Undertaker tome 1- le mangeur d’or (Mardi Chronique)

Undertaker tome 1

Série: Undertaker
Tome: 1
Titre: Le mangeur d’or
Scénariste: Xavier Dorison
Dessinateur: Ralph Meyer
Coloristes: Caroline Delabie, Ralph Meyer
Editeur: Dargaud
Date de publication: Janvier 2015

 

Mais pourquoi ais-je mis près de deux mois à chroniquer cet album, alors que je suis son processus de création depuis presque un an, que j’adore ses deux auteurs, et que je suis très client du western? Voilà en gros le thème de cette chronique.

 

Il est une des figures mythiques de l’ouest américain. Une de celles qu’on déteste, qui nous fait froid dans le dos. Le croque-mort… Jonas travaille dans un coin perdu, avec sa carriole, en itinérance. Faut savoir venir au client. Mais parfois, une petite annonce tombe sur le télégraphe, et c’est ça qui l’amène dans une petite ville minière, pour l’enterrement du patron. Sauf que le dit patron n’est pas mort. Du moins, pas encore. Mais qu’il compte bien l’être sous peu.

 

Alors, qu’est-ce qui m’a freiné dans la rédaction de ma chronique?
Je commence par ce qui est indiscutable, le talent de Ralph Meyer, le dessinateur. Ses planches sont impressionnantes de maîtrise, elles évoquent un François Boucq sur Bouncer. Personnages, décors, sont traités avec autant de soin. Ils sont emplis d’une certaine noirceur, sans que ça ne soit écrasant pour le lecteur. C’est du Meyer de bout en bout, qui a digéré les classiques, les maîtres, pour les adapter à sa propre personnalité. On ne peut qu’être impressionné.

Ce qui me chagrine un petit peu plus, vous l’aurez deviné, c’est le scénario de Xavier Dorison. Il propose une histoire très bien troussée, avec des personnages hauts en couleur. C’est du bon western, indéniablement. Du très bon divertissement. Mais il me manque quelque chose là dedans.. Il me manque une profondeur qui permette de passer au delà de la bd blockbuster. Au delà de la bd pop-corn. C’est sympa de se laisser trimballer par une bonne histoire, mais j’ai besoin et envie de quelque chose de plus riche. De plus pénétrant. Si on veut prétendre au titre de meilleur western depuis blueberry, ce qu’affiche un macaron sur la couverture (posé par Dargaud), il faut proposer de la profondeur (surtout pour un croque-mort. ah ah ah.). Et le beau gosse ténébreux, dangereux et néanmoins sympathique, c’est un peu court comme argument. Même si on nous promet un statut un peu particulier à révéler. Ca ne suffit pas.

 

Alors soyons clair. C’est de la bonne bd. Si vous avez envie de vous divertir, de passer un bon moment, cet album est une excellente proposition. Mais je me rends compte qu’à ce niveau de talent, j’ai besoin d’un peu plus qu’un bon divertissement. J’ai besoin de réflexion. Désolé…

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Sin City

Un amour de bd

Undertaker tome 1_ planche

Logo top bd17/20

Publicités

2 réflexions sur “Undertaker tome 1- le mangeur d’or (Mardi Chronique)

  1. Pingback: Xavier Dorison et Ralph Meyer – Undertaker, Le Mangeur d’or | Sin City

  2. Pingback: Top 10 2015: Les nouvelles séries Franco-belge | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s