Karma City tome 1, Pierre-Yves Gabrion, Dupuis

Vous ne connaissez pas Pierre-Yves Gabrion, l’auteur de Karma City, paru l’an dernier chez Dupuis? Il a pourtant commencé à écrire des scénarios pour le Journal de Mickey en 1978. C’est donc déjà un « ancien » du monde de la bd. Et pourtant, vous ne le connaissez sans doute pas. Moi non plus, du reste. Alors certes, il lui aura fallu du temps pour se faire connaître, mais on peut présager qu’une fois lu Karma City, vous retiendrez son nom et attendrez même sa prochaine sortie.

Karma City tome 1: Complot, SF et bouddhisme

Karma City est une théocratie laïque. Une ville où le bien commun passe avant toute chose. où chaque individu voit son karma surveillé afin que toute la société avance vers un avenir meilleur. La brigade karmique intervient quand un crime a été commis sur le territoire de Karma City. Cela arrive, malgré tout. Les individus ne font pas toujours les bons choix.
L’équipe menée par la fraîchement nommée Major Cooper, secondé des vieux routards Asuka et Napoli, doit mener l’enquête sur la mort accidentelle d’une archéologue venu de l’extérieur de la cité. Sans savoir que derrière ce banal accident, se cache une conspiration d’une ampleur incroyable pour mettre fin à ce qu’est Karma City.

Un pari éditorial

Avant de parler de la qualité intrinsèque de cet album, prenons le temps de dire quelques mots de la démarche éditoriale menée par Dupuis autour de celui-ci.
Karma City tome 1 a été proposé en pré-publication sur internet, avant la sortie de l’album. Les deux premiers chapitres ont été publiés gratuitement sur la plate-forme dédiée à Karma City, les deux suivants proposés en téléchargement payant. Les deux derniers chapitres restant une exclusivité pour le livre.

C’est toujours un pari, que de dire que les lecteurs vont acheter un contenu qu’ils ont lu en partie gratuitement en version numérique. Mais c’est clairement un moyen idéal de faire connaître la série d’un public plus large, susceptible ensuite de mettre les pieds en librairie pour convertir cet intérêt en acte d’achat.

Pierre-Yves Gabrion aime penser la bd sur les nouveaux supports numériques, c’est donc un artiste à suivre pour qui s’intéresse à l’avenir de la bande dessinée à l’heure d’internet.

Un scénario ambitieux mêlant anticipation et philosophie

Le grand point fort de Karma City, c’est incontestablement son concept général, extrêmement bien exploité dans l’album.
On a donc un futur dystopique, largement inspiré de notre période contemporaine, mais dont on comprend que des évènements climatiques ont modifié profondément la Société.
Gabrion fait le focus sur UNE cité, Karma City. On ne sait pas trop ce qu’il existe en dehors d’elle. Il y a une zone grise, en périphérie de la ville, puis des territoires hors de son influence contrôlés par des clans. C’est à la fois très pensé et suffisamment flou pour que l’on puisse se concentrer sur l’intrigue principale. C’est une écriture particulièrement efficace. On accepte facilement de ne comprendre qu’une certaine partie du contexte.

Et donc, cette cité est basée sur des concepts bouddhistes. Les actes de chacun ayant une action directe sur leur karma, illustration de leur moralité. Chaque habitant de Karma City est équipé d’une montre affichant le niveau de ce karma, qui ouvre droit à plus ou moins d’avantages au sein de la ville. Mieux vaut ne pas engueuler ses enfants pour se défouler…
Et donc les personnages vont devoir agir en permanence sous l’angle de la finalité de leurs actes.
Le Major Cooper est la jeune rigoriste qui ne tolère aucune entorse aux règles, quand Napoli est le vieux baroudeur qui lui passe son temps à enfreindre les dites règles et à frayer avec les zones d’ombre. C’est classique, comme duo, mais c’est parfaitement justifié par le contexte.

Polar et complot

Dans cet environnement extrêmement riche, Pierre-Yves Gabrion propose donc une intrigue qui commence comme un polar et fini en thriller politique. Il dissémine ses indices petit à petit, avant d’enchaîner les révélations sur les deux derniers chapitres (ceux qui n’ont pas été pré-publiés, tiens donc…). Pour cela, il nous plonge littéralement dans les dessous de la cité, révélant toue une portion d’histoire qu’on pressentait mais qu’on ne comprenait pas encore. Et une lutte politique sans merci qui s’annonce extrêmement passionnante.

Il faut vraiment le noter, c’est une histoire écrite de manière très intelligente. Et comme elle est bourrée d’action et d’humour bien froid, elle pourra plaire à un très large public.

La noirceur du trait

Côté dessin, j’ai particulièrement apprécié la qualité globale du travail de Pierre-Yves Gabrion. Il possède à la fois un trait classique, dans les pas d’un Cosey, peut-être, et un encrage très pertinent, qui travaille particulièrement les masses de noir, sans alourdir le trait. C’est ce dernier aspect, en particulier, qui vient créer toute l’ambiance voulue par l’artiste. C’est pesant, c’est noir, mais il y a pourtant quelque chose de toujours très aéré. Pesant, mais pas écrasant, je vous laisse apprécier la nuance.

Karma City, l’œuvre de la maturité?

Voilà presque 40 ans que Pierre-Yves Gabrion oeuvre dans le monde de la bande dessinée. Avec Karma city, il fait la démonstration du brio avec lequel il a intégré ses expériences, de sorte à livrer une série qui peut facilement s’annoncer comme une des références de la BD SF du XXIe siècle.
Alors on attend le tome 2, la conclusion du récit, avec la plus grande impatience.

Série: Karma City
Tome: 1
Auteur: Pierre-Yves Gabrion
Editeur: Dupuis
Date de publication: Septembre 2016
Le site web de Karma City

Publicités

4 réflexions sur “Karma City tome 1, Pierre-Yves Gabrion, Dupuis

  1. C’est vrai que j’avais bien aimé ce récit original mené par un trio de personnages atypiques.
    Le livre était épais et beau et j’apprécie cet auteur rencontré plusieurs fois qui se fait trop rare et dont j’avais déjà lu entre autres l’excellente saga initiatique de l’Homme de Java et de le début de Kern malheureusement abandonné.
    Bref, comme tu le dis, vivement la suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s