Nain tome 5- Tiss du bouclier, Jarry, Démare, Soleil

Nains tome 5

Série: Nains
Tome : 5
Titre: Tiss du Bouclier
Scénariste: Nicolas Jarry
Dessinateur: Nicolas Demare
Coloriste: Digikore Studios
Editeur: Soleil
Date de publication: Août 2016

Fin de saison pour la série Nain, série dérivée de la série Elfes. Oui, ça fait trois fois séries dans la même phrase, mais j’aimais bien l’idée d’empilement que cela génère. Pas facile d’exister dans ces circonstances pour la série Nains. Plus difficile encore de terminer, pour une série concept. Souvent on reproche aux création de ce genre de brader leurs conclusions. Tenez-vous le pour dit, ce n’est pas le cas avec Nains, qui termine sa saison 1 avec peut-être son meilleur album.

Elle s’appelle Tiss. Son père était le capitaine de la garde de la Forteresse Etat naine d’Arkar’um. Sa mère est morte en couche en donnant vie à son petit frère, pendant une bataille épique contre des viandards qui assiégeaient la citadelle. En ce jour, Tiss n’exista plus aux yeux de son père  qui ne voyait plus que son fils, le futur guerrier. Mais le garçon se brisa la jambe et devint boiteux. Le père, désespéré, délaissa sa famille. Mais Tiss, elle, se fit un serment. Celui de devenir garde du bouclier à la place de son frère. Pour sa famille.

UNE HEROINE TRANSGENRE

Bravo Nicolas Jarry. Alors que cet été, le cinéma hollywoodien essayait de donner des héroïnes dont les petites filles pourraient êtres fières, sans jamais y parvenir, lui, a réussi le contraire dans cet album. Tiss est un personnage fantastique. Jamais elle n’est caricaturale, elle est écrit avec la plus grande finesse. C’est une femme, oui, et la question de la place des femmes dans la société est posée du début à la fin de cet album, mais jamais le scénariste ne cède à des clichés sur le sexe féminin. Et en même temps, il n’en fait pas non plus un homme avec des seins. Il écrit un personnage abîmé par la vie, un personnage prit par une missions qu’il s’est donné, et qui par ailleurs est une femme. Sans que cela ne soit un prétexte, d’ailleurs, vous ne verrez jamais ses seins ou ses fesses. Il n’y a pas de sexualisation du personnage. Vraiment, c’est un personnage très bien écrit. On s’attache immédiatement à elle, dans sa quête de devenir quelqu’un aux yeux de son père. On s’attache à elle face aux brimades sociales qu’elle subit. Puissent les lecteurs comprendre que malheureusement, ce que vit Tiss n’est pas qu’une histoire, que c’est aussi le quotidien de millions de femmes qui doivent faire leurs preuves plus que les hommes, dans notre propre pays.
Voilà ce qu’il faut, ô, chers éditeurs de chez Soleil. De la Fantasy intelligente, qui porte un message, une réflexion sur le monde, et qui ne craint pas de l’afficher. Monsieur Jarry (nous ne nous connaissons pas), j’espère que vous aurez l’audace de reproduire ce genre de situations pour la saison 2 de Nains.

Une deuxième saison qu’on imagine déjà portée sur la question de l’héritage, de la transmission. Maintenant qu’on a un regard sur les cinq albums, on comprend un peu le schéma directeur. Alors même si je regretterai certains personnages de la première saison, j’ai déjà hâte la prochaine.

UN DESSINATEUR AUSSI SOLIDE QU’UN BOUCLIER

J’avais déjà lu un album dessiné par Nicolas Demare. C’était le quatrième tome de la série Oracle, et s’il m’avait déjà plutôt convaincu, je dois dire qu’il montre une belle maturité sur ce nouvel opus. Une forme d’assurance, sans doute due à ses plus de dix années d’expérience dans le métier. il s’insère dans une tradition de dessin réaliste chère à Soleil depuis sa création, avec Philippe Pellet, Thierry Demarez, par exemple. C’est un artiste qu’on sent à l’aise dans les tous constituants du dessin, et à toutes les échelles. Même si son trait fin apporte un peu de distance, de froideur, il travaille avec suffisamment de précision pour que cela ne nuise jamais à l’expressivité de ses personnages. Et ses scènes de batailles sont rendues avec tellement de précision, et des cadrages tellement bien choisis qu’on a l’impression de les vivre au premier plan.

Bref, dit autrement, ce cinquième tome de Nains conclue parfaitement la première saison de la série, et s’avère une lecture tout à fait passionnante en pur one-shot. Les quelques éléments de l’intrigue globale d’Elfes qui sont ajoutés satisferont les amateurs de grands plans. Personne n’a donc de raisons de passer à côté de cet album, du moment qu’on aime la Fantasy.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17.75/20

Nains tome 5_ planche

Publicités

Une réflexion sur “Nain tome 5- Tiss du bouclier, Jarry, Démare, Soleil

  1. Pingback: Nains tome 6- Jorun de la Forge, Nicolas Jarry, Pierre-Denis Goux, Soleil | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s