Kililana Song tome 2 (La BD du Mercredi)

kililana-song-tome-2

Série: Kililana Song

Tome: 2

Auteur: Benjamin Flao

Editeur: Futuropolis

Date de publication: Octobre 2013

Futuropolis nous gâte, en cette fin d’année 2013. Dans ce tunnel de la mort que représente la préparation de Noël, avec la pléthore de titres phares destinés à tirer les catalogues vers le haut en termes de ventes, il y a vraiment de petit bijoux. Et kililana song en fait partie. Un voyage incroyable, que nous propose là Benjamin Flao… Mais je ne vais pas commencer à vous en faire l’éloge, prenons le temps de resituer l’histoire.

Archipel de Lamu, au Kenya. La région de Kililana s’apprête à se voir chamboulée par l’arrivée d’un grand complexe hôtelier de luxe. Sauf qu’à cet endroit, il y a le vieux Ali, qui protège la dépouille d’un héros ancestral, Liongo Fumo, et qu’on lui a demandé de partir. Ali n’entend pas se faire chasser, alors il va jouer son rôle de gardien et se mettre en quête de l’endroit dans lequel Liongo Fumo voudra reposer. Sauf que sur son chemin, il récupère le jeune Naïm et le bateau qu’il gardait, rempli de drogues. Et au village, les tempêtes qui se succèdent laissent peu de répit aux habitants, surtout à la tante de Naïm qui craint que son neveu ne soit perdu en mer.

Pas facile à résumer cet album, tant il est dense sur le fond. Benjamin Flao nous dresse un tableau exhaustif de la situation sociale et géopolitique de cette partie de l’Afrique. Il nous parle des rapports aux djihadistes musulmans, de l’exploitation des ressources naturelles par les compagnies étrangères, de la façon dont les drogues chimiques s’installent dans leur sillage, de la préservation des éco-systèmes… Kililana Song est une bd de son temps, consciente des beautés et des enjeux africains. Et tout se mêle harmonieusement, jusqu’à la conclusion qui vient nous montrer que l’auteur savait exactement où il allait depuis le début. Une belle démonstration. Les personnages sont tous attachants, bien menés. On n’a pas l’impression que l’un ou l’autre phagocyte l’histoire. C’est un tout, cohérent, intéressant et intelligent.

Mais surtout, Kililana Song, c’est une très belle expérience graphique. Benjamin Flao n’adopte pas un style monolithique. On a l’impression que son dessin vit avec lui. Comme s’il avait accepté ce qu’emmanuel Lepage avait mis en avant lorsque je l’avais interviewé, cette capacité à accepter que le lecteur voit les choses moins bonnes comme les plus réussies. A la nuance prêt qu’il n’y a pas beaucoup de déchets dans cet album. Mais voilà, il tente des choses, mélange des techniques. La peinture, l’aquarelle. Il accepte que son trait ne soit pas régulier, et ce n’est pas grave, car jamais on ne confond les personnages, ou on ne souffre de ne pas les reconnaître. C’est discret, il faut prendre le temps de regarder, mais suivant ce qu’il veut mettre en scène, suivant l’ambiance qu’il veut donner, il nous propose des choses différentes. Et nous lecteurs, nous allons prendre de grosses claques. Quand il mets en scène un soleil écrasant par un blanc immaculé, quand il esquisse un bateau sur une déferlante de quelques coups de crayons, quand il joue des nuances de couleurs pour nous plonger au cœur des braises.

Voilà, je m’arrête ici. Kililana Song tome 2 est une expérience à vivre. J’aurai pu vous décrypter le scénario en détails, mais je n’avais pas envie.  C’est un voyage qu’il faut faire, un dhow qu’il faut prendre, avec Naïm, Ali et les autres. Voyager sans bouger de son salon, juste exactement le propre du livre, non?

kililana-song-tome-2_ planche

Logo BD Mango orange

topbd_201318.75/20

14 réflexions sur “Kililana Song tome 2 (La BD du Mercredi)

  1. Une BD que j’essaierai de me procurai au vu de vos critiques alors qu’elle ne me tentait pas à l’origine !

  2. Si tu as les deux tomes, ce sera deux fois plus de plaisir. ceci dit, je pense que j’ai préféré le tome 2. Plus aboutit dans la recherche graphique, il me semble.

  3. Si tu es sur un prêt, n’hésite pas, fonce. J’ai trouvé le deuxième meilleur que le premier. Il me laisse un meilleur ressenti.

  4. Je ne sais pas si c’est cette irrégularité dont tu parles qui me dérange mais les dessins ne me plaisent pas vraiment. Malgré tout, je ne dis pas non pour une prochaine lecture.

  5. La couverture est déjà super invitante, les planches montrées en exemple également et si le tout est intéressant et intelligent, forcément, je note !

  6. Pingback: Benjamin Flao – Kililana song (Tome 2) | Sin City

  7. Pingback: Kililana song, seconde partie | Les lectures de Caro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s