Arte tome 1, Kei Okhubo, Komikku Editions (La Chronique de Snoopy)

Arte tome 1

Arte tome 1

Série : Arte
Nombre de tomes : 4 (Série en cours au Japon, 4 tomes)
Scénariste : Okhubo Kei
Dessinateur : Okhubo Kei
Editeur VF : Komikku Editions
Editeur VO : Tokuma Shoten
Date de publication : 27 Août 2015

Florence, début du 16e siècle.
Dans ce berceau de la Renaissance, qui vit l’art s’épanouir dans toute sa splendeur, une jeune aristocrate prénommée Arte rêve de devenir artiste peintre et aspire à entrer en apprentissage dans un des nombreux ateliers de la ville…
Hélas ! Cette époque de foisonnement culturel était aussi celle de la misogynie, et il n’était pas concevable qu’une jeune femme ambitionne de vivre de son art et de son travail. Les nombreux obstacles qui se dresseront sur le chemin d’Arte auront-ils raison de la folle énergie de cette aristo déjantée ? (source:: Quatrième de couverture du tome 1)

Voilà un titre qui était passé au travers de mes filets de lecteur de manga. Je l’ai découvert il y a peu (au moment de la sortie du tome 3). Une découverte tardive mais qui valait la peine d’être faite.

Arte est en effet un très bon manga. Ce premier tome nous propose de faire la connaissance d’une jeune femme aristocrate qui rêve de devenir artiste. Un rêve bien difficile à atteindre dans une Italie de la Renaissance où la condition de la Femme était plus que déplorable pour nous, humains du 21ème Siècle. En ce sens, Arte peut faire figure de porte étendard du féminisme. Elle refuse le destin qui lui est promis. Elle veut juste vivre à sa manière, par ses propres moyens. J’ai trouvé que cette thématique était plutôt bien traitée. Bien évidemment, certains points du scénario pourront peut être faire penser que l’auteur a poussé le bouchon un peu loin. Mais dans le contexte de la Renaissance, j’ai trouvé cela « crédible ».

Le gros point fort de ce premier volume est la caractérisation des personnages principaux. Arte est une jeune femme déterminée, pleine de vie, un peu naïve. Léo, le maître d’Arte, est un homme mystérieux, taciturne mais qui semble avoir beaucoup de points communs au final avec son apprentie (alors qu’ils ne viennent pas du même milieu). Le duo fonctionne bien et semble promettre une suite très intéressante. Enfin, je citerais le personnage de Véronica, une courtisane. Là également, on en sait peu sur elle, mais on a envie d’en savoir plus.

Un autre point fort de ce manga vient de Florence, cette ville qui vit pour l’Art. On a vraiment l’impression de voir vivre une ville très crédible. Cette représentation, des rues, des bâtiments, des paysages fait qu’on y croit. On y est, c’est la Florence de la Renaissance telle qu’on pourrait la fantasmer. On a vraiment l’impression d’en apprendre plus sur la vie quotidienne de cette cité. Ce sont souvent ces petits riens qui me fascinent dans une bande dessinée. Et là, je suis conquis.

Arte est clairement un manga qu’on pourrait qualifier d’historique. Bien évidemment, les faits décrits sont du ressort de la fiction. Mais c’est suffisamment bien fait pour qu’on se dise que cela aurait très bien pu se passer comme cela. Et pour que la magie opère, pour qu’un manga « historique » fonctionne, il fallait absolument un dessin réaliste. En particulier dans les décors. Et sur ce point, c’est très réussi. Le style graphique nous plonge directement dans la ville. Bien évidemment, on retrouve certains codes du manga (beaucoup de « traits de vitesse » et de trames par exemple, peu de décors quand il y a un focus sur un sentiment à exprimer) mais ils se fondent bien dans l’ambiance générale de cette série.

Au final ; je ne peux que vous recommander de feuilleter l’extrait ci-dessous. Tout porte à croire qu’Arte sera un très bon manga sur la durée. J’ai en tout cas très envie de suivre le parcours d’apprentie de la jeune héroïne et voir jusqu’où elle va aller.

Excellente surprise !

Et pour lire un extrait, ça se passe là :
http://www.manga-news.com/index.php/preview/808

Arte tome 1_ planche

Publicités

3 réflexions sur “Arte tome 1, Kei Okhubo, Komikku Editions (La Chronique de Snoopy)

  1. Alors, non je n’ai pas encore lu Cesare. Probablement un jour.

    Je ne suis pas un spécialiste de la Renaissance, loin de là. Mais comme tout le monde, j’ai une certaine vision de la Renaissance. En ce qui concerne Arte, tout ce que je vois me semble vraiment crédible. Et d’un point de vue Art (avec les ateliers de sculpture, peinture etc…), cela semble être plutôt bien documenté. Je n’ai pas vu d’aberration.

    Maintenant, un véritable connaisseur aura peut être vu une éventuelle erreur historique (ou que sais-je). Mais de mon point de vue lambda, tout me semble correct.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s