Soul Keeper tome 1, Tsutomu Takahashi, Panini Manga

Soul Keeper tome 1

Série : Soul Keeper
Tome : 1
Auteur : Tsutomu Takahashi
Editeur VO : Shueisha Inc
Editeur VF : Panini Manga
Date de publication VF : Mars 2016

Pas facile de trouver de nouveaux mangas à vous présenter. Vous le savez si vous suivez régulièrement ce blog, je me pers un peu dans la masse de cette production, et les bibliothèques ne sont pas toujours enclines à prendre de nouvelles séries dont elles ne sauront pas combien de tomes elles seront amenées à acheter. Mais là, je dois dire que je suis plutôt content, parce que je me suis laissé aller à découvrir un manga qui m’a beaucoup plu au final, et qui en plus est une sortie de l’année. Coup double !

Riyou est un fantôme. Un esprit amené à s’améliorer pour pouvoir monter dans les cieux ou au contraire, se réincarner et descendre sur Terre. Mais Riyon n’est pas un esprit très docile, et elle ne fait guère d’effort en la matière. Le précepteur en chef la renvoie donc chez les humains, mais comme esprit protecteur d’un mortel, afin de la faire gagner en maturité. Et cet homme n’est personne d’autre que le premier ministre du Japon. Un homme à qui il reste moins d’une année à vivre, même si lui n’en sait rien.

UN AUTRE REGARD SUR L’EXERCICE DU POUVOIR

Je ne suis pas un grand fan de religion, c’est peu de le dire. Mais j’apprécie toujours quand des auteurs utilisent les idées véhiculées par lesdites religions pour créer des histoires du genre fantastique. C’est exactement ce que fait Tsutomu Takahashi, et ça fonctionne très bien. Il imagine un fonctionnement de royaumes célestes empilés les uns sur les autres pour traduire l’ascension spirituelle de l’âme. Et fait donc se rencontrer notre plan, notre monde, avec celui des esprits.
Riyou est un personnage vraiment agréable, parce qu’à la fois hors-cadres et pourtant bienveillant et sympathique. Ca change des rebelles pédants habituels. Il y a une vraie dimension d’apprentissage pour ce personnage.
Et puis il y a le premier ministre, un homme attaqué de toutes parts, ce que l’auteur traduit comme une menace spirituelle autant que politique. Riyou nous fait accéder à l’âme de Soichiro Kasuga, un lieu envahi de sphère noires venues du monde des ténèbres.
L’auteur pose les bases du fonctionnement de son monde et nous donne à voir les premiers enjeux pour ses deux personnages. L’âme du ministre est attaquée par un individu inconnu venu des enfers, ça c’est pour Riyou et sa personne l’est aussi mais par les membres de son propre parti politique, et ça c’est le défi de Soichiro.

UN DESSIN JEUNE ET INTRIGANT

Avant d’emprunter un manga, je regarde rapidement le dessin. Trop souvent celui-ci me rebute, trop classique, ou au contraire trop simple.
Tsutomi Takahashi m’a intrigué, en la matière. Son trait est relativement fin, et il montre quelques signes de fraîcheur, encore. Tout n’est pas complètement maîtrisé, on sent une vibration en ce sens, quand on regarde son dessin. Et pourtant, je trouve qu’il y a quelque chose de personnel et d’intéressant, en même temps. Une façon de jouer avec les ombres, une énergie que je crois percevoir dans la façon dont les traits sont jetés sur le papier. Ce dessin n’est pas pleinement satisfaisant, et pourtant je le trouve plein de potentiel.

Bref, vous l’aurez compris, je pense, j’ai très envie de trouver le tome 2 de la série, autant pour son propos que pour sa forme. Voir même, il se pourrait bien que je l’achète pour être sûr de le trouver rapidement, puisqu’il est sorti en Mai dernier.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

Soul Keeper tome 1_ planche

Publicités

Une réflexion sur “Soul Keeper tome 1, Tsutomu Takahashi, Panini Manga

  1. Pingback: Invisible Awards 2016: Manga | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s