Le rapport de Brodeck tome 2- L’indicible, Manu Larcenet, Dargaud (La BD de la Semaine)

Le rapport de Brodeck tome 2

Série: Le rapport de Brodeck
Tome: 2
Titre: L’indicible
Auteur: Manu Larcenet
Editeur: Dargaud
Date de publication: Juin 2016
D’après l’oeuvre de Philippe Claudel

S’il y avait un album, en 2016, que je ne comptais pas rater, c’est bien le rapport de Brodeck. La dernière série en date de Manu Larcenet avait livré un premier tome éblouissant par sa maîtrise et sa dureté, j’avais hâte d’en lire la conclusion. Et évidemment, l’artiste ne m’a pas déçu…

Bien que rentré auprès des siens après avoir été fait prisonnier, Brodeck n’est en rien apaisé. Un étranger a été tué par les villageois, et c’est lui qui a été chargé de rédiger le rapport destiné à détourner la Justice de leurs responsabilités. Mais qui était donc la victime, l’Anderer? Et pourquoi Brodeck a-t-il été fait prisonnier? Il est temps pour la vérité de sortir. Et comme souvent, la vérité n’est pas belle à voir.

LE POIDS DE LA CULPABILITE

Manu Larcenet a pris son temps, avec ce second opus, il peut donc nous révéler le dessous des cartes. Ce qui s’est passé. Pas seulement concernant le meurtre de l’Anderer, mais aussi sur les raisons qui firent partir Brodeck du village, celles qui firent de sa femme une femme brisée, à l’esprit perdu. Et sur la façon dont ces deux évènements sont liés.
Si je devais garder un thème principal, à toute cette histoire, ce serait celui de la culpabilité. Celle que l’on ressent individuellement, celle qui s’instille dans des groupes qui ont commis des actes terribles. La référence à la seconde guerre mondiale se fait à mon sens plus présente encore, et elle invite bien entendu à questionner ces sentiments de culpabilités qui inondèrent tant de villages et de villes sur le passage des allemands. Mais je ne vois pas de désir de vengeance, dans ce récit. Brodeck trouvera une autre voie, ne cherchera pas à emprunter celle-ci. Ou plutôt, une condamnation de la vengeance. Car finalement, c’est bien ce qu’exerceront les villageois sur l’Anderer. Une vengeance pour avoir perçu leur lâcheté banale, mais qui les tenaillait sans cesse. Pendant la guerre, le courage fût une denrée rare. Difficile d’être courageux quand tout semble montrer que l’occupant est le vainqueur et que rien ne pourra le terrasser. Il était plus facile d’être résistant en 44 qu’en 42. Mais ces gens, eux, trop rongés par leur honte, ne parvinrent pas à penser ainsi. Ils se vengèrent tant qu’ils purent. D’une certaine façon, jusqu’aux dernières pages de l’album, ils n’en finissent pas de se venger. Il leur faut mettre fin à tout ce qui leur rappelle leur lâcheté. Mais Brodeck reste extérieur à cela. Il se contente de poursuivre sa quête de vérité, indispensable, quand bien même il serait le seul à en tirer les fruits. Comme si la vérité seule pouvait amener l’individu à l’apaisement. Une leçon chèrement payée, pour le personnage principal.

UNE PLUME ACEREE

Que dire de plus du dessin de Manu Larcenet que ce que j’ai déjà pu dire pour le tome 1? Son évolution est toujours aussi bluffante. Son utilisation du noir et du blanc est tranchante. On croirait qu’il a peint au couteau… Même dans ses aplats de noir, il y a de la dureté, de la finesse… Je disais « au couteau »? Je me trompe. Larcenet a du dessiner à l’aiguille, je ne vois pas autrement… Ses décors sont sublimes, ses personnages atroces… Sauf les innocentes… Que dire de plus? Je suis en admiration, tout simplement, devant la qualité de l’offre graphique…

 

Un diptyque tout juste énorme, que ce rapport de Brodeck. L’illustration, une fois encore, que Manu Larcenet fait partie actuellement de la poignée de grands bédéistes français.  J’attends maintenant avec impatience de voir sa prochaine proposition. De découvrir comment il aura évolué encore. Comment il n’en finira pas de devenir un des maîtres de la bande dessinée.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

19/20

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Un amour de bd

Le rapport de Brodeck tome 2_ planche

 

BD_de_la_semaine_BIG_red

CETTE SEMAINE ON SE RASSEMBLE CHEZ JACQUES

Publicités

5 réflexions sur “Le rapport de Brodeck tome 2- L’indicible, Manu Larcenet, Dargaud (La BD de la Semaine)

  1. Merci Yaneck.
    Evidemment, je partage intégralement ton enthousiasme.
    Pour répondre à certaines de tes questions (la suite ?), rendez-vous sur http://www.unamourdebd.fr, demain avec l’interview de l’auteur…
    Ca, c’est du teasing !

  2. Je l’ai acheté et j’attends juste d’avoir du temps pour relire le tome 1. J’adore Larcenet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s