Lone Wolf and Cub tome 8- Piège mortel, Koike, Kojima, Panini Manga

Lone_Wolf_Cub_tome_8

Série: Lone Wolf and cub
Tome: 8
Titre: Piège Mortel
Scénariste: Kazuo Koike
Dessinateur: Goseki Kojima
Editeur VO: Koike Shoin Publishing Co. Ltd
Editeur VF: Panini Manga
Date de publication VF: 2001

Dois-je continuer ces séries au long cours, ou dois-je privilégier la découverte de nouvelles séries, de nouveaux albums? C’est la question que je me pose en entamant cette chronique. Non que cette série, Lone Wolf and Cub baisse en qualité, ou que mon plaisir à la lire diminue. Mais maintenant que j’ai réduit le nombre de titres que je vous propose, ne devrais-je pas laisser de côté une telle série, que vous connaissez et pour laquelle aucun soutien particulier n’est né? Je trancherai cette question au tome 9, je pense.

Ogami Itto a été victime d’un complot du clan Yagyu pour le faire tomber, lui l’exécuteur personnel du Shogun. Mais pourquoi a-t-il été l’objet de leur vindicte? Voici les secrets des Yagyu. Du moins, une partie, car défaire leurs manœuvres pour demeurer au pouvoir reste l’objectif premier de l’assassin Lone Wolf and Cub. Ce qui lui vaut désormais d’être aussi la cible de la seconde famille de ninjas de l’empire, les Kurokuwas.

UN CHAPITRE AMBIANCE, UN CHAPITRE INTRIGUE

Kazuo Koike a adopté un rythme extrêmement plaisant, dont nombre de mangakas modernes feraient bien de s’inspirer. Il alterne les chapitres donnant à voir son personnage, et ceux qui font réellement avancer la trame de l’intrigue globale de la série. Et jamais les passages intermédiaires ne semblent ralentir l’intrigue générale. Ce sont des respirations dans le récit, qui pourtant nous maintiennent en permanence immergés. C’est un sacré tour de force scénaristique qu’il me semblait important de noter.
Et pour ce qui est de l’histoire de la série, j’ai vraiment apprécié de me voir livré une clé de compréhension, quant à la haine des Yagyu à l’égard du héros. Une haine typiquement japonaise. Qui le concerne sans le concerner, puisque c’est l’échec d’un Yagyu, et non ses propres actes, qui firent de lui la cible du clan de tueurs. Hasard malencontreux… Et poids des actes et des décisions des supérieurs, sur leurs serviteurs. On est vraiment dans l’essence du monde des samouraïs.

QUAND LA NEIGE VOUS GLACE LES YEUX

Ces différents chapitres se passant principalement en hiver, Goseki Kojima fait la part belle, dans ses dessins, à une météo et une nature enneigée. Et décidément, il n’est jamais aussi bon que lorsqu’il transmet de l’énergie, celle des hommes comme celle de la nature.
Ses tempêtes de neige sont glaçantes. Un frisson vous parcourra à la lecture lorsque vous verrez Daigoro pris sous la tempête. Cette qualité de transmission est juste incroyable. L’immersion est toujours, avec Kojima, totale.

 

Bon, réflexion faite, je pense que ce tome 8 sera le dernier que je vous proposerai dans les colonnes du blog. Je continuera ma lecture, n’en doutez même pas, parce que les qualités de la série sont, je le maintiens, constantes. Mais je vois trop peu de nouvelles choses à mettre en avant pour aller plus loin.
Alors, une dernière fois, lisez cette bouleversante série de samouraï. C’est une série au long cours, mais elle en vaut la peine.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

18.5/20

Lone_Wolf_Cub_tome_8_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s