Berceuse assassine tome 3- La mémoire de Dillon (Vendredi Chronique)

Berceuse assassine tome 3

Série: Berceuse assassine
Tome: 3
Titre: La mémoire de Dillon
Scénariste: Philippe Tome
Dessinateur: Ralph Meyer
Editeur: Dargaud
Date de publication: 2002

 

Voilà, il est temps de conclure cette série triptyque que m’a fait découvrir le forum Samba BD. Après le tome 2, je m’attendais à un album centré sur le couple Telenko. Je dois bien reconnaître que Philippe Tome nous prends à contre-pied.

 

Dillon est un indien navajo. Accusé de viol sur une gamine, il s’est fait passer pour fou afin d’éviter de finir en prison. D’un asile, on s’échappe plus facilement. Mais une fois de retour chez lui, Dillon découvre que sa fille s’est faite tuer par un couple de blanc qui l’a percuté sur la route avant de s’enfuir. Dillon va tout faire pour retrouver leur trace et pour se venger. Jusqu’à rejoindre New York à la recherche d’un taxi jaune…

 

Disons-le, je suis quand même un peu déçu par la conclusion de cette série. Je m’attendais à toute autre chose, et l’arrivée de ce troisième personnage m’a dérouté. Alors certes, Tome nous montre comment il maîtrise parfaitement son canevas, en ajoutant un troisième point de vue à certaines scènes déjà vécues dans les deux premiers albums, mais j’aurai aimé autre chose. Il faudrait relire les albums en question pour voir si le scénariste avait déjà placé son personnage dans l’histoire. Sans doute, j’imagine, vu l’exercice de qualité auquel il se livre. Mais je trouve qu’il y avait tellement à dire sur le couple Telenko, sur leurs douleurs, que je trouve dommage d’un ramener une nouvelle. Je ne peux pas vraiment m’attacher à la souffrance de Dillon, et c’est dommage. La conclusion est intéressante, très significative, mais voilà, moi, ce n’était pas de cela que j’avais envie.

Au dessin, Ralph Meyer livre toujours une prestation sans reproches. Je continue d’apprécier sa mise en couleur grise et jaune, elle donne une atmosphère absolument unique à cette série. J’ai beaucoup aimé aussi ses incursions de motifs mystiques indiens, qui rendent bien cette idée de quête de Dillon.

 

Donc, nous avons là un album de qualité, une série de qualité. Mais, personnellement, j’aurai attendu une autre fin. Ca reste quelque chose qui ne concerne que moi, qui ne déjuge en rien la qualité indéniable de cet album. Mais voilà… Je ne sais pas pourquoi, mais cela ne m’a pas convenu ainsi.

Berceuse assassine tome 3_ plancheLogo top bd16.75/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s