Elfes tome 12- La reine des Sylvains, Jarry, Manconi, Soleil

Elfes tome 12

Série: Elfes
Tome: 12
Titre: La reine des Sylvains
Scénariste: Nicolas Jarry
Dessinateur: Gianluca Maconi
Coloriste: Héban
Editeur: Soleil
Date de publication: Décembre 2015

Il m’est arrivé de rater quelques albums de la série Elfes. Comme j’aime bien tout connaître d’une série, même si elle est construite pour permettre d’avoir des trous, je fais donc en sorte d’emprunter en bibliothèque les livres qu’il me manque. Et je dois bien avouer que la couverture de cet album m’avait bien intrigué…

Une petite fille elfe et son père, perdus sur une terre hostile et aride. La père ne survit pas, est-ce la fin pour la petite? Non, parce qu’une petite troupe d’Orks se présente, et qu’au lieu de la boulotter, le chef Roo décide de l’adopter pour l’offrir à sa femme et la calmer. Ora sera son nom, et elle va devenir une grande chasseuse de ce clan d’Ork. Mais son destin va la ramener auprès de ceux de sa race. Et au coeur de la grande guerre contre la nécromancienne Lha’ssaa.

CONTREPIED ET COHERENCE

Si j’ai particulièrement apprécié cette histoire, c’est parce que Nicolas Jarry m’a surpris, comme le laissait entendre la couverture de l’album. Il commence par nous proposer un moment en compagnie des Orks, dans une version à la fois identitaire, et pas caricatural. On retrouve le côté plus grossier des orcs, par rapport aux elfes, mais on garde une idée de société cohérente, qui justifie que la race perdure. On n’a pas juste des gros bourrins débiles, c’est vraiment très plaisant. Et ça tient tout au long de l’album.
Un album qui se montre joliment en cohérence avec le reste de la série, comme avec les opus consacrés aux elfes sylvains. J’avoue apprécier cette architecture très intelligente, qui montre qu’il y a réellement une cohérence éditoriale derrière cette série concept, qu’elle n’est pas juste une série prétexte.

UN DESSIN HONNETE

Côté dessin, je dois dire que je n’ai pas le même enthousiasme que pour le scénario. Gianluca Maconi livre une prestation honnête, respectable. Bourré de détails, travaillant des cases bien remplies, on sent quand même qu’il manque d’un petit quelque chose pour nous emballer complètement. Un trait plus fin, plus précis, peut-être. Un encrage moins épais… Mais bon, ça se lit sans soucis, hein?

 

Bon sang, voilà un album qui me redonne envie de continuer la série Elfes… Décidément, je suis foutu, je dois dire que je l’aime bien cette série… C’est l’inconvénient de travailler à plusieurs équipes, il y a parfois des albums moins réussis. Là, par contre…

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.5/20

Elfes tome 12_ planche

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s