Tanka (La BD de la Semaine)

Tanka

Titre: Tanka
Auteur: Toppi
Editeur: Mosquito
Date de publication: Janvier 2008

 

J’ai peu lu d’albums de Toppi, mais il suffit d’ouvrir un seul de ses livres pour savoir que l’on a affaire à un grand artiste. Lorsque j’ai découvert qu’il avait réalisé un album autour du Japon féodal, je n’ai pas résisté un instant. Je savais que le voyage avait toutes les chances d’être satisfaisant. Je n’ai pas été déçu.

 

Quatre histoires. Trois hommes, une femme. Ils sont issus de la caste de samouraï mais n’ont pas connu le même destin. Ou plutôt si. Ils ont connu les aspects les plus sombres de leur société. Et en ont tous tiré une leçon.

 

Allez, je vous fais le coup du résumé énigmatique. En même temps, ce sont quatre nouvelles que nous propose Toppi, et que l’éditeur grenoblois Mosquito a rassemblé en un superbe recueil. Ces récits sont courts, les déflorer plus que je ne l’ai fais aurait gâché quelque chose. Les amateurs de Japon féodal peuvent aller lire sans crainte ce livre, ils y trouveront tout ce qui rend passionnant cet univers. Des samouraïs courageux, des ronins pouilleux, et une culture unique.

Les amateurs d’arts graphiques y trouveront eux une superbe démonstration. Sergio Toppi est un des maîtres du noir et blanc et il en fait la démonstration une fois encore. Deux couleurs seulement, et une lisibilité incroyable. Deux couleurs seulement, et un trait tranchant comme un katana, qui ne se fait doux que lorsqu’il met en scène la femme ou la nature. Avec le noir et le blanc, Toppî fait naître es perspectives, des profondeurs. Il y a du volume dans son dessin, de la matière, comme il semble presque gratter son encre sur le papier par moment. C’est beau, c’est impressionnant. Et avec une économie d’effet, il magnifie le territoire du Japon et la grandeur de l’image du samouraï.

Un album. Un album qui soutient un petit éditeur qui croit en l’artiste Toppi depuis fort longtemps. Et un voyage. Simple et grand, évident et complexe. Soixante-dix pages de l’âme du Japon, dessinée par un artiste italien qui a tout compris.

Tanka_ planche

Logo top bd

18.5/20

Une réflexion sur “Tanka (La BD de la Semaine)

  1. Pingback: Warramunga, Sergio Toppi, Mosquito | Les Chroniques de l'invisible

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s