Aliénor Mandragore tome 2- Trompe-la-mort, Gauthier, Labourot, Rue de Sèvres

Alienor Mandragore tome 2

Série: Aliénor Mandragore
Tome: 2
Titre: Trompe-la-mort
Scénariste: Séverine Gauthier
Dessinateur: Thomas Labourot
Editeur: Rue de Sèvres
Date de publication: Juin 2016

Nouvelle série du duo Gauthier/ Labourot, Aliénor Mandragore avait fait partie des jolies découvertes de 2015. Encore que je ne sois pas certain qu’employer le termes de « découverte » pour les auteurs de Garance, Mon Arbre ou Washita soit parfaitement approprié… En tous cas, j’étais ravi de retrouver leur nouvelle création cette année pour un deuxième tome.

Aliénor Mandragore est la fille de Merlin l’enchanteur. Elle ne s’intéresse guère aux cours fournis par son père, mais elle dispose du pouvoir de communiquer avec les terribles mandragores. Qui par deux fois, ont tué son père, d’ailleurs. Mais l’esprit de Merlin refuse de quitter ce monde, ce que l’Ankou prend très mal, c’est son boulot, après tout… Alors Aliénor essaye par tous les moyens de ramener son père à la vie. Mais pour cela, elle va devoir passer par le territoire de l’Ankou lui-même. Heureusement, le jeune et presque valeureux Lancelot est là pour l’accompagner.

UNE SERIE OU L’ON SE SENT BIEN

Quelle belle façon de relire le mythe arthurien!
Séverine Gauthier livre une très belle prestation, en ce sens qu’elle parvient à marier différentes trames avec une grande justesse. Elle reprend l’histoire du roi Arthur, dans une version « dix ans avant », qui lui permet de s’amuser à disperser de nombreux indices et clin d’oeil au fil de l’histoire. Mais elle réussi aussi à créer une héroïne inédite dans ce monde, en la personne d’Aliénor, dont la sensibilité et le courage ne peuvent que nous toucher. Et puis, elle utilise les légendes bretonnes, son folkore magique, pour venir renforcer le côté féérique de ses deux premiers éléments.
Elle mélange tout ça, et le résultat final est juste extrêmement agréable. On a là une série et un album qu’on partagera volontiers en famille, avec ses enfants. Parce que l’histoire, si elle leur est accessible, est comme toujours avec Séverine Gauthier, profonde et touchante. Cette quête du père, cette sensibilisation à l’écologie, des jeunes n’auront pas l’impression d’une lecture vide de sens. Et les moins jeunes non plus. C’est donc une très belle réussite. Avec de l’humour, de l’action, et un poil de romance  venir (Guenièvre fait son apparition), vraiment, on est comblé.

LE VOYAGE PAR LE DESSIN

Qu’est-ce qu’ils vont bien ensemble, ces deux artistes… Thomas Labourot, c’est quand même l’assurance de voir parfaitement retranscris l’univers écrit par Séverine Gauthier. Il n’y a pas à dire, il est quand même très doué pour créer des ambiances, pour donner corps à un monde. La forêt de Borcéliande prend une aura unique grâce à lui. De même que les terres arides des monts d’Arrée ou cette merveilleuse caverne qui fait la couverture. Chaque séquence nous emmène dans un monde à part, mais sans jamais nous donner le sentiment que le tout n’est pas lié. Le monde est cohérent, il est juste. Sacré boulot de la part du dessinateur. Et puis bon, c’est un artiste qui ne craint pas les scènes d’action, bien au contraire. Et là, on en prend plein les mirettes, c’est du grand spectacle, confère la grande scène de Lancelot. Et si je vous dis qu’en plus il n’a pas son pareil pour créer des personnages touchants, qui vont venir percer vos petits coeurs jusqu’à la dernière scène, vous me croyez?
Vous avez intérêt, parce que Thomas Labourot c’est bel et bien tout ça à la fois.

Vous avez envie de lire une série familiale, intelligente, grand public et exigeante? Voilà, vous avez votre proposition. Deux tomes de sortis, avec en plus à chaque fois un petit journal intégré pour donner vie plus encore à l’univers des personnages? La générosité des auteurs est énorme, de la première à la dernière page. N’hésitez pas!

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17.75/20

Alienor Mandragore_T2_planche

Publicités

4 réflexions sur “Aliénor Mandragore tome 2- Trompe-la-mort, Gauthier, Labourot, Rue de Sèvres

  1. Pas lu le premier tome, mais vus les auteurs et la qualité de leurs productions précédentes, je note la série… Merci !

  2. Pingback: Invisible Awards 2016: BD Jeunesse | Les Chroniques de l'invisible

  3. Pingback: Invisibles Awards 2016: Les scénaristes bd | Les Chroniques de l'invisible

  4. Pingback: Aliénor Mandragore tome 3- Les portes d’Avalon, Séverine Gauthier, Thomas Labourot, Rue de Sèvres | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s