Les savants tome 1- Ferrare 1512, Du plomb en or, Blengino, Carloni, Soleil

Les savants tome 1

Série: Les savants
Tome: 1
Titre: Ferrare, 1512- Du Plomb en or
Scénariste: Luca Blengino
Dessinateur: Stefano Carloni
Coloriste: Franck Isambert
Editeur: Soleil
Collection: Quadrants
Date de publication: Mars 2016

Luca Blengino avait plutôt surpris quand il avait scénarisé le one-shot Sarrasins, il y a un an ou deux de cela, tant l’album s’était avéré de qualité. Soleil lui redonne sa chance dans une potentielle série, cette fois. Une série qui explore là encore des pans du moyen-âge peu mis en scène.

Ferrare, dans la plaine du Pô, était en 1512 un phare de la pensée en Europe. Son université accueillait les plus grands esprits. Elle a reçu en ses murs le brillant astronome Nicolas Copernic, qui est de retour pour une visite de courtoisie. Mais un professeur est mystérieusement abattu dans sa salle, pendant un de ses cours, et cela intrigue Copernic. Mais plus encore, cela questionne un brillant élève, Paracelse, qui entend bien faire preuve d’esprit de déduction pour résoudre le mystère. Et ce faisant, provoquer un peu le vieux savant Copernic.

HABILE MELANGE QUE VOILA

Comme je le disais en introduction, le travail de Luc Blengino au scénario de Sarrasins m’avait plutôt convaincu, et il recommence avec ce premier tomes de la série Savants. Il prend un genre connu, le polar, qu’il place au moyen-âge afin de gagner un peu en originalité. Ce faisant, il décide d’utiliser deux personnages historiques, le très connu Copernic, et le moins connu Paracelse, pour donner à voir les évolutions de la pensée scientifique du moment. On a donc plusieurs fils narratifs qui se croisent, qui se soutiennent, et qui produisent donc un récit qui ne souffre d’aucun moment creux.  J’ai aimé autant l’enquête en elle-même, avec sa mystérieuse femme en noir, que les doutes de Copernic fasse à ses calculs qui l’amènent à contester la base religieuse de l’astronomie, à savoir l’idée que la Terre serait au centre de l’univers.
Maintenant, la question, c’est de savoir ce que Blengino a prévu sur la durée. Suivra-t-on encore les deux mêmes savants? Parce que l’intrigue principale est terminée, et que je ne vois pas de prolongation semée, en dehors des travaux de Copernic eux-mêmes. Et je lirai bien une suite…

LA DECOUVERTE CARLONI

Stefano Carloni est la bonne découverte de cet album. Je ne serai pas étonné de le voir signer d’autres albums à l’avenir, tant son dessin s’insère dans la tradition des récits historiques de la bd franco-belge, mais surtout, tant son dessin se montre élégant et plein de potentiel.
Certaines scènes sont peut-être encore un peu rigides, à la manière d’un Jacques Martin, mais les traits des visages, notamment, montrent combien l’artiste peut encore évoluer vers quelque chose de plus souple, de plus dynamique. Les bases sont là, le dessin est impressionnant. Il me semble que la maturité devrait amener cet artiste vers de fort jolies choses.
Espérons qu’il aura cette chance-là.

 

Un premier tome tout à fait convaincant donc, mais qui pourrait autant s’avérer être un one-shot. Il reste à Luca Blengino à améliorer cet aspect pour produire une série qui devrait satisfaire un grand nombre d’amateurs de bd franco-belge. Glénat, Soleil chasse sur tes terres!

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

Les savants tome 1_ planche

 

Publicités

Une réflexion sur “Les savants tome 1- Ferrare 1512, Du plomb en or, Blengino, Carloni, Soleil

  1. Pingback: Invisible Awards 2016: Les tome 1 | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s