Les maîtres inquisiteurs tome 2- Sasmaël (Mardi Chronique)

Les maîtres inquisiteurs tome 2

Série: Les maîtres inquisiteurs
Tome: 2
Titre: Sasmaël
Scénariste: Nicolas Jarry
Dessinateur: Paolo Deplano
Coloriste: Digikore Studio
Editeur: Soleil
Date de publication: Juin 2015

Oui, en l’espace de trois mois, les éditions Soleil viennent de sortir trois tomes de trois séries concept différentes. Oui, c’est beaucoup. Et je ne suis pas convaincu que cette concomitance soit porteuse pour les trois séries. Ca me donnerait plus envie de faire le tri, pour ce qui me concerne. Mais pour l’instant, je garderai bien Les maîtres inquisiteurs dans ma short-list.

Sasmaël, Maître inquisiteur, a été chargé d’une enquête qui gêne quelque peu l’ordre auquel il appartient. Parce que pour une fois, le coupable est lui aussi Maître Inquisiteur. Accompagné de son elfe Lotween, il est chargé de comprendre pourquoi un inquisiteur a assassin un prince marchand sans aucune raison apparente. Sasmaël va marcher sur les pas de celui qui fût son maître et découvrir une conspiration de très grande ampleur.

D’abord, disons que nous avons un album bien épais, et que c’est déjà fort appréciable. Nicolas Jarry a le temps de développer une intrigue un peu complexe, qui ne livre pas toutes ses réponses trop vite. Et en plus, il a le bon goût de ne pas nous livrer les petits secrets de ses intrigues, ce que j’apprécie encore plus. Il n’y a rien de pire à mes yeux qu’un méchant qui explique tout son plan secret machiavélique. Rien de tout ça dans cet album. Second livre de Nicolas Jarry que je chronique en peu de temps, et je retrouve le goût du monsieur pour utiliser la fantasy pour causer de sujets bien plus contemporains. Réflexions sur l’usage des drogues dans notre société, sur la prolifération des armes, et même sur la gouvernance économique avec une allusion, me semble-t-il au groupe de Bildeberg. C’est une intrigue très moderne que nous propose le scénariste, qui questionne l’avènement des marchands d’arme et du pouvoir du commerce. Dans un monde presque magique, c’est fort bien vu. En tous cas, j’ai apprécié, en ce qui me concerne. Pour le reste, l’album utilise bien les possibles de l’univers, nous présente les orcs, et lance le troisième volet de l’intrigue globale. La construction de la série concept est très bonne, j’ai vraiment hâte de voir où les auteurs vont en venir.

Je serai un petit peu moins enthousiaste sur le dessin de Paolo Deplano, que je trouve parfois un peu juste. Il vise des rêves de grandeur, mais n’a pas encore le niveau pour cela. Mettre en scène des villes impressionnantes, des architectures puissantes, ça demande une précision dans le trait que n’a pas encore l’artiste. Les plans larges sont souvent insuffisants, malgré la bonne volonté évidente. Pourtant, dès qu’il passe en gros plan, Deplano lance quelques cases qui nous allèchent, qui laisse à penser que l’artiste possède une marge de progression… Sur un one-shot, c’est presque dommage… On ne le verra pas vraiment progresser dans un univers.

Au rayon séries concept, je garde Les maîtres inquisiteurs. Il y a une belle cohérence dans l’écriture, et une profondeur du monde qui vaut le coup. J’espère que le troisième tome sera aussi engageant.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16/20

MaitresInquisiteurs T2 coul.indd

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s