Lazarus tome 4- Poison, Greg Rucka, Michael Lark, Glénat comics

Retour dans ce monde dystopique qui accueille l’excellente série Lazarus de Greg Rucka et Michael Lark chez Glénat comics.
Un quatrième tome qui ne manque pas de livrer des révélations sur le personnage principal si intrigant et si charismatique de Forever.

Lazarus tome 4: guerre et politique à tous les étages

Malcolm Carlyle est entre la vie et la mort, empoisonné par son vieil ennemi le Dr Hock. La guerre à donc commencé entre les grandes familles et les Carlyle sont en difficulté. Leurs alliés doutent de leur capacité à vaincre.

Forever va donc mener une unité en territoire ennemi afin de faire tomber les positions stratégiques qui empêchent les Carlyle de vaincre.

Famille en tension

Premier enjeu global de ces épisodes, les relations familiales de la famille Carlyle. La mise en retrait du père « totalitaire » va amener les enfants à assumer leurs décisions réellement. Ce qui n’est pas simple quand chacun est dévoré d’ambition, ainsi que leur père les a élevé.

Il reste bien entendu l’enfant modele, Forever, celle que la fratrie a du mal à accepter. Celle qui va s’oublier pour servir les intérêts communs. Ce qui va amener Greg Rucka à nous livrer quelques réponses à son sujet.

De la réelle utilité des « serfs »

Mais le scénariste profite surtout de ces épisodes pour nous rappeler que la société oligarchique symbolisée par la famille Carlyle repose avant tout sur ce qu’ils appellent « les serfs ». Et que le colosse a des pieds d’argile, tant il dépend de ces ressources humaines tant dépréciées.

Il y a Michael, le scientifique dont le travail pourrait bien permettre de sauver la vie du patriarche et de contrer les travaux du Dr Hock. Et puis il y a le caporal Solomon, celle qui va mener le groupe tactique quand Forever va flancher.

Est-ce que Rucka va utiliser ces personnages pour produire une critique du système qu’il a mis en place, c’est encore un peu tôt pour le dire, mais le potentiel est là.

Lazarus: La série qu’elle est toujours aussi bonne

Un scénario oscillant toujours entre action et complots politiques, un dessin de Michael Lark dont je ne cesse de vous vanter les mérites tant son style réaliste est bluffant, Lazarus fait partie des séries comics que vous pouvez acheter les yeux fermés. Glénat Comics a marqué un grand coup en l’ajoutant à son catalogue.

 

Série: Lazarus
Tome: 4
Titre: Poison
Scénariste: Greg Rucka
Dessinateur: Michael Lark
Encreurs: Michael Lark, Tyler Boss
Coloriste: Santi Arcas
Editeur VO: Image Comics
Editeur VF: Glénat Comics
Date de parution VF: Mai 2016

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s