Ladyboy vs Yakuzas tome 3, Sakuraï, Editions Akata

Ladyboy vs yakuzas tome 3

Série: Ladyboy vs Yakuzas
Tome: 3
Auteur: Toshifumi Sakurai
Editeur VO: Futaba Publishers Ltd.
Editeur VF: Editions Akata
Date de publication VF: Juillet 2014

Je vous avais dit que je vous proposerai petit à petit l’intégralité de cette série ô combien controversée, sur le blog. Histoire e la décrypter pour vous, avec vous, et vous donner envie de passer outre le premier niveau de lecture. Alors aujourd’hui, on recommence.

Kozo, le truand transformé en nana et balancé sur une île peuplée de pervers sexuels qui ne seront libérés que s’ils le violent (oui, si vous aviez raté les deux premières chroniques, vous savez aujourd’hui pourquoi cette série fait hurler), s’est trouvé un allié en la personne de Lion, le géant déficient intellectuel à la sale tronche. Et pervers sexuel aussi, bien sûr. Mais il a quand même tenu à défendre Kozo, et celui-ci ne compte pas se priver d’une telle aide. Surtout quand il va s’agir de prendre d’assaut le seul point accueillant de la nourriture, une vieille cabane de bois. Et la tenir face à tous les tarés de l’île.

PLACE A LA BASTON

Avec ce troisième tome, on a un peu le sentiment que l’auteur s’est senti libéré par les mises au point précédentes. Qu’il porte moins les soupçons de machisme primaire, et donc qu’il pouvait se lâcher. On a une grosse intrigue consacrée à la baston et au massacre de pervers. Cette prise de la cabane et sa défense, c’est principalement ça. Mais heureusement, pas que. Et pour compenser il y a le personnage de Lion. Un personnage qui ne se contente pas d’être un monstre. Un personnage qui va venir nous toucher, nous lecteurs, comme il touche Kozo. Parce que malgré sa déficience, il va tenir un certain nombre de propos plus que judicieux. Notamment pour le rapport de Kozo à son père. Ce dernier est utilisé comme otage par les pervers pour que Kozo se rende.  Il sera torturé. Et il faudra l’intervention de l’abominable Lion pour que Kozo comprenne pourquoi il lui faut agir. Ce qui poussera la victime à rester jusqu’au bout auprès de son défenseur, et même d’aller plus loin encore pour le sauver. Je pense que personne ne s’attendait à ça dans une telle série.

TRONCHES DE SALOPS

Bon, graphiquement, le style de Toshifumi Sakurai ne change pas particulièrement d’un tome à l’autre, donc je n’ai pas grand chose à dire dessus. Je retiens vraiment sa capacité incroyable à dessiner les pires trognes de tout le monde du manga. Ne cherchez pas, je pense qu’aucun mangaka n’est capable de dessiner les salops pervers comme lui.

Donc, je maintiens mes propos, Ladyboy vs Yakuzas est une série dont il faut savoir dépasser le tome 1. Les surprises qu’on y trouve par la suite sont vraiment loin d’êtres inintéressantes. Donc je continue, pour ma part!

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.5/20

Ladyboy vs yakuzas tome 3_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s