Soupe froide (La BD du Mercredi)

Soupe-froide-tome-1Titre: Soupe Froide

Auteur: Charles Masson
Editeur: Casterman
Collection: Ecritures
Date de publication: 2003

Un SDF qui marche dans le froid. Il a quitté la maison de convalescence où il avait été envoyé le temps de mourir de son cancer de la gorge. Mais un soir, une infirmière lui tend une assiette de soupe froide. Pour lui, c’est une humiliation. Alors il part, seul, sans rien. Tout plutôt que d’accepter d’être traité comme un chien. Cet homme pense, cet homme vit. Pour combien de temps?

Charles Masson est médecin, et pratique la bande dessinée à ses heures perdues. Il décide donc d’utiliser ce média là pour faire part de son vécu professionnel, et des questions qui en sont venues.
On ne suit qu’un personnage, le sdf. Il n’a pas de nom, on ne sait pas qui il est. On sait juste ce qu’il pense, et ce qu’il vit. Tout de même, régulièrement, des images liées à ses pensées nous sont proposées, des scènes qui illustrent ses propos. Mais on ne quitte jamais réellement le personnage principal. On sait enfin ce que peut penser un sdf, ce qu’il a vraiment à dire, au delà des borborygmes et des plaintes qu’il peut exprimer dans la rue. On connaît ses doutes, ses erreurs, ses questionnements. Et surtout, Charles Masson insiste bien sur ce détail de la soupe froide, symbole de la deshumanisation du SDF. Il ne mérite pas d’efforts, d’attention. Inacceptable pour un être humain.
C’est un ouvrage choc, coup de poing, qui vous remuera les tripes à coup sûr. Avec moi, il y est d’autant mieux parvenu, que je suis en plein questionnement sur ces personnes, envisageant peut-être une incursion professionnelle auprès d’eux. Mais il sera difficile de ne pas se sentir concerné par cet homme, je vous le garantie.
Graphiquement, c’est tout aussi marquant. C’est un dessin très sombre, très fouillis, qui correspond parfaitement à l’ambiance recherchée, à l’univers mis en scène. Ca manque un peu de finesse, donnant l’impression d’un dessin jeté sur le papier, mais cette simplicité est aussi appréciable, pour mieux retenir les émotions.

Avant Droit du sol, Charles Masson a donc produit une autre œuvre qui frappe les esprits. Deux réussites, deux albums utiles pour notre réflexion. Pour un dilettante de la bande dessinée, qu’elle talent.

Ils en ont parlé: Colimasson, Mudry, Martin Winckler, Coin BD.

Soupe-froide_-planche

Logo BD Mango orangetopbd_201317.5/20

16 réflexions sur “Soupe froide (La BD du Mercredi)

  1. Mango Il y a 2 ans

    Dans une BD aussi engagée, les images doivent être efficaces et directes plus que belles et travaillées, ce qui semble bien être le cas ici.

  2. Sara Il y a 2 ans

    Je pense la lire (si je la trouve en médiathèque…). Le dessin m’interpelle et donne envie. Quant au scénario, il a tout pour me plaire.

  3. Manu Il y a 2 ans

    Un sujet difficile. Les SDF sont souvent si mal considérés, sans personne pour essayer de comprendre leur parcours. Seulement des gens pour juger ! Bravo si tu envisages de travailler avec cette
    population !

  4. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Ma foi, je ne sais pas encore, mais ça serait une évolution de carrière intéressante, sans nul doute.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s