Les royaumes carnivores tome 1, Yui Hata, Editions Akata

Les royaumes carnivores tome 1, par Yui Hata: Quand le Roi Lion rencontre Ken le survivant

Petite découverte, une fois de plus, que je dois aux libraires de Japanim Rennes, qu’est-ce que j’ai bien fait d’aller les voir!
Des animaux anthopomorphiques, des combats violents entre lions, zèbres, ou guépards, une réflexion de fond sur notre façon de nous alimenter, Les royaumes Carnivores, c’est encore une bonne surprise manga made in Editions Akata.

Dans la jungle, terrible jungle, les lions dominent, ce soir….

Les animaux de la savanes ont fini par se dresser sur deux pattes. Ils ont appris à construire, de véritables sociétés se sont créées. A la tête de ce monde, il y a les lions. Les seigneurs de la savane. tout en bas, il y a les Gazelles de Thomson. Tellement infâme au goût que les lions ont préféré en faire des esclaves à leur service plutôt que de les manger.
Parce qu’avec leur statut de bipède, les lions ont découvert le sens du goût. Ils vivent pour manger les viandes les plus goûteuses, désormais. Quitte à massacrer les autres espèces sous leur joug.

Buena, gazelle de Thompson, va essayer de se lever contre cette injustice.

Les royaumes carnivores tome 1: un vent de liberté souffle sur la jungle

C’est vraiment une excellente découverte que cette nouvelle série. Les éditions Akata viennent tailler des croupières aux plus gros éditeurs du manga en réussissant à piocher de petites pépites dans le catalogue de grandes structures japonaises, Shueisha dans le cas présent.

On suit donc un esclave de cet univers, dans sa volonté de faire tomber le système qui exploite et martyrise les siens. Un sujet totalement d’actualité dans nos sociétés. Le combat semble complètement disproportionné, mais heureusement, derrière le système apparemment sans faille, les lions ont développé de nombreux adversaires, fait de nombreux mécontents sur lesquels Buena va essayer de s’appuyer. David et Goliath, le mythe fondateur fonctionne toujours aussi bien.

On entre en empathie très rapidement avec cette gazelle au grand coeur et au courage incroyable. Le héros/ l’héroïne (on ne sait pas vraiment de quel sexe est le personnage mais cela ne gêne en rien) nous emporte immédiatement par sa fraîcheur dans un monde que l’on sent oppressant et totalitaire.

Manger, être mangé, réflexions

Au delà de la question de la liberté, c’est bien entendu le système de prédation qui est mis en question dans ce manga.

La quatrième de couverture de l’éditeur français donne trois mots-clés, Fantasy, Action, Végétarisme.
Je conteste ce dernier. Il ne me semble pas que ce livre mette en exergue une pensée végétariste. Au contraire, le personnage du Zèbre justifie pleinement la position particulière des herbivores face aux carnivores. Il y voit une position tout à fait naturelle, et je ne crois pas que l’auteur ait voulu dénoncer cette vision des choses.

Par contre, il me semble plutôt dénoncer les excès des carnivores et la sophistication dans le fait de tuer. Les Lions perdent toute moralité dans leur quête du goût le plus fin. Ils sont prêts à tout, à massacrer des espèce, tuer des enfants ou que sais-je encore.
Il me semble que c’est plutôt cette jouissance sans limite qui est mis en cause par l’auteur. Pas le fait de devoir tuer pour se nourrir. Un état d’esprit très commun dans notre espèce humaine aujourd’hui. Mise en abîme.

Yui Hata: la puissance du dessin

Les royaumes carnivore est une série qui fait la part belle à la violence, puisque c’est elle qui est condamnée de bout en bout de ce tome 1. L’auteur s’en donne donc à coeur joie dans la mise en scène de cette violence. Dès lors qu’il y a combat, il déchaîne ses planches, pousse le dynamisme qui fait l’essence du manga jusqu’à son paroxysme. Le découpage est abrupt, le trait aiguisé.

Et quand il s’agit de poser les situations, de montrer la grandeur de ses personnages, croyez-bien que Yui Hata répond encore présent. L’arrivée des lionnes, le défi de Bagio le zèbre ou le supplice de ses semblables, autant de scènes magistrales que le dessin vient sublimer.

Les royaumes carnivores : un des gros manga de 2017?

Un sujet profond et engageant pour le lecteur, un dessin qui vous explose la rétine, si Les royaumes carnivores ne reçoit pas un énorme écho dans la sphère manga française, ce titre va clairement faire partie des séries que moi, je vais surveiller de près cette année. Que je vais prendre beaucoup de plaisir à lire. N’hésitez même pas!

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
18/20

Série: Les royaumes carnivores
Tome: 1
Auteur: Yui Hata
Editeur VO: Shueisha Inc
Editeur VF: Editions Akata
Date de parution VF: Mars 2017

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s