L’île aux remords, Didier Quella-Guyot, Sébastien Morice, Grand Angle

Didier Quellat-Guyot et Sébastien Morice reviennent cette année pour nous faire visiter une nouvelle île. Après Tahiti dans Papeete 1914, une île finistérienne dans Facteur pour femmes, ils nous entrainent cette fois au cœur du massif des causses, sur une « île » très particulière, qui risque de vous emmener bien plus loin que vous ne le pensiez.

L’île aux remords: un père, un fils, des secrets de famille

Septembre 1958. La pluie tombe drue sur les causses et les inondations sont bien plus désastreuses qu’à l’accoutumée. Le docteur Poujol se démène pour aider qui a besoin de ses compétences. Mais il a oublié son propre père, qui habite loin dans la montagne. Craignant qu’il ne lui arrive quelque chose, le fils part à toute hâte le rejoindre. Il découvre un lieu préservé, coupé de tout par les eaux montantes. Un lieu idéal pour une discussion père-fils qui n’a plus eu lieu depuis presque 20 ans.

Les rebondissements d’un « boulevard », l’émotion en plus

L’île aux remords est une bande dessinée qui pourrait presque tenir du théâtre. Un scène huis-clos, « l’île » au coeur de la montagne, deux personnages qui se retrouvent pour échanger et des secrets de famille qui tombent un à un pour tous les chambouler. On serait presque dans du théâtre de boulevard, si les ambitions du scénariste étaient de nous faire rire. Mais ce n’est pas le propos.

Didier Quella-Guyot veut nous émouvoir et nous faire réfléchir. il a donc réuni ce père et ce fils qui s’étaient perdus de vue. Le fils est parti, il a voyagé, traversé le monde, quand le père est resté sur ses terres, ne voyageant que dans les livres. Pourtant, c’est une belle leçon de tolérance qui nous est offerte pour l’occasion. Le scénariste dit beaucoup de choses sur la perception des colonies françaises à la fin des années 50. Il rappelle aussi qu’il était déjà possible d’être en avance, progressiste et de ne pas souscrire aux idéologies dominantes du moment. Une leçon de « qui est le réac des deux », tout à fait bien menée.

Ces multiples rebondissements, ce huis clos, créent une empathie certaine pour les deux personnages, qu’on prend plaisir à suivre de bout en bout de l’album. Même quand ils se montrent d’une moralité douteuse.

La délicatesse de Sébastien Morice

Si vous avez suivi ses œuvres précédentes, je ne doute pas que vous avez été conquis par Sébastien Morice. Bonne nouvelle, la qualité est toujours au rendez-vous.
Son trait fin, légèrement cartoony par certain aspect, alliant rondeur et angulosité (le critique qui ne sait plus ce qu’il dit et invente des mots)… Il y a beaucoup de personnalité dans son trait et déjà c’est appréciable. Mais il y a aussi sa mise en couleur, très douce, chaleureuse ou plus froide, mais jamais écrasante.

Dessin et couleurs font de la lecture de Sébastien Morice un moment toujours délicieux.

A la prochaine, messieurs

Chaque lecture du duo Quellat-Guyot/ Morice s’avère exquise. L’île aux remords ne fait pas exception. C’est un très joli rendez-vous régulier qu’ils nous offrent, par l’intermédiaire de Grand Angle.
Ce beau livre refermé, on attend déjà avec gourmandise notre prochaine rencontre, qui sera encore bercée par la douceur de celle-ci.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
17.5/20

 

Titre: L’île aux remords
Scénariste: Didier Quella-Guyot
Dessinateur: Sébastien Morice
Editeur: Grand Angle
Date de publication: 4 Octobre 2017

 

Publicités

4 réflexions sur “L’île aux remords, Didier Quella-Guyot, Sébastien Morice, Grand Angle

  1. Pas une grille précisé mais plus une échelle de comparaison. Je sais que si je suis convaincu réellement part scénario et dessin on sera à 17 minimum. Ensuite suivant la qualité de l’un été l’autre, leur cohérence, la capacité des deux à se transcender ensemble, on montera peu à peu. Mais c’est surtout une façon de résumer mon opinion sur le livre de manière plus imagée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s