Chicagoland, Collin, Goerg, Delcourt (La BD de la Semaine)

Chicagoland

Titre:Chicagoland
Scénariste: Fabrice Collin
Dessinateur: Sacha Goerg
Editeur: Delcourt
Collection: Mirage
Date de publication: Septembre 2015
D’après l’œuvre de R.J. Ellory

Quand je passe en bibliothèque pour emprunter des bandes dessinées, j’essaye d’être toujours réceptif à des albums qui auraient pu êtres conseillés par mes petits camarades blogueurs. Je ne tiens pas de liste précise à jour, mais je compte toujours sur ma bonne mémoire pour me faire un petit rappel quand je tombe sur un de ces ouvrages. Ce fût le cas pour Chicagoland. Je ne sais pas qui en a parlé la première fois, mais je sais qu’un blogueur l’a fait. Et je voudrais le remercier parce que j’ai fait une excellente découverte totalement inattendue.

Maryanne Shaw vient assister à l’exécution du meurtrier de sa sœur. Un type étrange qui a avoué le meurtre mais a semblé totalement absent du procès. Mais Maryanne a ce qu’elle veut. Le type crève. Pourtant, l’inspecteur de police qui a mené l’enquête est pris d’un doute. Il commence à penser que le coupable n’est pas l’homme exécuté. Qui détient la vérité? Tout le monde, personne. Il faudrait croiser les regards, mais ceux-ci ne se rencontreront jamais.

UNE CONSTRUCTION SURPRENANTE

Comme je le disais en introduction, je n’attendais rien de particuliers de cet album, et il m’a très agréablement surpris. Je ne suis pas très client de polars, mais cette idée de passer en revue les points de vue des différents intervenants de l’affaire vient apporter un style très particuliers et très intéressant. Je ne sais pas si le roman originel est bâti ainsi, mais ce schéma est vraiment marquant. Parce qu’il vient mettre en lumière l’idée que sur un meurtre, la vérité ne peut être établie, la plupart du temps. Qu’on se contente d’interprétations de la vérité. Parce que les témoins, les acteurs, sont tous faillibles, et qu’ils ne font que donner leur perception de la réalité. Chaque chapitre de cet album vient éclairer le précédent, et donner une interprétation totalement différente de l’histoire. Jusqu’au dernier chapitre, qui va vous prendre par surprise comme il l’a fait pour moi. Et apporter une dernière note amer vraiment bienvenue.

L’ACCENT MIS SUR LES PERSONNAGES

Le dessin de Sacha Goerg ne s’attarde pas tellement sur les décors. Il joue d’une certaine façon, sur notre appropriation des codes graphiques de l’histoire. Chicago, les années 30. On connaît tous ces décors, pour les avoir vu dans des films. Alors le dessinateur n’en montre-t-il que peu, ce qui lui permet de se concentrer sur les personnages et sur les expressions qu’il souhaite leur donner. La froideur de Maryanne, la folie de Lewis, les doutes de l’inspecteur… Ce scénario était braqué sur es personnages, le dessinateur se montre parfaitement à la hauteur.

 

Belle fresque de personnages humains et donc faillibles, que ce Chicagoland. Il m’a pris par surprise, et j’ai été ravi de vivre cet effet. J’espère qu’à votre tour, vous pourrez percer les mystères de la mort de Carole Shaw.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17.5/20

 Chicagoland_ plancheBD_de_la_semaine_BIG_red

CETTE SEMAINE ON EST CHEZ STEPHIE

Publicités

11 réflexions sur “Chicagoland, Collin, Goerg, Delcourt (La BD de la Semaine)

  1. Quelque chose me dit que Stephie en avait parlé. J’avais déjà,comme toi, noté ce conseil bloguesque. L’univers m’attirait. Je pense aussi aller fouiller en bibliothèque pour le découvrir.

  2. Je l’ai lu il y a quelques mois et, bien que j’aie aimé sur le coup, je ne me souviens plus tellement de l’histoire… Je me souviens seulement d’avoir passé un bon moment.

  3. C’est déjà pas mal. Et il me semble que ça représente bien le bouquin. Ce n’est pas la lecture de l’année, mais c’est une belle réalisation agréable à lire.

  4. Pingback: Chicagoland | Les lectures de Caro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s