La lune est blanche (La BD du Mercredi)

La lune est blanche

Titre: La lune est blanche
Auteur: Emmanuel Lepage
Photographe: François Lepage
Editeur: Futuropolis
Date de publication: Octobre 2014

 

Il y a des albums que l’on découvre par hasard, et il en est d’autres que l’on attend de pied ferme. Le nouveau Lepage, autant vous dire que je le guette depuis que Futuropolis m’en a communiqué la date de sortie. Et je ne doute pas que vous serez nombreux, chers lecteurs, à venir saliver devant les magnifiques planches de l’artiste. Je ne voyais pas comment ne pas passer cette chronique un mercredi. Et comme nous sommes deux conquis d’avance, Hervé et moi avons décidé de nous associer pour cette occasion. Passez sur son blog lire sa chronique à lui. La sortie de La lune est blanche, c’est presque une fête.

 

Emmanuel Lepage a marqué les esprits avec Voyage aux îles de la désolation. Marqué les lecteurs, mais marqués aussi et surtout les responsables de l’Institut Polaire Français, qui voudraient bien que l’artiste livre un nouvel album, autour de la base Dumont D’Urville en Terre-Adélie. Après les Kerguelen, le Pôle Sud. Emmanuel en rêve, et l’opportunité se présente à lui. Surtout s’il peut emmener à nouveau avec lui son frère François, photographe qui était déjà du premier voyage.
Et quitte à vivre son rêve, autant le vivre à fond. Les deux frères font en sorte de se faire recruter pour une seconde mission: traverser le pôle à bord du convoi de ravitaillement qui fait la navette jusqu’à une base avancée au cœur du continent. Mais tout se passera-t-il vraiment comme prévu?

 

Je pourrai commencer par vous parler du dessin, et je vais vous en chanter les louanges, mais malgré l’immense talent d’Emmanuel Lepage, je veux commencer par vous parler du scénario.
Cette fois-ci, Emmanuel n’a pas pu se mettre en retrait. Il en vient à se transformer en héros de bande dessinée, voyage qu’il avait entrepris peu à peu depuis Voyage aux îles de la Désolation. Sur la longueur, on sent que l’artiste a fini par s’accorder de plus en plus de place. Un printemps à Tchernobyl accordait encore largement les premiers rôles aux habitants, comme dans un reportage. Bien entendu, Lepage y parlait de ses craintes, de ses surprises, mais on sentait qu’il offrait encore la part belle à ses rencontres. Cette fois-ci, l’auteur semble assumer d’être l’acteur de l’histoire, avec son frère. Ils le disent d’ailleurs, ils ont fait le nécessaire pour ne plus être seulement les témoins, mais bien des acteurs à part entière de cette mission. Du coup, les deux personnages nous livrent encore plus de questionnements personnels. Emmanuel et François se retrouvent à assumer leurs faiblesses d’hommes publiquement. Leurs renoncements, leurs coup de colères ou leurs doutes face à l’acte créatif. On n’est plus vraiment dans le reportage. On est bel et bien dans l’histoire humaine. Une histoire qui sonne vrai. On entre en empathie avec nos héros. L’universalité des sentiments est gagnée. On est avec eux de bout en bout. Pari réussi.

Histoire superbe, dessin au diapason, évidemment. Emmanuel Lepage nous offre de magnifiques doubles pages qui viennent exploser nos yeux. On bave d’envie et d’admiration, on rêve d’imprimer certains dessins en grand format pour voyager encore un peu bien confortablement assis dans notre salon. Certains dessins amènent le doute. Ne sont-ce pas des photos? Car le livre est émaillé des réalisations de François Lepage. Quelques unes du moins, on imagine que l’artiste a travaillé bien plus encore. Les deux frères œuvrent de concert, dans un travail commun au parfum d’évidence. C’est leur historie commune, leur travail commun. Et d’une certaine façon, leur esprit commun. Deux artistes, deux voies différentes, mais une fratrie, assurément. Leur travail parle pour eux.

 

Voilà, il est temps pour moi de faire une pause dans ce voyage. J’y reviendrai, et vous aussi, d’ici quelques semaines. Sans doute en novembre, je ne vous en dis pas plus, mais vous vous doutez sûrement de quelque chose.
Maintenant, je me demande: quel sera le prochain livre d’Emmanuel. Maintenant qu’il est devenu personnage de bd, vers quoi partira-t-il, lui qui aime tant découvrir de nouveaux horizons? Je sais juste une chose, je serai là, encore. Fidèlement. Parce que la démarche artistique restera la même. Le voyage sera assuré.

La lune est blanche_ plancheLogo BD Mango orangeLogo top bd19/20

Publicités

29 réflexions sur “La lune est blanche (La BD du Mercredi)

  1. Pingback: LA LUNE EST BLANCHE | TEMPS DE LIVRES

  2. J’avais déjà beaucoup aimé Le voyage aux îles de la Désolation. J’ai très hâte de lire celui-ci maintenant!

  3. J’ai découvert Lepage avec Voyage aux îles de la désolation, quelle claque ! Tu penses bien que je ne peux pas passer à côté de cet album qui a l’air absolument somptueux !

  4. Comme beaucoup, cet album me tente bien, mais j’ai vu le prix en librairie, c’est pas donné quand même… Ce sera en cadeau de noël ou alors j’attendrai qu’il arrive en bibliothèque…

  5. Pingback: Le top bd des blogueurs d’Octobre 2014 | Les Chroniques de l'invisible

  6. Pingback: Le Top BD des Blogueurs [Octobre 2014] | Sin City

  7. Pingback: BlogBrother

  8. Pingback: Emmanuel et François Lepage – La lune est blanche | Sin City

  9. Pingback: Le Top BD des Blogueurs [Décembre 2014] | Sin City

  10. Pingback: TOP BD DES BLOGUEURS : JANVIER 2015 | TEMPS DE LIVRES

  11. Pingback: Le Top BD des Blogueurs [Janvier 2015] | Sin City

  12. Pingback: TOP BD DES BLOGUEURS : FÉVRIER 2015 | TEMPS DE LIVRES

  13. Pingback: Le Top BD des Blogueurs [Février 2015] | Sin City

  14. Pingback: Le Top BD des Blogueurs [Mars 2015] | Sin City

  15. Pingback: TOP BD DES BLOGUEURS : MARS 2015 | TEMPS DE LIVRES

  16. Pingback: TOP BD AVRIL 2015 | TEMPS DE LIVRES

  17. Pingback: Le Top BD des Blogueurs [Avril 2015] | Sin City

  18. Pingback: Top BD des blogueurs, février 2015 | Le blog de Véronique D

  19. Pingback: La lune est blanche, de François et Emmanuel Lepage | Le blog de Véronique D

  20. Pingback: Top BD des blogueurs, mars 2015 | Le blog de Véronique D

  21. Pingback: Top BD des blogueurs, avril 2015 | Le blog de Véronique D

  22. Pingback: La lune est blanche | Les lectures de Caro

  23. Pingback: Les voyages d’Ulysse, Sophie Michel, Emmanuel Lepage, René Follet, Daniel Maghin Editeur | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s