(O) L’odeur des garçons affamés, Phang, Peeters, Casterman

L.10EBBN002384.N001_LodGarAff_C_FR

Titre : L’odeur des garçons affamés
Scénariste : Loo Hui Phang
Dessinateur : Frederik Peeters
Éditeur: Casterman
Date de publication: Mars 2016

Jacques Viel, du site Un amour de Bd, avait dit tout le bien qu’il pensait de cet album à sa sortie au printemps. J’avais donc gardé la référence dans un coin de ma tête, et la rencontre s’est faite dans un parfait timing, puisque je cherchais l’album du O (un titre à la Philémon, que n’ais-je pensé à vous le proposer ce mois?). J’ai décidé de tenter le coup, mais sans grande inquiétude. Ce n’est pas comme si j’aimais le western et Frederik Peeters….

Ils sont trois, un géologue, un photographe et un garçon de ferme, en pleine exploration des terres comanches, vierges de toute trace de civilisation occidentale. Chacun a sa raison pour être ici, un secret à protéger. Ils savent ce qu’ils sont venus chercher, oubli, liberté ou profit. Mais ils ne savent pas encore ce qu’ils vont trouver en réalité.

UN SCÉNARIO EXTRÊMEMENT DENSE

Saluons le travail de Loo Hui Phang. Elle réalise une histoire à la richesse incroyable, qui parvient à mêler à la fois les interrogations de la fin du XIXe siècle, les débats du XXIe, les codes du western et une pointe de fantastique pour relever le tout. Cette histoire a été écrite POUR Frederik Peeters, l’auteur de pilules bleues, de château de sable, d’Aama… La scénariste a donc parfaitement compris qui elle avait en face d’elle. Elle a profité de cette diversité qu’affectionne l’artiste pour se mettre à son diapason. Et pour livrer une histoire étonnante, décalée, qui est autant chacun des genres qu’elle explore, et quelque chose d’unique.
Ce regard sur la conquête de l’ouest américain a quelque chose de très acide. Phang vient exprimer à haute voix ce qui fut un des moteurs de cette invasion, la dimension capitaliste d’accaparement et d’exploitation des terres. Le géologue à ce regard extrêmement froid et calculateur qui voit les natifs américains comme des forces productives ou des obstacles à supprimer. L’auteure va d’ailleurs très loin dans sa réflexion puisqu’elle y mêle aussi des considérations d’ordre sexuel.
Qu’elle projette aussi sur le personnage d’Oscar le photographe. Un personnage homosexuel qui lui permet de venir questionner la notion de genre, celle de virilité. C’est inhabituel dans le cadre du western, paradis caricatural du mâle alpha. Mais pourtant Loo Hui Phang ose.
Elle ose dépasser les codes, les renverser. Pour notre plus grande satisfaction de lecteur.

PEETERS L’ARTISTE COMPLET

Alors donc, que donne Frederik Peeters sur un scénario écrit tout spécialement pour lui?
Il s’en donne à cœur joie, tout simplement. Il profite des passages oniriques offerts par sa scénariste pour lâcher son trait, qu’il refait plus policé, plus sérieux, quand il revient dans le monde normal. Il travaille alors tout autant l’expressivité de ses personnages que l’immersivité de ses décors. Sans négliger la mise en couleur qu’il maitrise parfaitement et qu’il utilise vraiment pour donner des ambiances extrêmement différentes au fil des scènes. Son utilisation de la lumière est exemplaire.

On a donc un western unique et inattendu. Différent de tout ce qui se fait habituellement. Mais qui propose en 2016 un regard propre, aux côtés d’un Etunwan de Thierry Murat. La prise en compte de la grandeur et de la richesse des cultures amérindiennes avant que le parasite blanc ne vienne les saigner.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17.75/20

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Un amour de bd

L'odeur des garçons affamés_ planche

Publicités

4 réflexions sur “(O) L’odeur des garçons affamés, Phang, Peeters, Casterman

  1. Ta critique m’intrigue. Je suis curieux de connaître davantage cet album. Je pense que j’y jetterai un coup d’œil lors de mon prochain passage en librairie. Merci pour la découverte. Au plaisir de te relire…

  2. Pingback: L'odeur des garçons affamés - BD ado/adulte ⋆ Délivrer Des Livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s