Le Fantôme en tergal contre La Légion Damnée du IVe Reich (Semaine Humour)

Le Fantôme en tergal contre La Légion Damnée du IVe Reich

Titre: Le Fantôme en tergal contre La Légion Damnée du IVe Reich

Auteur: Pixel Vengeur

Editeur: Albin Michel BD

Date de publication: 2007

 

A mesure que j’écume les bibliothèques rennaises, je me retrouve forcément à aborder des auteurs que je ne connais pas. Pixel Vengeur est de ceux-ci, un auteur que je n’avais jamais vu à Grenoble, mais qui est fort bien représenté dans la capitale bretonne. Entre le titre et la couverture de cet album, j’ai vu là une bonne occasion de faire la rencontre de cet auteur.

 

Au fin fond de la jungle, le brave Fantôme en Tergal vient de vaincre un tigre… au monopoly. Bon, ce petit plaisir réalisé, ne voilà-t-y pas que débarque une nuée de soldats nazis venus non pas envahir l’endroit, mais s’y réfugier pour mener à bien leur ultime projet, l’alliance funeste entre le Reich et les forces du Mal. Le Fantôme saura-t-il triompher? Parviendra-t-il à poursuivre les nazis sur le dos de son cheval joué par deux figurants sans nom? Arrivera-t-il à tenir tête à son épouse qui vient tout juste de changer de sexe pour devenir une femme? Toutes les réponses dans les soixante pages d’humour barré. (Vous ais-je parlé de ces horribles nazis zombies que l’on retrouve aussi au fil du récit?)

 

Voilà donc un pastiche du célèbre héros le Fantôme du Bengal, en version bien délurée. Pour ma part, c’est tout ce qui me fait rire. J’adore voir les héros désacralisés. Autant que j’aime le voir magnifiés. Pixel Vengeur propose une histoire pas si idiote que ça, et surtout, pas si ridicule au vu de ce que le comic-book et le comic-strip ont pu produire dans les années 70 encore. C’est sans doute le talent de l’auteur, que de prendre de multiples références, en ne les décalant que juste un brin. C’est abusé, mais pas tant que cela. On se retrouve donc avec un album drôle et parodique, mais aussi avec une aventure sympathique. Mon plus gros fou rire est allé aux phylactères des nazis. L’auteur parodie les vieux films sur la seconde guerre mondiale, où les allemands parlaient une langue assez… basique. Pixel Vengeur ne leur donne que cinq ou six mots de vocabulaire pour tout dire. Là encore, excellent décalage, qui s’appuie sur une réalité que l’on peut moquer. Je pourrai citer de nombreux exemples, vous parler du shaman Pygmée et de l’expérience délirante vécue par le héros…. Venez donc lire et prendre du plaisir à votre tour.

Une bonne parodie, soutenue par un dessin des plus plaisants, tout à fait professionnel. Un style tourné vers l’humour, forcément, mais pas que. Parfois, Pixel Vengeur se lâche et nous montre qu’il en a sous le crayon.

 

Bon, je ne vous ai pas fait envie, encore, là? Si je vous dit que le cadavre d’Adolphe Hitler est impliqué, que les assistants sont des frankenstein ou que Robert le caïman est un pote du Fantôme, qu’attendez-vous pour aller découvrir cet album?

Le Fantôme en tergal contre La Légion Damnée du IVe Reich_ plancheLogo top bd16.75/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s