Nains tome 6- Jorun de la Forge, Nicolas Jarry, Pierre-Denis Goux, Soleil

 

nains-tome-6

Nains tome 6: de l’importance du tiers dans la relation éducative père-fils

Certaines familles sont dysfonctionnelles. Les relations entre les différents membres reposent sur des mécaniques qui empêchent que s’établissent des relations sereines et positives, dans le but de créer un cadre protecteur qui permettra à la relation éducative de prospérer. Comment? Non, ce n’est pas un album Futuropolis que je chronique aujourd’hui… Pas même un Delcourt de la collection Mirage. Non, c’est bien un album de chez Soleil dont on parle, issu d’une série concept. C’est pas ma faute, ils se mettent à vendre des scénarios réflexifs, dans leurs séries de Fantasy bourrines…

Fils de héros, c’est dur quand on n’est pas à la hauteur

Jorun est le fils cadet de Redwin, un des plus grands héros du peuple nain qui soit, même s’il vit désormais retiré dans leur petite maison, en famille. Mais le fils aîné, Ulrog, a hérité lui du don de son père pour la forge. Jorun n’est bon dans rien. C’est un fils méprisé par son père. A tel point que celui-ci s’en débarrassera en le confiant au recruteur de la Légion de fer, l’armée naine chargée de mater les têtes rebelles. Jorun va se construire dans la haine de ce père qui l’a abandonné. Mais pourrait-il ne pas avoir tout compris de son enfance?

Nicolas Jarry, le scénariste qui nous parle de filiation et de baston

Ceux qui ont lu ma chronique du cinquième tome de la série Nains, savent déjà qu’il m’avait semblé saisir un fil conducteur particulier, dans cette série concept. Un fils inattendu, porteur de grands espoirs me concernant. Des espoirs exaucés, au cours de ce nouvel album. Oui, Nicolas Jarry va nous parler filiation, à travers les personnages de sa série de Fantasy.

Redwin, c’est le héros du tome 1, que l’on a retrouvé par la suite dans la série « mère » Elfes. On l’avait laissé après une rude bataille, auprès de son fils et de sa femme. Génération suivante, le scénariste nous présente le fils cadet, Jorun. Le canard boiteux, ou plutôt, le vilain petit canard (gros clin d’oeil appuyé), celui qui ne trouve pas de place dans la famille parce qu’il n’arrive pas à s’estimer à la hauteur de son modèle paternel. Une relation amour/ haine se construit, dans laquelle les deux personnages se retrouvent à ne plus rien avoir à se dire. A tel point que Redwin abandonne littéralement son fils dans un corps d’armée sans pitié.

Nains tome 6: comment se construit la socialisation de l’adolescent

Et ce qui est vraiment intéressant, c’est que tout au long de l’histoire, on va suivre le point de vue de Jorun, on va voir comment il se construit, comme il se crée un cercle d’amis, de pairs comme on dit en sociologie de la famille. On va le voir se trouver des figures éducatives de substitution qui vont lui permettre ensuite de se trouver lui-même, avant de pouvoir enfin se retourner et regarder ce qu’était cette famille si dysfonctionnelle à ses yeux.

Comment? Et la meule dans tout ça? La baston? Oh, rassurez-vous, Nicolas Jarry nous gâte de combats épiques, de mornifles et de grands coups de tranchoir. Mais ça, la couverture vous le disait non? Vous n’aviez pas besoin de moi pour le savoir?

Pierre-Denis Goux: Distributeur de mandales

Vous voulez du brutal? Du qui vous décolle la rétine? Alors parlons du travail de Pierre-Denis Goux, LE dessinateurs de nains de fantasy des années 2010.
Ses fans, parce qu’ils sont fidèles et qu’ils ont bon goût, seront encore ravis, je n’en doute pas, de la proposition du dessinateur sur ce sixième tome de Nains.

 

 

Décors, action, designs, on sent l’artiste à l’aise dans tous les aspects du dessin, ce qui lui permet de mettre en scène autant les batailles violentes imaginées par son scénariste, que les moments intimes liés aux introspections du héros.
Le dépaysement est garanti et les ascenseurs émotionnels aussi. C’est une excellente chose que l’artiste se soit laissé convaincre de creuser le filon qu’il avait commencé  à dégager avec la série Mjöllnir.

Décidément, Soleil nous gâte

Après un tome conclusive des Maîtres Inquisiteurs très philosophique, voici un tome 6 de Nains très pédagogue et sociologique. Une seconde fois, je me dois de remercier l’éditeur d’avoir permis à ses scénaristes d’embrasser aussi personnellement des séries que l’on pressent avant tout comme des commandes éditoriales. Le lecteur en ressort gagnant.

Série: Nains
Tome: 6
Titre: Jorun de la Forge
Scénariste: Nicolas Jarry
Dessinateur: Pierre-Denis Goux
Coloriste: Digikore Studios
Editeur: Soleil
Date de publication: Janvier 2017

ET SI ON DONNE UNE NOTE?*

17.5/20

nains-tome-6_-planche

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s