Blueberry tome 16- Hors-la-loi, Jean-Michel Charlier, Jean Giraud, Dargaud

blueberry-tome-16

Blueberry tome 16 par Charlier et Giraud: Tous les grands auteurs ont parfois un coup de mou!

 

Mais? Ce n’est pas là une nouveauté qui vous est proposé dans ces colonnes?
Mon objectif reste encore et toujours de terminer les chroniques de la série Blueberry comme je l’ai fait pour la série Thorgal avec ses auteurs historiques. C’est l’occasion de redécouvrir, à chaque tome, une série historique de la bande dessinée franco-belge. Et de constater que parfois, même un grand auteur comme peut l’être Jean-Michel Charlier peut rater son histoire.

Mike S. Blueberry, même les héros peuvent être manipulés

Blueberry a été condamné pour avoir volé l’or confédéré qu’il était censé ramener au gouvernement américain. Il a été trahi par son allié mexicain qui a menti à son compte. Prisonnier dans un pénitencier d’Alabama, sa réputation l’a devancé et le chef du camp lui mène la vie dure dans l’espoir que Mike révèle où il a caché le trésor. C’est sans doute ça qui va lui permettre de tenter de s’évader. Ca, et les recommandations d’un collègue de cellule… au service du chef du camp. Mais pour Steve rien ne compte plus que de retrouver la liberté.

Désolé, mais Charlier s’est planté

Jean-Michel Charlier fait partie des scénaristes cultes de la bande dessinée franco-belge, tant ses albums ont marqué des générations de lecteurs. Pourtant le grand artiste a pu rater certaines de ses histoires, et je pense que celle-ci en fait partie. Je m’explique.
Première séquence, Blueberry tente de s’évader et se fait prendre parce que son allié l’a trahi pour essayer d’améliorer son propre sort. Deuxième séquence, Blueberry reçoit des conseils pour s’évader d’un compagnon de cellule. Plan qu’il va mettre à exécution sans s’interroger, et va l’amener à se faire manipuler et trahir une fois de plus. Mais vraiment, cette amorce d’intrigue, sans laquelle il n’y a pas d’album, ne tient pas. Quand bien même Blueberry soit au bord de la rupture et qu’il ne pense qu’à s’évader, il devrait, vu qu’il a été trahi, se méfier des conseils suivants. Ce qu’il ne fait pas. Il n’a même pas une petite pensée qui dirait qu’il se méfie mais que tout tenter vaut mieux que de rester à mourir à petit feu. Mais le scénariste ne donne pas ces pensées à son personnages. Qui se retrouve, comme par surprise, trahi une nouvelle fois. Ca ne tient pas. Blueberry est un homme intelligent qui devrait voir la piège, avant même de tomber dedans.

Mais on a le sentiment que Charlier a du se débrouiller de la situation dans laquelle il avait placé son personnage et qu’il n’a pas voulu trop pousser ses réflexions pour le remettre en selle. C’est dommage.

Les seconds rôles dans la série Blueberry

Blueberry n’est pas un homme qui s’attache trop de gens autour de lui. En dehors de Redneck et McClure, rares sont ceux qui reviennent. Pourtant, Le Hors-la-loi permet le retour d’une figure passagère, Guffie Palmer, la meneuse de revue. Figure emblématique de l’Ouest de divertissement, son scénariste la traite cette fois-ci avec une noirceur terrible. Le personnage est à la fois ravagé mais pourtant terriblement attachant. Charlier n’est jamais meilleur que quand ses personnages sont fracassé.
Cet album permet aussi d’introduire Angel Face, le « méchant » qui donnera son nom au tome suivant. Un personnage là encore étrange, nuancé, inhabituel. Voilà bien longtemps que Charlier est sorti des codes positifs du western avec cette série.

Les errances de la colorisation

Je vais continuer de chipoter sur le travail des auteurs, en m’en prenant à l’autre grande figure qu’est Jean Giraud. Un artiste que j’adore moi aussi, dont les dessins me marquent toujours. Mais sur ce seizième tome, c’est la couleur qui pêche grandement. Par son inconstance. Certaines planches sont relativement classiques, mais dans des tonalités sombres. Et parfois, comme avec Guffie, les cases se font sombres et éclatantes. Comme s’il y avait eu deux coloristes différents impliqués, c’est assez déroutant. Il n’y a pas d’homogénéité sur la mise en couleur de cet album, ce qui fait bien peu professionnel.

Au suivant!

Passons donc à autre chose et considérons cet album comme un échec passager. Tout le reste de la série témoigne du talent de ses deux auteurs.
Mais ça a du bon de considérer que même les génies peuvent se planter.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

14/20

blueberry-tome-16_-planche

Série: Blueberry
Tome: 16
Titre: Hors-la-loi
Scénariste: Jean-Michel Charlier
Dessinateur: Jean Giraud
Editeur: Dargaud
Date de publication: Octobre 1974
Nombre de pages: 48

LE WESTERN, UN GENRE SI DIVERS…

Jerry-Spring-integrale-tome-1sky-hawkLune-d-argent-sur-providence-tome-1

 

 

 

 

DU HEROS BIEN VIRIL!

Bob Morane Renaissance tome 1XIII-tome-1Herakles-tome-1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s