Les maîtres inquisiteurs tome 7- Orlias, Sylvain Cordurié, Andrea Cuneo, Soleil

 

Comment? Encore une série concept supposément limitée en nombre d’albums qui continue? Soleil ne sait donc pas arrêter ses séries? Questions légitimes. Mais il n’en reste pas moins que Sylvain Cordurié et Andrea Cuneo livrent un nouvel album très bon, qui nous replonge avec plaisir dans l’univers des maîtres inquisiteurs.

Les maîtres inquisiteurs tome 7: Pédagogie et empowerment

L’Ordre des Maîtres Inquisiteurs peine à se relever des trahisons qui l’ont affaibli. Le nouveau leader de l’Ordre, Adrael, doit rassembler toutes les ressources pour pouvoir continuer à défendre la Justice. Même les brebis galeuses. Le maître Orlias est donc envoyé dans une forteresse reculée. Elle accueille les apprentis aux pouvoirs dangereux, qui ne les maîtrisent pas et ont causé la mort. Orlias va chercher en eux le meilleur mais cela n’arrange pas tout le monde.

Chipotons un peu, mes bons…

Avant de dire tout le bien que je pense du scénario de Sylvain Cordurié, prenons le temps d’une petite critique de cohérence.

L’histoire repose sur l’idée qu’un Maître Inquisiteur va permettre aux apprentis aux pouvoirs catastrophiques de reprendre le contrôle pour pouvoir enfin sortir de leur exil et servir la Justice. Mais pourquoi cela n’a-t-il pas été fait avant? Globalement, Orlias s’en sort assez facilement. En y réfléchissant on a un peu du mal à comprendre pourquoi l’Ordre, composé de sages, comportant une grande dimension éducative, n’a pas cherché à faire cela auparavant. De ce qui est dit, ils ont juste été abandonnés là après leurs « exactions ».

Une petite faille ? Peut-être, mais cela ne nuit pas du tout à notre plaisir de lecteur.

De l’art de faire pousser les herbes folles

Cessons le pinaillage de critique et concentrons-nous sur l’essentiel: Sylvain Cordurié, le scénariste, livre une excellent histoire, avec un regard très interessant sur la manière d’éduquer les enfants « difficiles ».

Orlias est un vrai éducateur dans l’âme. Sa vision de ces enfants est très importante. Elle repose sur l’idée qu’il y a quelque chose à cultiver, qu’il y a du potentiel de réussite chez ceux qu’il accompagne. Oui ils sont dangereux, oui ils sont porteurs de « handicap », mais pourtant ils ont une possibilité de réussir quelque chose. Pour peu qu’on accepte leur particularisme et qu’on en tienne compte. C’est un accompagnement autant individuel que collectif comme le montre l’histoire. Une émulation globale et personnelle, une dynamique qui les emporte tous vers la réussite. Tout ça en leur redonnant le pouvoir d’agir par eux-mêmes.

Orlias est sans doute à ce titre l’un de ses personnages les plus profonds de la série. D’autant qu’il possède ses propres failles qui alimentent sa vision des jeunes et qui aura beaucoup de sens dans la résolution de l’intrigue.

La bonne surprise Andrea Cuneo

 

L’italien Andrea Cuneo fait sa première apparition dans le monde des séries concept Soleil. Un premier album tout à fait convaincant. Solide, même, pourrait-on dire. 

Son dessin réaliste et fin ne souffre pas de grosses failles. Personnages comme décors sont bien traités. Les émotions sont bien retranscrites. Petit nouveau, certes, mais les américains de Valiant lui avaient déjà fait confiance pour la serie Shadowman. Ne doutons pas qu’il montera encore en qualité en publiant de nouveaux albums.

Classique mais efficace le Cuneo!

Ne crachez pas sur les séries concept.

Il est souvent de bon ton de mépriser les séries concept, création commerciales et éditoriales, avec une sale réputation de mercenariat pour les auteurs participants.

Cest une erreur. Les mondes créés par Jean-Luc Istin permettent aux auteurs de raconter de vrais histoires profondes et divertissantes. À l’image de ce septième tome des Maîtres Inquisiteurs.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17,75/20

 

Série: Les Maîtres Inquisiteurs

Tome: 7

Titre: Orlias

Scénariste: Sylvain Cordurié

Dessinateur: Andrea Cuneo

Coloriste: Digikore Studio

Editeur: Soleil

Date de publication: Octobre 2017

 

Publicités

Une réflexion sur “Les maîtres inquisiteurs tome 7- Orlias, Sylvain Cordurié, Andrea Cuneo, Soleil

  1. Pingback: Invisible Awards 2017: Les résultats | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s