Bots tome 1, Ducoudray, Baker, Ankama

Bots tome 1

Série : Bots
Tome : 1
Scénariste: Aurélien Ducoudray
Dessinateur : Steve Baker
Editeur : Ankama
Date de publication : Avril 2016

Dediou, ça fait un bail que je l’attends cet album. Un bail que Ducoudray en parle, un bail que Baker balance des illus sur le net. J’avais de suite adoré le concept . J’avais envie de lire le livre. Et nous y voilà !
Et je n’ai pas été déçu ! Je vous fait découvrir ?

War-hol est un robot de combat. Sa place, c’est sur le champ de bataille . Rip-R est droïde de réparation de droïde de combat. Sa place c’est sur le dos de War-hol pour le réparer sous le feu ennemi. Mais à leur premier affrontement, War-hol fuit sous l’impulsion d’une impérieuse mission prioritaire. Dans son sein il protège une étrange et fragile créature inconnue des robots . Un … bébé ?

DECALAGE A TOUS LES ETAGES

Je n’ai pas été déçu par le concept de départ. Parce qu’en fait, Ducoudray avait tout un univers dans sa manche. Bye Bye les humains, il n’y a plus que des robots aux habitudes toutes humaines. Le scénariste fusionne ces deux monde de manière réjouissante. Vous découvrirez la naissance de Rip-R, c’en est le parfait exemple. Mais le scénariste ne se contente pas de nous faire rire. Puisque ces robots sont humanisés, alors ils peuvent servir à dire des choses sur nous non ? Ducoudray ne s’en prive pas. Son regard sur le déterminisme social est féroce.
Mais surtout faites-vous plaisir et guettez toutes les références disséminées au fil du récit. C’est un régal. Alors Astro le petit robot, on a fini de ramener sa fraise hein?
Osez vous attacher à ces tas de boulons. Osez vous interroger sur ce que nous sommes devenus.

Y’a tout ça dans ce bouquin.
Et je pourrai vous parler encore du découpage de l’intrigue, parfaite pour créer le suspens. Les épisodes s’enchaînent à merveille. Mais il faut bien que je m’arrête à un moment, quand même…

HUMANISER L’INHUMAIN

Bon, d’abord, je resitue l’aventure. Bots a été écrit spécifiquement pour Steve Baker par Aurélien Ducoudray, après que celui ait identifié les points forts de l’artiste. Donc, autrement dit, c’était du sur-mesure. Et Baker ne nous déçoit pas, bien au contraire. Ses robots sont en effet extrêmement sympathiques. Il sait y faire pour transmettre des émotions via des p’tites boîtes de métal, le bougre. Je retiens tout particulièrement le gosse des rues et sa grand-mère qui, chacun dans son genre, m’ont beaucoup ému. Le dessin n’est pas réaliste, mais justement, c’est ça qui permet d’autant mieux de nous parler des humains à travers eux. Ce ne sont pas des morceaux de ferraille, il y a de la vie, de la fluidité dans ces personnages. L’identification fonctionne à fond. Et les couleurs sont suffisamment intenses pour parfaitement accompagner l’énergie qui se dégage du dessin et de la mise en scène.

Voilà donc une nouvelle série sur laquelle vous ruer. Intelligente, fendarde, péchue, pourquoi la rater? Ah, et pour info, cette bd ne coûte que dix euros, pour un superbe format cartonné et 81 pages de bd. Inratable, je vous dis…

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17.5/20

Bots tome 1_ planche

Publicités

Une réflexion sur “Bots tome 1, Ducoudray, Baker, Ankama

  1. Pingback: Invisible Awards 2016: Les tome 1 | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s