Les aventures de Spirou et Fantasio tome 53- Dans les griffes de la Vipère, Fabien Vehlmann, Yoann, Dupuis

De temps en temps, il faut savoir ne pas renoncer aux classiques. Pour les besoins d’une conférence, je me suis procuré un des albums de Spirou réalisé par le duo Vehlmann/ Yoann, l’équipe actuellement en place sur la série. J’ai eu le plaisir de découvrir un album très moderne, très impliqué dans son temps, qu’il m’a paru intéressant de partager avec vous.

Spirou et Fantasio tome 53: entre références d’actualité et souvenirs anciens

Suite à un procès intenté par des familles de lecteurs, le journal de Spirou est sur la paille, condamné à payer une amende d’un million d’euro. Quand une vieille gloire des détectives privés, reconvertie en intelligence économique, vient proposer à Spirou et Fantasio que le journal soit renfloué par une grande entreprise américaine, ceux-ci acceptent. Le journal de Spirou DOIT continuer à être publié. Mais malheureusement, le contrat contient des clauses que les deux héros n’avaient pas identifié et qui vont quelque peu chambouler la vie de Spirou.

Du point commun entre Spirou et Radamel Falcao

Ou dit autrement, ce n’est pas tant le Journal, qui est racheté, que Spirou lui-même. Oui, vous lisez bien, Spirou en tant que personne et en tant que marque, ont été racheté par une entreprise américaine. Impossible? On n’achète plus des gens aujourd’hui? Vous en êtes bien sûr? Etes-vous fan de foot?

Si vous êtes fan de foot, ou si vous suivez les informations avec assiduité, vous saurez que malheureusement, les entreprises propriétaires de joueurs, c’est DEJA une réalité en Europe. Fabien Vehlmann est dans l’extrapolation en appliquant cela à Spirou, mais pas dans l’invention. C’est une pratique déjà un peu ancienne, cf cet article de BFM TV qui en parlait en 2013.

Et c’est justement ce qui est brillant, dans le choix scénaristique de Fabien Vehlmann. En choisissant un tel angle, il ancre ses deux héros dans une forme de modernité tout à fait crédible. Ils sont des personnages de leur temps, de notre temps. Ils vivent au rythme de l’évolution de notre société et non plus seulement dans un monde de Science-Fiction un peu figé dans l’Europe des années 60. C’est un parti-pris excellent pour donner envie à de jeunes lecteurs d’aujourd’hui de continuer à lire la série multidécennale.

Satisfaire les adultes autant que les enfants

Les enfants qui vont lire cet album auront donc l’impression qu’on leur parle de sujets sérieux, qui ne les prennent pas pour des imbéciles. Mais le scénariste est habile et il accompagne son sujet central des habituelles péripéties qu’on aime retrouver chez Spirou et qui font le bonheur des enfants. Course-poursuite, espionnage, action, on ne s’ennuie pas un instant alors pourtant qu’on aborde des sujets très complexes, finalement.

Mais ce n’est pas tout. Comme vous le constaterez en lisant la première planche du récit (disponible en bas de page), Yoann, le dessinateur, parsème les planches de références que seules les adultes pourront comprendre. Ce marché aux puces, il ne vous rappelle rien? Mais si, vous le connaissez et d’ailleurs, la référence sera encore explicitée quelques pages plus loin lorsque Fantasio s’y baladera avec une maquette de bateau à la main. Vous y êtes! Le secret de la Licorne, Tintin… Voilà la référence!
C’est toute une atmosphère, un cadre légèrement passéiste, qui reste quand même offert aux lecteurs plus âgés. Fantasio redevient un homme de bureau tel qu’il l’a été dans Gaston Lagaffe. Le Journal de Spirou est aussi le cadre de l’action. Les plus attentifs repèreront même un M. de Mesmaeker dans une case.

Yoann s’amuse et ça se sent. C’est même contagieux. Son dessin nous emporte tous, par son dynamisme, par sa modernité et en même temps par une forme d’évidence. C’est un dessin fait pour Spirou.

Du Spirou dont a envie de lire plus d’aventures

Au regard de la qualité du travail de Fabien Vehlmann et Yoann, je ne cache pas que j’aurai un grand plaisir à lire les différents albums qu’ils ont produit. On sent que même nous adultes, allons trouver dans ce Spirou des années 2010, cette nourriture qui satisfera les plus exigeants.
Alors, Spirou, ami, toujours?

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
17/20

Série: Les aventures de Spirou et Fantasio
Tome: 53
Titre: Dans les griffes de la Vipère
Scénariste: Fabien Vehlmann
Dessinateur: Yoann
Coloriste: Hubert
Editeur: Dupuis
Date de publication: Janvier 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s