Les royaumes carnivores tome 3, Yui Hata, Editions Akata

Si vous avez découvert et aimé les deux premiers tomes des Royaumes carnivores, vous serez déçus d’apprendre que la série se clôture au troisième, alors qu’elle avait un très beau potentiel. Voyons ensemble comment fait un auteur quand il doit singulièrement raccourcir son propos.

Les royaumes carnivores tome 3: Un joli essai à transformer

Grâce aux bonobos, le seigneur Marsias a découvert la cachette de Kito, le fils de la démone blanche qu’il entend bien déguster. Mais Buena la gazelle ainsi que Mad le Chimpanzé et sa tribu, n’entendent pas le laisser faire. Même si le lion est plus fort qu’eux, ils n’abandonneront jamais la protection du petit jusqu’à ce que sa mère ne le rejoigne. Dussent-ils donner leur vie pour cela.

De l’art de raccourcir son propos

Yui Hata, l’auteur des Royaumes carnivores, avait manifestement en tête une histoire longue pour ses personnages. On imagine qu’il n’a pas eu assez de succès pour poursuivre son récit et c’est fort dommage parce qu’il y avait vraiment matière à proposer une belle saga.
En l’occurence, ce troisième tome clôt l’opposition à Marsias, le lion aussi bourrin que raffiné. L’auteur pose une conclusion ouverte, montrant bien quelles perspectives il s’était laissé. C’est tout à fait acceptable en l’état, mais vous imaginez bien qu’il y a un côté complètement frustrant à tout cela.

On sent que les différents chapitres ont été raccourcis. Le moment le plus flagrant, c’est quand l’auteur passe sous silence toute le chemin jusqu’à la cache de Kito, en montrant juste les conséquences de cette avancée. On imagine tout à fait la présence d’un chapitre supplémentaire auquel il dût renoncer.

En sachant qu’il donne en plus beaucoup de temps à l’affrontement physique avec Marsias, on voit vite que la conclusion sera un peu précipitée. Pas ratée ou hors de propos. Juste trop vite amenée.

Du sang et des larmes

Ces dernières confrontations avec Marsias permettent à Yui Hata de continuer à développer sa rhétorique autour de l’importance relative des peuples les uns par rapport aux autres. Dans un appel à ne pas subir une quelconque tyrannie au motif qu’un peuple disposerait d’un droit particulier à régner. Cette question politique est vraiment celle que je retiens au final, quand la question de la place sur la chaîne alimentaire venait plus baigner le premier tome.

Là, Buena vient servir de modèle, d’appel vivant au soulèvement contre l’oppression. Mais jusqu’où combattre? Mourir pour ses idées? Yui Hata, sur ce point là, est moins affirmé. Vous verrez qu’il pose clairement la question, tout en manquant de temps pour apporter une véritable réponse.

Yui Hata, un dessinateur à surveiller

S’il a proposé une histoire intéressante et pleine de potentiel, c’est aussi et surtout pour son dessin, qu’on va retenir le travail de Yui Hata. Ses scènes d’actions sont extrêmement dynamiques et le dessin s’avère toujours très lisible dans ces circonstances. Ses personnages sont particulièrement bien campés et transmettent de vraies émotions. La dimension anthropomorphique est bien gérée, de bout en bout. Son pari de réussir à mettre en scène des animaux et à les humaniser est rempli.

Il a aussi une perception des décors très juste. Quand nombre de mangaka suppriment tout décor dans les scènes d’actions, lui vient toujours placer quelques éléments de contexte qui seront plus travaillés et qui permettent de resituer le personnage dans son environnement. Idéal pour ne pas être perdu en pleine bagarre.

Ce n’est qu’un au revoir, Yui Hata

Avec un tome 3 imparfait mais tributaire de limitations éditoriales, Yui Hata livre une première histoire très convaincante qui donne envie de le suivre à nouveau lorsqu’il publiera une nouvelle oeuvre. Ne perdez pas ce nom de vue, il a le potentiel pour se faire une très belle place dans le manga actuel.
Bravo les éditions Akata pour avoir su flairer la bonne piste.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
16/20

Série: Les royaumes carnivores
Tome: 3
Auteur: Yui Hata
Editeur VO: Shueisha Inc
Editeur VF: Editions Akata
Date de publication VF: Juillet 2017

Publicités

Une réflexion sur “Les royaumes carnivores tome 3, Yui Hata, Editions Akata

  1. beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N’hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo)
    au plaisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s