Les épées de verre tome 1- Yama (Mardi chronique)

les-epees-de-verre-tome-1Série: Les épées de verre
Tome: 1
Titre: Yama
Scénariste: Sylviane Corgiat
Dessinateur: Laura Zuccheri
Editeur: Les Humanoïdes Associés
Date de publication: Octobre 2009

 

La petite Yama vit avec son père et sa mère, dans son village. C’est une enfant, qui aime jouer, et aller dans la forêt chasser malgré les interdictions de sa mère. Un jour, une étrange épée tombe du ciel et se plante dans la roche sacrée de la tribu. Le maître des lieux, le cruel Orland, ne tarde pas à suivre, car il souhaite prendre l’épée. Mais c’est impossible, alors puisque le père de Yama a tenté de soulever une rébellion contre lui grâce à cette épée, il l’oblige à lui donner sa femme en tribut. Yama jure d’apprendre à se battre pour prendre l’épée, et tuer Orland un jour. Elle quitte ce village qui ne pourra jamais lui apporter cela.

Bonne petite découverte que cet album. Voilà une histoire d’Héroïc-Fantasy plaisante à lire. Sylviane Corgiat développe une planète dont on ne sait encore que peu de choses, mais qui semble tout à fait naturelle, et crédible. La Société est au diapason. Le cadre se pose avec légèreté, et l’aventure peut donc prendre son envol. Les thèmes abordés sont assez classiques, comme toutes les séries du genre, mais la scénariste parvient sans mal à tracer sa propre voie. On évite l’écueil des bonnasses à string cloutés, sans doute l’avantage d’avoir une femme aux commandes, ce qui n’est pas pour me déplaire. L’initiation, la vengeance, je vous le disais, c’est assez classique. Mais l’intrigue globale peut s’avérer prometteuse, avec une apocalypse en compte à rebours, qui risque de donner beaucoup de rythme à la série si elle parvient à se terminer (si l’éditeur survit, autrement dit).
Laura Zuccheri accompagne cette bonne histoire d’un dessin tout en finesse, et d’une mise en couleur parfaite. Comme le scénario, le trait de Zuccheri est de facture assez classique, mais possède pourtant un charme indéfinissable. C’est un dessin qui possède sa propre personnalité, indéniablement, et on ne saurait dire de Laura Zuccheri qu’elle puisse être le clone de quelqu’un.

Efficace et classique, une pointe d’originalité qui ne demande qu’à se confirmer dans un tome 2, moi j’adhère, et je vais poursuivre l’aventure de Yama.

 

Ils en ont parlé: Digital Univers, Librairie Critic, BD Tresor, Lectiole.

les-epees-de-verre-tome-1_-planche

Publicités

2 réflexions sur “Les épées de verre tome 1- Yama (Mardi chronique)

  1. Je pense que je passerai mon chemin. Même si la recette paraît bien exécutée, je la trouve trop classique à mes yeux pour je parte à sa découverte. Au plaisir de te relire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s