Orbital tome 3- Nomades (Mardi chronique)

Orbital-tome-3

Série: Orbital
Tome: 3
Titre: Nomades
Scénariste: Sylvain Runberg
Dessinateur: Serge Pellé
Editeur: Dupuis
Date de publication: 2009

 
Les agents Caleb Swany et l’agent Mezoke Izzua ont été désignés par l’ODI pour sécuriser la rencontre, sur Terre, entre les anciens ennemis terriens et Sandjaar. En tant que représentants des deux races, ils ne pouvaient être plus à leur place. Mais d’autres problèmes vont se faire jour. Alors qu’un groupe d’aliens nomades, les Rapakhuuns, a pris position non loin du lieu de la conférence, les pêcheurs locaux découvrent les poissons massacrés en pleine mer, et accusent les nouveaux arrivants. L’ODI se doit d’intervenir.

J’avais un peu délaissé cette série de Science-Fiction, et bien mal m’en a pris, car ce troisième tome est juste enthousiasmant. Il contient tous les ingrédients qui font pour moi une excellente série de Science-Fiction. D’abord, la parallèle avec notre temps. Des histories de nomades brimés et persécutés pour leurs pratiques culturelles, c’est on ne peut plus contemporain à notre époque. Ensuite, l’intrigue prend le temps de se révéler en douceur. Le scénariste a construit son histoire en étapes, de manière à ce que la pression monte continuellement pendant l’album. Et enfin, les personnages se révèlent eux aussi peu à peu, avec de belles zones d’ombres pour Caleb Swany notamment. Les deux personnages sont véritablement complexes, et leur psychologie est un véritable atout, et un constituant, pour le scénario. C’est une véritable réussite, une histoire intelligente et riche.
Serge Pellé possède un trait légèrement grossier, qui convient bien à cette histoire nuancée. Autant il est d’une précision technologique impressionnante, proposant un univers SF vraiment bien illustré, autant il garde une légère imprécision, un léger flou, sur les personnages, qui apporte beaucoup au scénario. Scénariste et dessinateur sont au diapason l’un de l’autre, et l’univers de Nomade serait réellement différent sans Serge Pellé. Moins bon oserais-je.

Ce troisième tome est une très belle réussite. Orbital confirme son statut de référence de la Science Fiction en bande dessinée. Pour une série aussi jeune, c’est vous dire la qualité de l’ouvrage.

 

Ils en ont parlé: Krinein, Blog-o-livre, Digital Univers, Autres mondes.

 

Orbital-tome-3_-planche

Logo top bd16.5/20

Publicités

8 réflexions sur “Orbital tome 3- Nomades (Mardi chronique)

  1. PG Luneau Il y a 3 ans

    Encore une critique que je préfère ne pas lire tout de suite! J’ai tellement aimé les deux premiers tomes de cette série! Je me réserve ce second cycle pour bientôt, et ensuite, je lirai ton
    billet… que je sais très positif (j’ai quand même lu ta conclusion et ta note!!)!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s