Warhammer 40000 tome 1- Volonté d’acier, George Mann, Tazio Bettin, Soleil

Warhammer 40000 tome 1: De la difficulté d’adapter un univers en bd

Deuxième tentative pour les éditions Soleil et son éditeur Jean Wacquet, de proposer en France de la bande dessinée estampillée Games Workshop, la marque de figurines à peindre et à jouer de référence. La première ne m’avait pas convaincu par sa qualité, mais cette seconde version se montre nettement plus appréciable, même si elle reflète là encore, la difficulté à faire exister un univers hors-bd, sous ce média.

Sous la tempête Warp, la plage

L’amas Stellaire de Calaphrax était rendu inaccessible depuis qu’une sombre bataille avait amené des tempêtes Warp à se déclencher autour de lui.
Mais 10000 ans plus tard, ces tempêtes ont pris fin et le corps des Dark Angels des Space Marines ont été envoyé sur place pour découvrir comment ce système avait pu évoluer dans de telles circonstances. Mais d’autres entendent profiter de l’évènement. Une inquisitrice, persuadée de la trahison des Dark Angels, veut exploiter la situation pour faire tomber ce corps d’armée. Les forces du Chaos, elles, comptent bien prendre le contrôle d’une arme extrêmement puissante cachée sur place.

Tout est fait pour que les combats soient inévitables, sanglants voir même fratricides.

Warhammer 40000 pas pour les Nuls

Quand on a un produit tel que cet album, il se pose immédiatement une question: à qui se destine-t-il? Est-il là pour satisfaire les joueurs de figurines et leur proposer une déclinaison de leur univers fétiche sous un autre média? Ou bien est-il là pour permettre d’intégrer de nouveaux fans via une autre voie que le jeu lui-même?

A mon sens, on a malheureusement là encore un comics qui va parler aux connaisseurs du jeu. Je regrette ce parti-prix. Je suis encore à la recherche de LA bande dessinée qui donnerait envie aux fans de Science-Fiction de découvrir le monde de Warhammer 40000. Ce que peut faire, par exemple, le Jeu de rôle éponyme.
Dans le cas présent, même si on a une petite présentation des différents protagonistes de l’histoire, il va être difficile pour un néophyte de comprendre les enjeux du livre.

Et si on connaît déjà Warhammer 40000?

Alors bon, puisque ce livre s’adresse aux connaisseurs, gardons ce prisme là pour notre analyse. De toute façon, il est peu probable que si vous ne connaissiez rien au jeu, vous soyez encore en train de me lire (dénoncez-vous, bande de fidèles lecteurs! ).
On a donc une confrontation directe entre des Space Marines et des forces du Chaos, sous fond de piège tendu par l’Inquisition, qui n’agit peut-être pas totalement pour les bonnes raisons. Il y a du salopard dans tous les coins, ce qui reflète bien l’aspect sombre et désespéré que représente le futur de 40K. On a de la baston, du bolter qui fume, des dreadnoughts qui crament tout et des Space Marines bien fanatiques de leur Empereur. Bref, tout est là, il y a de l’enjeu et on peut attendre avec plaisir de savoir ce que représente cette foutue arme de destruction massive et les conséquence qu’elle aura sur les personnages.

Autrement dit, pour les amateurs, ça fait le taff.

Un dessinateur qui manque encore un peu d’ampleur

Tazio Bettin est relativement un inconnu dans la sphère comics et là encore, cela vient illustrer la difficulté pour une marque, Games Workshop, de faire vivre sa licence au delà de son produit de base.

Il faudrait sans doute mettre plus de moyens pour s’offrir un dessinateur plus solide, ou du moins, plus enthousiasmant.
Parce que le dessinateur livre une prestation tout à fait honnête. Il propose un dessin qui comporte peu de gros défauts. On le sent encore un peu en difficulté sur les visages pris de loin, mais comme on lui demande de dessiner des monstres ou des casques de Space Marines, à la limite, ce n’est pas le plus grave.

On aimerait un artiste qui nous fasse plus vibrer, mais Tazio Bettin a l’avantage de proposer un dessin accessible au plus grand nombre.

Pour l’Empereur!

Ce nouvel opus de Warhammer 40000 est encore à réserver aux fans du jeu de figurine. Mais il n’est pas interdit de s’intéresser à cet univers, que ce soit par la bande dessinée, par le jeu de rôle ou le jeu de figurine. Si tant de personnes à travers le monde et notamment en France se passionnent pour Warhammer 40000, c’est bien parce que c’est un monde suffisamment riche pour cela.

Osez Warhammer 40000!

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
15.5/20

Série: Warhammer 40000
Tome: 1
titre: Volonté d’acier
Scénariste: George Mann
Dessinateur: Tazio Bettin
Coloriste: Enrica Eren Angiolini
Editeur VO: Titan Comics/ Games Workshop
Editeur VF: Soleil
Date de publication VF: Avril 2017

 

Publicités

4 réflexions sur “Warhammer 40000 tome 1- Volonté d’acier, George Mann, Tazio Bettin, Soleil

  1. Pas trop non, mais ça vaut peut être pas le coup pour une BD W40K. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s