagés, et je me régale dès lors qu’ils cherchent à nous faire voyager. En découvrant dans leur catalogue cet album-ci, j’ai de suite su que je passerai un agréable moment.

Geneviève Marot a suivi un musicien, Jean Pisso, auprès duquel elle a glané de nombreuses anecdotes. Son nom ne vous dit peut-être rien mais Jean Pisso est en fait un accordéoniste très célèbre de Madagascar, une référence pour tous les musiciens de son île. Au fil des histoires, au temps de son enfance, comme auprès de l’auteure aujourd’hui, il nous fait découvrir son monde, sa culture, et surtout sa passion pour la musique. Un véritable don, comme vous allez pouvoir le découvrir.

CARNET DE VOYAGE MIS EN SCENE

Geneviève Marot a réussi une proposition intéressante. Elle a réussi à dépasser le simple carnet de voyage, forme parfois un peu convenue, pour proposer une véritable histoire globale qui fasse sens. En sélectionnant les anecdotes qu’elle a choisi de retenir de l’artiste qu’elle accompagnait, elle a réussi à créer un véritable fil narratif de bout en bout. Les petites respirations dans le temps présents viennent rappeler, quand elle se met en scène, que ces histoires sont bien réelles. Ces pauses créent une forme de rythme tout à fait bienvenue. On ne se lasse jamais, et même si on ne connaît rien à la culture malgache comme c’est mon cas, on n’a jamais le sentiment d’être perdu. Culture, éducation, loisirs, croyances, l’auteure traite de nombreux aspects, toujours complémentaires. On découvre une famille à la fois stricte et d’une ouverture incroyable. Il fallait bien ça pour accorder de la confiance envers le don du gamin qu’était alors Jean Pisso.

UN DESSIN EXPRESSIF ET COLORE

Ne le nions pas, vu que je ne connais rien à Madagascar, si ce livre m’a intéressé, c’est avant tout par sa proposition graphique.
D’abord, par sa mise en couleur, chaude, enveloppante, transmettant beaucoup d’émotions. Et puis par la personnalité du trait. Ces émotions, on les retrouve aussi dans le dessin, très expressif. L’association des deux sait autant transmettre l’énergie que les moments intimes. Je ne regrette pas d’avoir succombé…

Si vous avez une petite envie de voyage en cet automne européen, et que vous avez envie d’un peu de chaleur, alors cet album est là pour vous emmener. Dépaysement garanti, mais accompagnement garanti tout autant. vous ne serez jamais perdus!

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

Sous le tamarinier de Betioky_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s