Les esclaves oubliés de Tromelin, Savoia, Dupuis

Les esclaves oubliés de Tromelin

Titre: Les esclaves oubliés de Tromelin
Auteur: Sylvain Savoia
Editeur: Dupuis
Collection: Aire Libre
Date de publication: 2015

En regardant les planches de cet album, exposées au festival Etonnant Voyageur de Saint Malo, je n’avais pas eu envie d’aller lire l’album. Je n’avais pas eu d’émotion particulière en fait. Mais je reste à l’écoute de mes camarades blogueurs, qui semblaient tous penser le plus grand bien de cette histoire. Aussi, tombant par hasard sur l’album en bibliothèque, je me suis laissé tenter. Et en fait, dès lors que j’ai ouvert le livre, je n’ai plus pu le fermer.

Tromelin est un îlot perdu au cœur de l’océan indien. Un bout de rocher volcanique recouvert par les coraux, où le sable et quelques arbustes seulement poussent. Depuis 1954, une base météo a été installée sur l’île. Premiers habitants réguliers? Premiers habitants depuis fort longtemps, car par le passé, un naufrage eut lieu sur cette petite île. Un naufrage qui a laissé des vestiges archéologiques. Sylvain Savoia accompagne la mission scientifique qui vient exhumer ces morceaux de vie de jadis. Evoluant ainsi, entre présent et passé, essayant de reconstruire par le récit, ce que fût la vie des esclaves oubliés de Tromelin.

LE REPORTAGE BD, C’EST AUSSI CHEZ DUPUIS

Sylvain Savoia mélange donc les deux époques et deux styles narratifs. Le reportage, avec sa venue sur l’île, et le romancé, avec l’histoire des esclaves. Peu d’informations disponibles, il lui a fallu apporter cette dimension particulière, dans un récit autrement très bien documenté. Et donc, j’ai eu envie de lire cet album sans m’arrêter. J’ai essayé de poser le livre, j’y suis revenu à chaque fois. J’avais envie de connaître le destin de ces esclaves, et en même temps de poursuivre ce bout de chemin avec l’auteur. Les parties reportages étaient un peu statiques, avec un peu trop de texte à mon goût, mais pourtant, je me suis laissé emporté par ce monde clôt, et par la mise en scène proposée par l’auteur. Au delà de mes pinaillages, la réalité est que cela fonctionne. Que l’empathie se crée, que le dépaysement est là. Cruelle époque qui ne voyait pas d’humain chez les africains…

NE PAS RECONNAÎTRE LE DESSINATEUR DE MARZI

Sylvain Savoia, ainsi qu’il le rappelle dans l’album, est le dessinateur chez Dupuis, de la série Marzi. Où il propose un dessin sommes toute orienté jeunesse malgré une certaine noirceur. Ne vous attendez pas à retrouver le même dessinateur, pour l’occasion, Savoia se fait réaliste. Avec deux styles différents. Dans le trait classique du reportage bd, très photographique, avec des couleurs très lumineuses, usant beaucoup du blanc. Tandis que sur les phases romancées, il adopte un trait et une mise en couleur beaucoup plus classique dans la bd franco-belge. Le travail est impressionnant, la logique de son oeuvre toute autant.

 

J’ai donc bien fait de suivre les avis positifs. On a là une bande dessinée instructive, qui prend le temps de nous parler autant dans notre rapport à l’Histoire que dans notre rapport à la Nature.
Une histoire d’humain, tout simplement, dans ce grand tout qu’est la Terre. Une histoire qui nous remet à notre juste place.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17.5/20

Les esclaves oubliés de Tromelin_ planche

Publicités

2 réflexions sur “Les esclaves oubliés de Tromelin, Savoia, Dupuis

  1. j’avais découvert cette histoire il y a quelques années avec un roman, alors pourquoi pas continuer avec une BD …

  2. Pingback: Là-bas, Anne Sibran, Didier Tronchet, Dupuis | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s