Outcast tome 4- Sous l’aile du diable, Robert Kirkman, Paul Azaceta, Delcourt

La série fantastico-horrifique de Robert Kirkman est de retour en librairie. Le monde paranoïaque est dérangeant d’Outcast revient pour un quatrième tome qui va mener le héros , Kyle, dans un tête à tête dangereux avec l’ennemi.

Outcast tome 4: dieu et le diable existent-ils?

Kyle a été fait enlever par Sydney, le chef de l’étrange groupe qui semble tenir la ville en secret. Sydney veut utiliser ses pouvoirs pour faciliter les plans des siens, pour permettre la « grande fusion. »

Et pour cela il va tenter de le convaincre. Mais Kyle n’est pas très réceptif. Et le révérend Anderson s’est mis à sa recherche pour le libérer.

La chronique d’Outcast tome 3

La conviction plutôt que l’action

Robert Kirkman sait mener son rythme. Il assume donc pleinement de ralentir l’action pendant de nombreuses pages en présentant un face à face idéologique entre Kyle et Sydney. Bien entendu, le scénariste va utiliser ces séquences pour nous glisser de nombreux indices et questionnements sur la nature des antagonistes ou de Kyle lui-même. Il fait tout de même lui reconnaître un sacré culot pour ralentir autant son récit.

Alors, ils existent ou pas?

Mais ce que j’ai sans doute préféré, ce sont les doutes qu’il sème sur l’existence de Dieu et du Diable. Sydney nie régulièrement leur existence, donnant des arguments en ce sens que je vous laisse découvrir à la lecture mais qui paraissent censés dans le cadre de sa série. Et dans le même temps, il fait du révérend un personnage apparemment protégé de Dieu, faisant régulièrement appel à lui et semblant recevoir son aide. Mais ce n’est pas évident,  c’est suggéré. Kirkman semble beaucoup s’amuser à brouiller les pistes.

Donnera-t-il une réponse avant la fin de la série, telle est la question.

Un voile de mystère par Paul Azaceta

Robert Kirkman sait s’entourer de dessinateurs capables de créer une ambiance unique et évidente sur ses différentes´ séries. Paul Azaceta ne fait pas exception. Son encrage apporte une atmosphère parfaitement adaptée au ton de cette histoire. Il semble écraser son outil, proposent un trait plus épais, contrastant avec la finesse de son dessin. Il s’ensuit une sorte de voile brumeux, renforcé par la mise en couleur subtile d’Elizabeth Breitweiser, crée une étrangeté apportant une dimension immersive incroyable.

Pensez à respirer à la fin d’Outcast tome 4

Robert Kirkman et Paul Azaceta livrent ensemble une nouvelle série d’épisodes parfaitement haletant, qui maintiens le suspens tout en dévoilant pas à peu les cartes. Pensez à respirer, quand même, d’ici la fin de l’album!

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
17.75/20

Série: Outcast
Tome: 4
Titre: Sous l’aile du diable
Scénariste: Robert Kirkman
Dessinateur: Paul Azaceta
Coloriste: Elizabeth Breitweiser
Editeur VO: Image Comics
Editeur VF: Delcourt
Date de publication VF: Juin 2017

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s