Superior Spider-Man tome 1- Mon premier ennemi, Dan Slott, Ryan Stegman, Giuseppe Camuncoli, éditions Panini Comics

superior-spider-man-tome-1

Superior Spider-Man: Il fait le mal, mais il fait le bien

Ca ne se voit pas trop ici, mais je suis un vrai fan de Spider-Man, que je lis fidèlement depuis 1995 chaque mois. Mais justement, la lecture du magazine m’a détourné des compilations librairies qui sont pourtant largement publiées par Panini Comics. Et il y a du très bon, comme de Superior Spider-Man que je vais être ravi de vous faire découvrir.
Pour remettre le tisseur sur le devant de cette scène, je vais donc vous présenter une série sans Peter Parker, l’alter-ego de Spider-Man. Enfin, si, mais c’est compliqué. Mais c’est bien, vous allez voir!

T’es pas tout seul dans ta tête toi!

Otto Octavius, le vieil ennemi de Spider-Man connu sous le nom de Docteur Octopus, est mort. Mais avant de succomber, il a mené à bien un dernier plan. Il a réussi à placer son esprit dans le corps de Spider-Man, afin de lui céder sa place. Quand Octopus est mort, Peter Parker est mort avec lui. Désormais, Octavius occupe le corps de Peter, qu’il a décidé d’humilier une seconde fois. Il a décidé de jouer le jeu, de prendre les cartes qu’avait en main Peter, pour prouver qu’il peut être meilleur que lui, qu’il peut avoir le succès que Peter n’a jamais eu. En tant qu’homme, mais aussi en tant que super-héros. Il sera meilleur en toute chose que son ennemi. Il sera le Spider-Man Supérieur.

Superior Spider-Man: De l’intérêt de connaître la fin

Des super-héros qui prennent leur retraite, qui sont remplacés sous leur costume, même par d’autres personnes, ce n’est pas neuf. Marvel aime désormais jouer cette carte. Mais Dan Slott, le scénariste, a vraiment pris un pari osé. Faire du super-vilain le héros de l’histoire, il fallait oser. Alors oui, on sait tous que Peter Parker reviendra, parce que les comics sont ainsi. Parce que rien ne dure jamais dans les comics de super-héros. Alors pourquoi suivre cette série?

Mais exactement pour le défi lancé par Octopus: voir ce que peut donner un Spider-Man qui n’aurait pas les freins dont s’est doté Peter Parker au fil de sa vie. Pas la morale non plus d’ailleurs… Totu est possible, même le pire et regarder danser le personnage sur la corde raide s’annonce d’ors et déjà passionnant.

Dan Slott ne s’est pas vraiment débarrassé de Peter Parker

On sait d’autant mieux que Peter reviendra, que son esprit perdure encore un peu au fond de son corps. Ainsi donc, Dan Slott nous offre-t-il deux personnages pour le prix d’un. Le Superior Spider-Man, dont chaque action est commentée par le fantôme de Peter, qui va le voir draguer Mary-Jane Watson ou mettre au point des mesures anti-vilains douteuses. Certes, les commentaires sont parfois un peu pesants, mais ils participent au charme de la série. Cet antagonisme entre les deux personnages qui s’exprime tout le temps.

Octavius ne change pas, c’est cela qui est fort bien écrit de la part de Dan Slott. Il fait avec les quelques règles qui lui restent de Peter, mais pour le reste, il n’a pas de barrières. Il peut tout oser, même les mesures les plus extrêmes, du moment que ça justifie qu’il devienne un super-héros encore plus efficace. Il en devient totalitaire, extrême, ce qui annonce de belles difficultés à résoudre pour l’avenir. Mais dans le même temps, le scénariste n’oublie pas toute la complexité du super-vilain. Il n’oublie pas qu’il a failli se marier avec la fameuse Tante May. La mère de substitution de Peter. Le jeune homme devient donc beaucoup plus attentionné pour elle. Il devient réellement un meilleur neveu.

Octopus devient un personnage totalement ambivalent, extrêmement réjouissant, qui montre bien quelles possibilités possède encore le personnage de Spider-Man.
C’est en s’éloignant du personnage central, que Dan Slott est parvenu à en tirer toute son essence.

Au programme de ce Superior Spider-Man tome 1?

Finalement, pas mal d’éléments anciens. Le scénariste fait du neuf avec du vieux, mais il le fait bien. Les Sinister Six sont de retour, de même que le Vautour, autant de personnages liés au Docteur Octopus, qu’on prendra plaisir à voir être tiraillé entre violence et compréhension. Mais on retrovuera aussi les premières graines des troubles à venir, notamment en la personne de Carlie, une policière qui a déjà compris que Spider-Man n’est plus tout à fait le même. Et puis il reste un ennemi qui se dévoile sur une case et dont on se dit qu’il va être la menace croissante et cachée, qui finira en apothéose. Non vraiment, il promet de fort bonnes choses, cet album…

Et le dessin, tu en parles de Stegman et Camuncoli?

D’accord, tout ne sera pas que pour le scénariste et son travail. Parlons un peu dessin aussi.
Deux artistes donc, avec deux sentiments très différents pour moi.

Je ne suis pas très client du style de Ryan Stegman, un dessin à la fois très cartoony et acéré dans le trait. Mais il faut bien reconnaître que pour ce superior Spider-Man, cette combinaison colle à merveille. On a à la fois la dynamique colorée du tisseur de toile, et à la fois le tranchant du super-vilain qui se cache derrière. Je passe finalement de très bon moments en la compagnie de cet artiste.
Giuseppe Camuncoli, je n’aimais pas non plus. Mais là, mon avis n’a pas changé, je ne le trouve pas à la hauteur pour une telle série de premier plan. Je trouve son dessin figé, froid, avec de grosses difficultés pour exprimer les émotions des personnages. Du coup, là, je subis plus le dessin.

Le début d’une série de chroniques Superior Spider-Man

Comme j’ai trouvé une de mes bibliothèques municipales qui a fait l’acquisition de la série, je crois que je vais maintenant me faire le plaisir de vous commenter les différents albums.  Histoire de vous montrer ce que donne un bon scénariste, quand on lui laisse mener à bien un bon concept.

Et puis mince, Spidey, il manquait trop, ici. Sortez les lances-toiles, passez le masque, c’est pas parce qu’on est adulte qu’on n’a pas le droit de s’éclater.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
17.25/20

superior-spider-man-tome-1_-planche

Série: Superior Spider-Man
Tome: 1
Titre: Mon premier ennemi
Collection: Marvel Now!
Scénariste: Dan Slott
Dessinateurs: Ryan Stegman, Giuseppe Camuncoli
Encreur: Ryan Stegman, Giuseppe Camuncoli, John Dell
Coloriste: Edgar Delgado, Antonio Fabela
Editeur VO: Marvel Comics
Editeur VF: Panini Comics
Date de publication VF: Mars 2014

 

Les super-héros Marvel sur le blog

Miss Marvel tome 1Marvel_Anthologie_Nous_Sommes_Les_AvengersMarvel Deluxe Uncanny X-Force tome 1

 

 

 

 

Spider-Man, quelques comics

Best-of Marvel Spider-Man la mort de Jean DewolffSpider-man Family BusinessBest-of-Marvel-Spider-Man-2099

Publicités

Une réflexion sur “Superior Spider-Man tome 1- Mon premier ennemi, Dan Slott, Ryan Stegman, Giuseppe Camuncoli, éditions Panini Comics

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s