Libertalia tome 1- Le triomphe ou la mort, Paolo Grella, Rudi Miel, Fabienne Pigière, Casterman

Libertalia tome 1, un mythe de la piraterie?

Si la piraterie a inspiré de nombreux auteurs de bande dessinée, le genre dispose encore néanmoins de belles réserves d’histoires, notamment en s’appuyant sur l’histoire réelle de la piraterie. Le Capitaine Mission fait partie des grands Capitaines pirates, dont on ne sait s’il a réellement existé au final. Un boulevard, donc, pour Rudi Miel et Fabienne Pigière, les deux co-scénaristes de Libertalia.

Un pirate investi d’une « mission »

Fin du 17e siècle. Olivier Mission, jeune noble provençal, se voit obligé de quitter prestement le royaume de France. il s’engage à bord d’un navire en temps que second du Capitaine. Mais le jeune homme est un idéaliste, un homme qui s’engage. et certainement pas en faveur de ceux de sa caste. Ce vent de liberté va l’amener à briser les liens qui le retenaient à terre, pour devenir un pirate. Voilà comment.

Libertalia tome 1: l’émergence d’un capitaine pirate

Les deux co-scénaristes ont donc choisi de nous donner à voir une trajectoire, celle d’un jeune homme idéaliste pour qui l’idéal de Liberté va prendre un tournant bien sombre.
Ce côté anarchiste revient souvent, autour des récits de piraterie, mais il semble que Rudi Miel et Fabienne Pigière vont bel et bien mettre l’accent sur la dimension politique de l’entrée en piraterie. C’est un excellent choix pour se démarquer dans une littérature déjà lourdement fournie.

Il est régulièrement question d’idées politiques et de la façon dont on les assume face à une réalité qui n’entend pas vous faciliter les choix.

Rassurez-vous, il y a aussi des abordages, des poursuites en bateau, mais voilà il y a un peu plus encore et c’est fort appréciable.

Paolo Grella, une belle découverte

Libertalia tome 1 va rester pour moi une lecture vraiment plaisante grâce au talent de son dessinateur, Paolo Grella. Il possède un trait relativement classique, mais qui pourtant possède un petit quelque chose en plus qui va lui donner toute sa personnalité. Un semi-réalisme, une légère mise à distance du réel et sans doute une noirceur dans le trait qui convient bien à une histoire de pirates.

Ses couleurs sont aussi très travaillées et les lumières toujours très justes.

Embarquons pour Libertalia!

Osez donc l’aventure du Capitaine Mission, dans ce monde en plein bouleversement, que nous allons découvrir sous un nouvel aspect, la piraterie d’Afrique.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.75/20

Série: Libertalia
Tome: 1
Titre: Le triomphe ou la mort
Scénaristes : Rudi Miel, Fabienne Pigière
Dessinateur: Paolo Grella
Editeur: Casterman
Date de publication: Avril 2017

Les pirates en bande dessinée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s