Letter 44 tome 1- Vitesse de libération, Soule, Albuquerque, Glénat Comics

Letter 44 tome 1

Série: Letter 44
Tome: 1
Titre: vitesse de libération
Scénariste: Charles Soule
Dessinateur: Alberto Albuquerque
Coloristes: Guy Major, Dan Jackson
Éditeur VO : Oni Press
Éditeur VF: Glénat Comics
Date de publication VF: Juin 2015

Je passe relativement à côté des publications Glénat Comics depuis sa création. J’avoue un temps avoir boycotté les titres au vu de la personne qui en était en charge. Mais depuis l’arrivée d’Olivier Jalabert aux commandes, je n’ai plus d’excuses. Alors j’ai décidé de tenter le coup, après avoir vu passé de bonnes critiques sur cette série. Et j’ai bien fait de sortir de ma posture.

Stéphan Blades est le 44e président des Etats-Unis d’Amérique. La veille de la cérémonie d’investiture, son prédécesseur lui a laissé une lettre, adressée au 44. Francis T. Carol y explique pourquoi il a lancé son pays dans de nombreux conflits à travers la planète. Parce qu’au fond du système solaire, une structure aliéna été repérée, et que des hommes et des armes ont été préparés sous couvert de la guerre, dans le plus grand secret, pour une éventuelle riposte armée.
Comment savoir ce qui se cache là-bas ? Attendre le rapport de l’équipe envoyée en secret à la rencontre de cet inconnu.

POLITIQUE AMÉRICAINE ET SCIENCE-FICTION

Charles Soule livre une histoire passionnante et inattendue.
Impossible de ne pas voir en Blades et Caroll des versions alternatives d’Obama et Bush jr. L’auteur nous offre une relecture des enjeux de politique américaine, dans une alternative science-fictionesque. Les conflits injustifiés ? Le système de santé au bord de la rupture? Et si tout avait un sens caché. C’est une proposition extrêmement intelligente. Qui lui permet d’interroger par là-même les obligations d’un président, son rapport possible à la vérité, à sa liberté de parole et d’action. Le type bien peut-il faire mieux que le président honni?
Et pour couronner le tout, on a donc la structure Aline et le vaisseau d’exploration Clarke. J’ai beaucoup aimé la façon dont Soule développe cette petite communauté, comment il les fait vivre ensemble malgré le temps long du voyage. Des questions justes, des réponses pertinentes, et une grosse dose de mystère autour de la nature et des intentions des entités extra-terrestre.

UN DESSIN QUI FLIRT AVEC LA CARICATURE

C’est la première production d’Alberto Albuquerque que je lis, et pour parler vrai, son dessin n’est pas tellement de ceux que j’apprécie habituellement. Mais son trait un peu grossier, un peu épais, vient donner une dimension caricaturale qui vient aussi nous dire que nous ne sommes pas dans notre univers, que cette histoire contient une part de satyre. Et s’avère donc tout à fait pertinent sur ce titre au delà de ce que je peux moi, en penser.

Ben voilà un comics intelligent et fun à suivre! Je vais aller me renseigner maintenant sur les délais de parution, si un autre tome est déjà sorti en VF. Vous ne devriez pas tarder à retrouver ici l’univers de Letter 44.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17.5/20

Letter 44 tome 1_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s