Ravage tome 1, par JD Morvan et Rey Macutay, éditions Glénat, d’après René Barjavel

ravage-tome-1-glénat-JD morvan-macutay-René barjavel

RAVAGE TOME 1,
PAR JD MORVAN ET REY MACUTAY, EDITIONS GLENAT
d’après René Barjavel

Les adaptations littéraires ont encore la côte en cette rentrée de Septembre. Le genre ne manque pas de s’épuiser et les éditeurs de bande dessinée continuent de miser dessus, tel Futuropolis et la Forêt des renards pendus, ou Soleil et le second tome d’OSS 117, dans des genres très différents. Glénat n’échappe pas à cette tendance et propose une adaptation du romancier français de Science-Fiction René Barjavel. Un regard acide sur le rapport de notre société à sa technologie signé JD Morvan et Rey Macutay.

Ravage: Le futur vu par René Barjavel

Fin du XXIe siècle. Des soldats se font la guerre sur les pentes du Mont Ventoux, en France. Les armées du Patriarche tentent de faire tomber la forteresse qui s’y trouvent, mais peine à y arriver. Le vieil homme va prendre les choses en main et mener lui-même les troupes, terrassant à lui seul des dizaines d’hommes. Son adversaire veut recréer des machines, celles-là même, qui, selon le Patriarche, ont mené l’Homme à sa perte en lui faisant perdre le goût de l’effort. Car un jour, plusieurs décennies auparavant, les machines ont trahi leurs créateurs.

JD Morvan et René Barjavel : la rencontre pas si évidente.

Que le scénariste de Sillage adapte un roman de Science-Fiction, en soit, cela n’a rien de très surprenant. JD Morvan est un homme qui a d très nombreux centres d’intérêts, et on est habitué à le voir labourer de nombreux sillons forts différents. Sauf qu’on l’a toujours vu dans des postures plutôt humanistes et progressistes.
Et que le fond idéologique de Ravage a depuis longtemps posé de nombreuses questions. François, alias le Patriarche, est un personnage qui conspue la technologie, toute idée de progrès technologique. Il tient des propos sommes toutes assez discutables, des jugements assez prononcés sur les adeptes d’une vie facilitée par la technologie. François est un partisan de la structuration par la peine.
Mais est-ce René Barjavel qui parle, ou bien est-ce François le personnage ? JD Morvan tranche, et estime que Barjavel n’est pas un tenant de la ligne de son personnage. Mais en même temps, on a quand même affaire à un livre publié en 1943, donc sans doute largement influencé par l’idéologie de la Révolution Nationale. Je dirai pour ma part que c’est la lecture de la suite de l’Histoire qui tranchera. Quand je pourrai interpréter l’ensemble des propos de l’auteur dans cette adaptation.

Le post-apocalyptique vu dans les années 40

On dit beaucoup que les anglo-saxons sont à la pointe de la création en matière de Science-Fiction, la bande dessinée a le bon goût de nous rappeler, avec les albums adaptés de Stefan Wul, avec ce Ravage aux éditions Glénat, que la France a aussi largement tenu son rang en la matière. Je le redis, mais imaginez bien que ce roman a été publié en pleine seconde guerre mondiale. Et de ce que j’en ai compris, JD Morvan et Ray Macutay ont fait en sorte de conserver la vision que Barjavel développait du futur. Et qui rejoint nombre de sujets très contemporains. La viande y est synthétique, par exemple, et François justifie la chose en disant que l’absence de mort de l’animal est un plus. Alors que les croyances Vegan et anti-spécistes prennent de plus en plus de place dans nos sociétés, alors que les imprimantes 3D commencent à produire du cartilage, par exemple, c’est terriblement d’actualité. Le futur de René Barjavel est loin d’être ridicule et les auteurs de bd retranscrivent bien cela.
Et imaginez donc que le monde ravagé fait finalement partie des premiers univers post-apocalyptiques. J’ai hâte de lire la suite de la série, maintenant, pour en savoir plus sur cet univers. En fait, j’ai même envie d’aller lire le roman pour avoir la réponse avant une année entière.

Rey Macutay : Glénat recrute aux Philippines

Si le roman Ravage est donc une redécouverte grâce à cet album, la véritable découverte, c’est le talent incroyable de Rey Macutay, un dessinateur philippin qui n’en est qu’à son second album de bande dessinée franco-belge. Venu du story-board et de la publicité, il présente un style photo-réaliste très plaisant. Je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec le travail de Jay Anacleto, dessinateur notamment de Marvels Eye of the Camera pour l’éditeur américain Marvel Comics. Une même précision dans le style, une même puissance dans le dessin. On mettra par contre au crédit de Macutay son sens du découpage, très audacieux, qui nous emporte dans une véritable dynamique cinématographique. On sent la force de l’expérience. J’ai aussi apprécié les couleurs de Walter, très élégantes, tout en douceur, en finesse, pas trop agressives, et qui portent relativement efficacement le dessin.

J’en termine là avec cet album. Comme je l’écrivais plus haut, j’aurai plaisir à relire JD Morvan et Rey Macutay sur cet album. Même si je ne suis clairement pas en accord avec la philosophie du personnage principal, je veux voir ce qui sera ou non dénoncé au final dans cette histoire. Rendez-vous dans un an !

YANECK CHAREYRE

Série: Ravage
Tome: 1
Scénariste: Jean-David Morvan
Dessinateur: Rey Macutay
Coloriste : Walter
Editeur: Glénat
Date de publication: Septembre 2016
48 Pages couleur, 13.90€

La présentation de l’éditeur
L’interview du scénariste

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

ravage-tome-1_-planche-glénat-JD morvan-macutay-René barjavel

Vous aimez les adaptations de roman en bande dessinée?
Ascension-tome-1Notre-Dame tome 1Le vieil homme et la mer

 

 

 

 

D’autres oeuvres de JD Morvan?

Oms en série tome 1Sillage tome 18Zorn-et-Dirna-tome-1

Publicités

4 réflexions sur “Ravage tome 1, par JD Morvan et Rey Macutay, éditions Glénat, d’après René Barjavel

  1. Ta chronique me fait poser plusieurs questions.
    Selon toi, » On dit beaucoup que les anglo-saxons sont à la pointe de la création en matière de Science-Fiction,… la France a aussi largement tenu son rang en la matière ». Tu peux utiliser le présent, la France a aussi encore son lot d’auteurs à la pointe de la création en science-fiction.
     » Le romancier français de Science-Fiction René Barjavel »… Yaneck, René Barjavel n’est pas qu’un romancier et encore mois de science-fiction. Toi qui aime bien chercher, je suis déçu sur ce coup là.
    Quant à ton idée  » on a quand même affaire à un livre publié en 1943, donc sans doute largement influencé par l’idéologie de la Révolution Nationale »… Est ce que tout livre français publié en 1943 est influencé par cette idéologie ou tu parles plus particulièrement de ce livre ?

  2. T’es bien chaffouin, what happened?

    Donc, réponses:
    Je parle du passé. Parce qu’on imagine que la France n’a jamais fait que du réaliste à la Flaubert ou Maupassant. C’est cette période qui m’intéresse dans mon intro, ce qu’il en est aujourd’hui ne me préoccupe guère dans la circonstance. Je ne vois pas pourquoi je serai allé faire des recherches là dessus. Ce n’est pas l’angle de mon article. Barjavbel n’est pas un auteur du XXIe s_cle.

    Ensuite, Barjavel peut être ce qu’il veut, là, ce qui m’intéresse, c’est le côté romancier SF. Ce n’est pas une bio de Barjavel, ce sont des éléments de contextualisation que je donne.

    Tout livre français publié en France en 1943 a du passer par la censure de Vichy voir de l’occupant allemand. Donc oui, ces écrits sont orientés.
    Et en l’occurrence, on peut légitimement questionner, je n’ai pas la réponse, la concomitance entre les thèses de François et celles de Pétain.

  3. Mais dans ta chronique, je ne lis pas çà. pas sûr que le petit prince soit passé par là censure

  4. J’ai bien parlé de publication en FRANCE, dans ma réponse. Le petit prince a été publié à New York mon cher. Difficile de le soupçonner d’accointances avec l’ennemi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s