(K) Kingsman- Services Secrets, Millar, Vaughn, Gibbons, Panini Comics

Kingsman_Services_Secrets

Titre: Kingsman- Services Secrets
Scénaristes: Mark Millar/ Matthew Vaughn
Dessinateur: Dave Gibbons
Coloriste: Angus McKie
Editeur VO:  Marvel Comics
Label VO: Icons
Editeur VF: Panini Comics
Date de publication VF:  Février 2015

Kingsman, je l’avais chroniqué pour Zoo, à l’époque de sa sortie. Enfin, il me semble. Mais je l’avais pas fait pour le blog, je n’étais pas dans le mood… Il a fallu une soirée à thème sur les adaptations de comics au ciné, pour avoir envie de revenir vers ce comics, et me dire qu’en fait, il tiendrait une fort bonne place dans ce mois à thème. Puis des bd qui commencent par K, c’est pas forcément évident à trouver.

Gary vit dans une banlieue minable du sud de Londres, avec son petit-frère, sa mère et son beau-père. Un con qui cogne sur tout ce qui bouge, eux compris. Pas de thunes, une vie de merde. Gary en a ras le bol, mais n’a pas vraiment le choix. Jusqu’à ce que son oncle Jack lui révèle qu’il est en fait un agent secret au service du gouvernement britannique et qu’il lui propose de le rejoindre dans l’organisation. Mais quand on débarque au sein de l’élite de la jeunesse du pays, et qu’on pue la pauvreté à des kilomètres, y’a peu de chances que ça se passe bien.

PARODIE ET ENGAGEMENT

En fait, ce scénario est vraiment très intéressant, parce qu’il contient plusieurs niveaux de lecture.
Il y a l’action en elle-même, assez jubilatoire, un peu dans le style libéré que proposait déjà Wanted, une précédente oeuvre de Mark Millar. Il y a la parodie de James Bond, avec une première séquence assez évidente, mais qui termine en foirage total. Et puis il y a ce regard porté sur la société britannique, sur les valeurs de la classe dirigeante, par rapport à celles des pauvres.
Vous ne serez pas étonné d’appendre que c’est ce dernier item qui m’a le plus parlé. D’abord, parce qu’il n’est pas étouffant, et qu’ainsi, il devrait toucher plus de monde. Et puis parce que le propos est fort. Il a même un côté sociologique, ce que Bourdieu appelle l’habitus. L’ensemble des codes sociaux qui font qu’une classe reconnaît ceux qui n’en sont pas membres. Gary se retrouve complètement dans cette situation, et s’il est formé pour acquérir ces codes, Millar insiste beaucoup sur l’idée de ne pas se perdre en chemin, de ne pas perdre son authenticité de petit gamin de banlieue. J’aime beaucoup, vraiment…

UN PATRON DU DESSIN

Dave Gibbons, pour vous poser la référence, c’est le dessinateur de la série Watchmen. Autrement dit, c’est un gars qui a de la bouteille et du talent. Mark Millar s’est sans doute fait un kiffe en le prenant sur ce projet. Mais ce n’est pas du vent… Le dessinateur est parfaitement impliqué dans l’aventure, et si son dessin n’est clairement pas de toute première modernité, il reste extrêmement solide pour faire passer autant les cascades que les scènes d’émotion.

Finalement, je regrette un peu de ne pas vous avoir parlé de Kingsman avant. Mais c’est chose faite et sincèrement, j’irai bien mater le film maintenant. Après tout, ce n’est pas comme si le réalisateur était co-scénariste du comics…

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

Kingsman_Services_Secrets_ planche

Publicités

4 réflexions sur “(K) Kingsman- Services Secrets, Millar, Vaughn, Gibbons, Panini Comics

  1. Je ne l’ai pas lu par contre j’ai vu le film que j’ai trouvé très divertissant. Je suis curieux d’avoir ton avis sur l’adaptation cinématographique lorsque tu auras eu le temps de la voir. Au plaisir de te relire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s