Au coeur de Fukushima tome 1, Kazuto Tatsuta, Kana

Au coeur de Fukushima tome 1

Série: Au coeur de Fukushima
Tome: 1
Auteur: Kazuto Tatsuta
Editeur VO: Kodansha ltd
Editeur VF: Kana
Date de publication VF: Mars 2016

L’accident de Fukushima semble inspirer les mangakas. C’est le deuxième opus sorti et traduit en France que je vous propose, après le Colère Nucléaire des éditions Akata, qui m’a moins convaincu. Cela traduit sans nul doute un vrai questionnement de la part des japonais sur Tepco, l’industrie du nucléaire et ses dangers potentiels. Et nous ne sommes pas perdant nous autres européens, dans cet élan.

Kazuto Tatsuta est certes un mangaka, mais il est aussi un de ses hommes qui travaillent sur le site de Fuskushima, dans la centrale nucléaire ravagée par le séisme et le tsunami de 2011. Il a souhaité s’engager, aider à la reconstruction de la région. Il livre sa vision du quotidien d’un travailleur en zone irradié. Les peurs que cela crée, les moments de joie. Et il cherche aussi à donner à voir un univers bien trop secret, et selon lui bien trop créateur de fantasmes ridicules.

UN MANGA PAS A CHARGE

Disons le tout de suite. Si vous désirez voir une grosse critique de Tepco, le gros propriétaire de la centrale nucléaire de Fukushima, vous n’êtes pas au bon endroit. Tatsuta nous propose une immersion au sein des gens qui tentent de réparer les dégâts. Et il a plutôt tendance à démonter les critiques formulées, voir à les minimiser. Mais ce n’est pas grave. Quand on sait d’où il parle, c’est à dire en tant que salarié des sous-traitants de Tepco, on ne se fait pas tromper.

Et on profite d’une visite somme toute extrêmement intéressante. Tant pis pour le regard critique, on profitera de ce manga pour comprendre comment tout cela fonctionne au quotidien, sur le terrain. Car il ne faut pas oublier que l’auteur n’est pas un ponte, ou un chef. C’est un ouvrier, qui décrit les conditions de travail qui sont les siennes. Ca reste extrêmement difficile, comme métier, et il parvient plutôt bien à nous transmettre les angoisses que lui et ses collègues connaissent chaque jour. Les longues attentes, ce temps interminable pour se préparer ou de déséquiper. Avec un temps d’intervention restreint, pour ne pas mettre en danger (excessivement) leur vie. Travail ingrat où on peut être obligé d’arrêter de desserrer un boulon, à cause des doses de radiation ingérées.

Seul réel bémol dans la construction scénaristique, je trouve que le chapitre 0 est excellent, et que les chapitres suivants viennent un peu répéter ce que l’auteur a posé de manière limpide et synthétique en première partie. On sent qu’il y a eu des différences dans le mode de publication entre les chapitres. Mais c’est chipotage car ensuite, chaque séquence nous fait découvrir un nouvel aspect du travail à Fukushima. On ne perd pas son temps à terminer ce premier tome en entier.

UN DESSIN ENTRE PHOTO-REALISME ET HUMOUR

Il est très étonnant, ce Kazuto Tatsuta. Il est brillant sur toutes les séquences de décors, solide, un peu dans l’esprit d’un Jiro Taniguchi. Et dès qu’il met en scène des personnages, là, on trouve un trait bien plus humoristique, mais surtout bien moins abouti. Je sais que cette façon de procéder à des émules au Japon, mêler à la fois réalisme et humour, mais bon, ce n’est pas mon style préféré. Il me reste un petit regret. Rien de nuisible à la lecture. Là encore, je pinaille. Mais j’ai plutôt passé un agréable moment grâce à cet artiste, alors je veux me montrer exigeant avec lui, par respect.

 

Au coeur de Fukushima se montre donc un témoignage passionnant sur les conditions de travail au milieu de la zone irradiée. Avec ce terrible aspect, déjà mis en avant par Emmanuel Lepage dans son voyage à Tchernobyl. Quand les radiations nucléaires sont là, seuls les humains disparaissent. La nature, les animaux, eux, parviennent à s’y acclimater. Nous sommes donc les principaux perdants des risques du nucléaire. Ca fait réfléchir.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.75/20

Au coeur de Fukushima tome 1_planche

Publicités

2 réflexions sur “Au coeur de Fukushima tome 1, Kazuto Tatsuta, Kana

  1. Pingback: Invisible Awards 2016: Manga | Les Chroniques de l'invisible

  2. Pingback: Au cœur de Fukushima | Bedea Jacta Est

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s