Nains tome 3- Aral du temple, Jarry, Deplano, Soleil

Nains tome 3

Série: Nains
Tome: 3
Titre: Aral du temple
Scénariste: Nicolas Jarry
Designer: Pierre-Denis Goux
Dessinateur: Paolo Deplano
Coloriste: Elodie Jacquemoire
Editeur: Soleil
Date de publication: Février 2016

Continuons de découvrir le monde des terres d’Arran et les peuples qui la composent. Chez les nains, il y a les bourrins, et il y a ceux qui pensent. Mais penser ne dispense pas, vous allez le voir, de faire des erreurs.

Aral est un jeune ingénieur nain dont les parents sont morts plusieurs années auparavant. C’est son maître, Toëk, qui veille sur lui désormais. Et le dit maître a besoin de son disciple pour accéder aux mines du roi nain dont Aral est le neveu. Car Toëk a mis la main sur un artefact qui le lance dans une quête extrêmement dangereuse, et qui va marquer le jeune Aral pour l’entièreté de sa vie, d’une façon qu’il n’aurait jamais imaginé. Certains savoirs doivent rester cacher.

LA PLAISIR DE LA LANGUE

Ce qu’il y a de sympathique, avec la série Nains, c’est le vocabulaire que Nicolas Jarry a développé et qui donne une tonalité unique aux albums, apportant une vraie différence avec la première série du monde d’Arran, Elfes. C’est savoureux à lire, ça claque, et ça donne de véritables personnalités aux personnages. Une belle attention, de la part du scénariste, qu’il convient de mettre en avant.
Pour l’intrigue en elle-même, Aral n’est pas le personnage le plus intéressant pendant un bon bout du livre. Pour ma part, je me suis plus attaché aux personnage secondaires, Sienn, la nièce de Toëk, ou le vieux maître Ragar. Pourtant, il a de la personnalité, le petit jeune. Il ne se laisse jamais démonter et cela donne quelques belles scènes, dont la rencontre avec son oncle. Là encore, Jarry travaille particulièrement les différences entre ses différents héros. Mais j’ai moins accroché à ce profil. C’est quand Sienn et Aral collaborent enfin que le personnage prend toute son ampleur. Et vous ne devriez pas vous ennuyer dès lors qu’ils entrent en interactions.
Seul vrai bémol; j’ai du mal à voir comment cet album peut s’intégrer à une intrigue plus longue, si Nains fonctionne comme Elfes. A voir.

LAISSEZ PLUS DE TEMPS A DEPLANO!

On sent sur le dessin, la pression éditoriale qui doit s’exercer sur une série comme celle-ci. Soleil offre, et c’est fort aimable à eux, un petit carnet de croquis présentant à la fois des dessins de Deplano, l’artiste impliqué sur ce tome 3, et Pierre-Denis Goux, qui réalise les design de la culture naine des mondes d’Arran. Ca nous permet de comparer avec l’album, et de sentir qu’une certaine rapidité d’exécution a sans doute été demandée à l’artiste, qui n’est pas toujours à la hauteur de ses possibles sur les planches de l’album. Il en a sous la pédale, le carnet le prouve. On aimerait on avoir plus dans l’album.

 

Nicolas Jarry continue de développer son histoire personnelle pour les nains. J’ai vraiment envie de voir quelle oeuvre commune il tisse avec Elfes. Je n’imagine pas qu’il en soit autrement.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

15.75/20

Nains tome 3_ planche

Publicités

Une réflexion sur “Nains tome 3- Aral du temple, Jarry, Deplano, Soleil

  1. Pingback: Nains tome 8- Sriza du temple, Nicolas Jarry, Paolo Deplano, Soleil | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s