Demokratia tome 1 (Dimanche Manga)

Demokratia tome 1

Série: Demokratia
Tome: 1
Auteur: Motorô Mase
Editeur VO: Shogakukan Inc.
Editeur VF: Kazé Manga
Collection VF: Kazé Seinen
Date de publication VF: Janvier 2015

 

Motorô Mase est le créateur de la série Ikigami, qui fit forte impression à la blogosphère voilà quelques années, mais qui se révéla quelque peu décevante sur la durée. Découvrir une nouvelle série de lui en bibliothèque me laissait quand même un à priori positif. Ikigami avait su proposer un concept très fort, même s’il n’avait pas su le faire perdurer. Ce tome 1 devait pouvoir me plaire…

Taku et Hisashi sont deux ingénieurs japonais un peu frustrés. L’un et l’autre ont inventés des concepts chacun de leur côté auxquels ils ne parviennent pas à donner une véritable ampleur. Il faudra qu’ils se rencontrent, pour permettre cela. De l’union de leurs recherches, va naître Fuyu. Un robot humanoïde guidé non par une intelligence artificielle, mais par la somme des décisions démocratiques d’un petit groupe aléatoire d’internautes. Produit « vivant » de la démocratie, Fuyu va découvrir le monde et interagir avec lui.

Cette idée d’une démocratie réglée par un petit nombre de personnes choisie aléatoirement est une idée qui a le vent en poupe en ce moment. Un biologiste français développe cette conception en France ces derniers temps (toutes mes excuses, je ne trouve pas la référence), et donc, visiblement, c’est un questionnement qui a touché le Japon. Motoro Mase propose un concept TRES novateur, qui dispose d’un réel beau potentiel. Il utilise avec habileté les nouvelles technologies de sorte à blinder son idée. A contrecarrer lui-même les critiques qu’on pourrait lui faire, comme par exemple s’étonner que personne ne signale à la police les tests secrets sur Fuyu. Mase a la réponse, qu’il tourne de façon très maline. De sorte que l’on n’ait plus qu’à se focaliser sur l’expérience, qui lui permet d’écrire ce qu’il semble aimer le plus, les rapports humains. Rapports humains qui étaient déjà le vrai centre d’intérêt d’Ikigami.
Donc, comment fonctionne Fuyu? Ses actions, paroles, sont décidées par un petit groupe d’environ 2000 personnes choisies aléatoirement. Chacun propose la réaction à la situation donnée, les trois plus citées sont soumises au vote, de même que les deux plus minoritaires. Des fois que ces opinions minoritaires fassent de l’effet aux majorités. Et donc la majorité décide de l’action parmi les cinq. Ca fonctionne vraiment bien, Motoro Mase rend bien les discussions virtuelles et les hésitations des participants. Et surtout, il vient questionner les notions de responsabilités, d’engagement et de consensus. Un vrai bonheur intellectuel.

Graphiquement, on sent l’auteur solide et épanouit dans son style. L’expérience Ikigami l’a rendu plus efficace, plus pertinent. Et sa façon de mettre l’accent sur les personnages et leurs réactions physiques, colle bien avec l’esprit de son propos.

Je pourrai longuement disserter sur ce premier tome. Je vais m’arrêter là, et m’en laisser un peu pour la suite. Parce que je serai là pour le tome 2. Même que je pense fortement à me l’acheter dès sa sortie. Parce qu’il y a de très beaux enjeux dans cette histoire, et que je veux voir si Mase saura être, cette fois-ci à la hauteur de ses idées brillantes.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

Demokratia tome 1_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s