Annie Sullivan et Helen Keller (Lundi One-Shot)

Annie Sullivan et Helen Keller

Titre : Annie Sullivan et Helen Keller
Auteur : Joseph Lambert
Editeur VO : Disney Hyperion Books
Editeurs VF: Cambourakis/ Ca et là
Date de publication VF : Octobre 2013

 

A sa sortie en octobre dernier, quelques blogueurs avaient parlé de cet album, consacré au duo le plus célèbre de l’histoire des sourds et des aveugles. Un ouvrage qui avait tout ce qu’il fallait pour m’intéresser, surtout que j’avais déjà fort apprécié l’Orchestre des doigts, ce manga consacré à la même cause, mais au Japon. Une des bibliothèques de Rennes en a fait récemment l’acquisition, c’est donc avec le plus grand intérêt que je l’ai emprunté et lu. Qu’allais-je donc apprendre ?

 

Helen Keller est une petite fille sourde et aveugle. Une maladie inconnue des médecins en cette fin de 19e siècle en est la cause. Elle communique difficilement avec les gens autour d’elle. Quelques signes à peine. Mais sa mère cherche à explorer toutes les vois possibles pour faire progresser sa fille. Elle accepte avec son mari de faire venir à leur domicile une professeure particulière. Dans tous les sens du terme…

 

La première chose qui marque dans l’ouvrage de Joseph Lambert, c’est sa façon de mettre en scène les perceptions d’Helen Keller. Ce sont les premières planches : elles sont intrigantes, déroutantes. Et on comprend ce que le langage graphique et séquentiel veut nous dire. Pas besoin de mots, juste des silhouettes, du noir. C’est impressionnant et particulièrement inventif. Il réutilisera le procédé à plusieurs reprises, nous permettant ainsi de visualiser l’évolution d’Helen dans sa capacité de conceptualisation. Une idée brillante que d’impliquer le lecteur dans les perceptions d’Helen.

Toute l’histoire, ensuite, est impressionnante. Annie Sullivan, bourrée elle-même de problème avoir presque perdu la vue, après avoir eu une enfance déplorable, essaye tant bien que mal d’expérimenter, de comprendre, d’avancer. Elle possède quelques bases théoriques, mais son action repose pour beaucoup sur l’empirisme. Il reste toutefois une question essentielle à laquelle il n’est pas apporté de réponse. Une question incontournable pour qui veut comprendre la situation des enfants comme Helen. Comment leur cerveau assimile les gestes de l’alphabet ? L’auteur nous montre qu’elle comprend, mais ne nous explique pas le processus pour y parvenir. Ou en tous cas pas suffisamment, et cela reste pour moi un grand mystère. Comment communiquer avec quelqu’un qui dispose d’aussi peu de sens ? Comment faire sens auprès de telles personnes. Mais je pousse peut-être l’intérêt et la réflexion un peu loin…

 

Instructif, intéressant, poignant, cet album méritait bel et bien une publication française. Il nous apprend une page essentielle de l’histoire de l’accompagnement des handicaps auditifs et visuels. Une histoire formidable qui nous montre comment l’humain peut surpasser d’énormes difficultés. Une véritable leçon de vie.

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

BlogBrothers

Des bouquins sur l’étagère

Des livres, des livres

Les lectures de Caro

Ocalypso

Respelling

Annie Sullivan et Helen Keller_ plancheLogo top bd18/20

Publicités

5 réflexions sur “Annie Sullivan et Helen Keller (Lundi One-Shot)

  1. Une bande-dessinée intéressante, mais qui m’a laissé un goût d’inachevé. Une amie qui a lu le roman jeunesse m’a dit avoir été très déçue par le BD.

  2. Ah oui, nos perceptions sont différentes! Sans doute parce que j’avais lu le roman jeunesse… Mais oui, les planches « dans la tête d’Helen » sont super belles!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s